lundi 18 mai 2015

Je me lave les cheveux avec l'après-shampoing I am Natural !

Mon nouvel allié pour les beaux jours est un après-shampoing, que j'utilise en fait en remplacement d'un shampoing classique. Il s'agit de l'après-shampoing Repair & Shine de chez I am Natural. Un produit avec un bon label et un excellent rapport qualité-prix.

  Je me lave les cheveux avec l'après-shampoing I am Natural !  




      La marque I am Natural est une marque Suisse, qui n'est malheureusement pas disponible en France. La gamme "Natural" est certifiée par le label NaTrue. Je remercie d'ailleurs Prune de m'avoir envoyé cet après-shampoing car sans elle, je n'aurais pas pu le tester !

La composition :




Ingrédients (INCI) : Aqua, Cetearyl Alcohol, Glycerin, Betaine, Glyceryl Stearate Citrate, Helianthus Annuus Hybrid Oil, Malus Domestica Fruit Water, Caprylic/Capric Triglyceride, Persea Gratissima Oil, Hydrolyzed Wheat Protein, Sodium Benzoate, Citric Acid, Xanthan Gum, Chondrus Crispus Extract, Dehydroacetic Acid, Parfum, Benzyl Alcohol, Benzyl Benzoate.

Pour un après-shampoing qui ne coûte que 4€, cette composition est plutôt bonne. Le produit contient de la bétaïne, un agent lavant très doux entièrement naturel, ce qui en fait un produit parfait pour se laver les cheveux en douceur. On y trouve également de l'alcool cétéarylique, un alcool gras bénéfique pour les cheveux, de la glycérine qui est un agent hydratant, des huiles de tournesol et d'avocat, de l'hydrolat de pomme, des triglycérides et des protéines hydrolysées pour le côté gainant et hydratant. Et bien sûr, de l'algue rouge aussi connue sous le nom de silicone végétal.
La fragrance est d'origine naturelle, et le seul défaut du produit à mon sens est la présence d'alcool benzylique, qui en l'occurrence est très probablement d'origine synthétique.

On peut trouver ce produit en Suisse dans les magasin Migros pour 4,20 francs suisses soit environ 4€. Il n'y a malheureusement pas de boutique en ligne !

Le test et l'usage en no-poo :

J'utilise cet après-shampoing pour me laver les cheveux et éviter d'utiliser systématiquement un shampoing depuis que j'ai dû augmenter la fréquence de ceux-ci. Il est vraiment parfait pour cet usage, et ne fait pas graisser les cheveux trop vite (sur la vidéo ainsi que sur les photos, vous pouvez voir mes cheveux le surlendemain du lavage). 

     Si vous vous demandez ce qu'est le no-poo et comment se laver les cheveux à l'après-shampoing, vous pouvez regarder cette vidéo question du jour : comment faire du no-poo ?


Cependant, cet après-shampoing reste plutôt alourdissant, un peu comme ceux de chez Alverde, et j'évite donc de l'utiliser trop souvent. Entre deux shampoings, pour en limiter l'usage, c'est un produit très correct mais je n'en ferais pas une utilisation systématique. 
Ce produit reste une belle découverte, et utilisé en simple après-shampoing il démêle très bien ! Il a plus ou moins le même effet que celui de Fleurance Nature. Il n'est hélas pas disponible en France, mais si vous vivez en Suisse, je vous le recommande vivement !

Connaissez-vous la marque I am Natural ?
Quels après-shampoings utilisez-vous pour le no-poo ?

lundi 11 mai 2015

Test : shampoing volume Stop the Water while Using me !

Je teste en ce moment un nouveau shampoing, d'une marque dont j'ai déjà fait mention à plusieurs reprises sur le blog : Stop the Water while Using me. J'ai pu faire l'acquisition de ce shampoing directement en boutique et en petit format, l'idéal pour vous en parler ! Découvrez donc l'analyse de sa composition ainsi que mon avis.

  Test : shampoing volume Stop the Water while Using me !  


Parmi les produits disponibles à la boutique M&Oz à Lyon, j'ai choisi le shampoing volume à la papaye et au fenouil, un peu au hasard ; je connaissais cette marque allemande depuis un bon moment mais n'avais jamais eu l'occasion de la tester. Je ne regrette absolument pas cet achat !

La composition :



Ingrédients (INCI) : Aqua (Water), Coco-Glucoside, Lauryl Glucoside, Glycerin, Sodium Coco-Sulfate, Disodium Cocoyl Glutamate, Pca Glyceryl Oleate, Sodium Cocoyl Glutamate, Glyceryl Oleate, Alcohol Denat.**, Carica Papaya (Papaya) Fruit Extract*, Foeniculum Vulgare (Fennel) Fruit Extract, Hydrogenated Palm Glycerides Citrate, Sodium Phytate, Tocopherol, Alcohol, Sodium Levulinate, Sodium Anisate, Citric Acid, Sodium Chloride, Parfum (Fragrance), Limonene**.

Malgré la présence de sodium coco-sulfate, qui au fil des mois était devenu un peu trop décapant pour mon cuir chevelu, ce shampoing est très doux à l'usage. C'est parfaitement logique, puisque ce tensioactif n'est pas le principal dans cette formule, et qu'il arrive après des agents lavants parfaitement doux comme le coco-glucoside ou le lauryl glucoside. On trouve également des tensioactifs de la famille des glutamates, comptant parmi les plus doux. Le reste de la composition est tout aussi parfait ; le produit est conservé grâce à la présence d'alcool notamment, ce qui exclut les conservateurs synthétiques. On y trouve bien les extraits de papaye et de fenouil promis, bien que leur utilité tienne plutôt de l'argument marketing.

      Le produit ne porte pas de label, mais il contient tout de même quelques ingrédients issus de l'agriculture biologique ; la législation étant très rigoureuse en Allemagne en ce qui concerne les cosmétiques, il est absolument exclu que la composition soit tronquée. Le packaging est très sobre mais efficace, et surtout, le produit ne contient pas de colorants. C'est tout à fait le type d'emballage minimaliste que j'apprécie. Il existe en flacon de 200ml, ou de 500ml, et il est même possible de commander des bidons de deux litres pour recharger les flacons à la maison et de renvoyer les bidons à la marque une fois qu'ils sont vides, pour éviter le surplus d'emballages. Je trouve le principe très plaisant pour ma part, et je trouverais avantageux que l'on puisse recharger notre flacon en boutique par exemple.

Parfum, efficacité, texture, résultat sur mes cheveux :


     Outre le fait qu'il soit très agréable à utiliser, se répartissant très bien et moussant suffisamment sans trop décaper, son parfum est très plaisant. C'est une odeur sucrée, acidulée, de bonbon ; ce n'est ni herbeux ni floral, c'est plutôt fruité mais cela ne ressemble pas vraiment à la papaye. Cela m'évoquerait plutôt les bonbons en gélatine à la pomme. Vous avez, sur l'image, mes cheveux trois jours après l'utilisation de ce shampoing. Je trouve qu'il donne un côté très aérien et, détail important, fait graisser mon cuir chevelu légèrement moins vite. Je le garde donc précieusement comme une aide à l'espacement des shampoings.

En définitif, j'aime beaucoup ce produit. Le côté écolo et minimaliste de la marque, jusque dans son nom nous disant "coupe l'eau lorsque tu m'utilises", me séduit tout autant que sa formule, à laquelle je ne trouve pas vraiment de défaut ; le prix est lui aussi très correct puisque ce flacon m'a coûté 12,90€ en magasin. Je ne sais pas si je le rachèterai car j'ai tout de même une préférence pour celui de Berthe Guilhem, mais utilisé en alternance avec un autre shampoing il ravit mes cheveux et c'est bien l'essentiel.

Connaissez-vous la marque Stop the Water while Using me ?
Quel est votre shampoing en ce moment ?

samedi 2 mai 2015

Crème lavante délicate "low poo" Yves Rocher : du greenwashing à la mode.

On voit fleurir sur la blogosphère de nombreux articles encensant le nouveau produit de chez Yves Rocher surfant sur la vague du no-poo (se laver les cheveux avec de l'après-shampoing) et du low poo (limiter l'utilisation du shampoing) : la crème lavante délicate, ou shampoing non moussant. Que vaut ce produit en réalité ? Lumière sur un bel exemple de greenwashing.

  Crème lavante délicate "low poo" Yves Rocher : du greenwashing à la mode.  



Si vous ne savez pas ce qu'est le greenwashing, je vous invite à consulter cet article : Greenwashing : comment repérer un faux produit naturel ? Vous verrez bien vite où je veux en venir. Yves Rocher donc, a récemment sorti un nouveau produit, profitant de cette tendance du no-poo dont on entend parler absolument partout. Comme le veut la coutume de l'enseigne, c'est un produit qui contient prétendument 99% d'ingrédients naturels (ce qui ne veut déjà rien dire), sans silicones et sans sulfates. Et comme voir ce produit vanté de part et d'autre de la blogosphère commençait à m'agacer modérément, il fallait bien que je vous en parle pour remettre les choses à leur place. Les promesses ? Un shampoing non moussant qui lave sans agresser le cuir chevelu, à l'aubépine issue de l'agriculture biologique. Voyons sa composition de plus près :



Ingrédients (INCI) : Aqua, Stearyl Alcohol, Cetyl Alcohol, Lauryl Glucoside, Behentrimonium Chloride, Crataegus Monogyna Flower Extract, Isopropyl Alcohol, Glycerin, Sodium Benzoate, Citric Acid, Panthenol, Parfum/Fragrance, Guar Hydroxypropyltrimonium Chloride, Ethylhexyl Salicylate, Tocopherol, Glycine Soja Oil, Potassium Sorbate.

Pour un produit qui se targue d'être sans silicone, on voit déjà deux anomalies : des ammoniums quaternaires, qui ont exactement la même fonction et surtout le même effet occlusif ; ici, le behentrimonium chloride, qui est du reste extrêmement toxique et irritant pour les yeux, et la gomme de guar cationique, un autre quat. Si, dans un après-shampoing ou autre produit ne s'appliquant pas sur le cuir chevelu, la présence de ce genre de substances est, dans une extrême limite, excusable, il est plutôt inquiétant d'en trouver dans une crème que l'on est supposé appliquer à même les racines. Il y a là de quoi étouffer le cuir chevelu, l'irriter potentiellement, et surtout alourdir considérablement les cheveux.

     En ce qui concerne le reste de la composition, le produit est effectivement sans tensioactifs sulfatés (le tensioactif employé étant du lauryl glucoside, plutôt doux) mais totalement vide d'actifs puisque l'extrait d'aubépine, en quantité vraisemblablement limitée, ne sert strictement à rien ; et que la glycine de soja s'y trouve dans une proportion homéopathique, au même rang que les conservateurs. Quant à savoir si la glycérine est d'origine minérale ou végétale, c'est un autre mystère. Le produit contient également de l'octisalate (ou ethylhexylsalicylate) dont la concentration maximale autorisée est de 5% et qui s'avère être un filtre UV. Il est suspecté d'être toxique pour l'environnement ; n'est-ce pas un comble pour un produit censé être écolo ? Nous trouvons aussi de l'alcool stéarylique et de l'alcool cétylique, qui sont des alcools gras et émulsifiants dont l'origine peut très bien être synthétique dans un produit comme celui-ci ne portant pas de label bio ; dans le cas de l'alcool stéarylique il s'agit même d'un produit forcément d'origine animale ou synthétique, l'origine végétale ne rentrant même pas dans le champ des possibilités. Or il s'agit du second ingrédient de la liste INCI, et donc celui ayant la plus forte concentration après l'eau.

Quant à l'effet sur les cheveux, le verdict est formel : c'est désastreux (j'ai utilisé une fin de flacon, par pure curiosité) pour moi qui n'ai plus l'habitude des produits farcis de simili-silicones et autres agents occlusifs ; cheveux lourds et poisseux, c'était une évidence avant même que je ne le teste mais j'en ai eu la confirmation.

Avec une telle composition il va de soi que je ne vous recommande ce produit sous aucun prétexte. Non, il ne s'agit pas d'un produit naturel, pas même en partie. Non, ce n'est pas un bel effort. Non, la formule n'est pas acceptable - en tout cas quand on a des exigences de qualité comme c'est mon cas - pour quelqu'un qui recherche un produit naturel pour ses cheveux. Je suis certaine que ce produit ravira les personnes n'ayant cure de s'étaler des masques L'Oréal sur le cuir chevelu, en attendant je garderai cette crème lavante si délicate bien à distance du mien.

Et vous, avez-vous déjà testé le low poo Yves Rocher ?
Quel a été le résultat ? 

mardi 28 avril 2015

Journal de pousse : avril 2015

Voici quelques nouvelles de mes cheveux pour ce mois d'avril ainsi que mes produits capillaires favoris ! Difficile de constater la pousse, en revanche, j'ai fait de jolies découvertes.

  Journal de pousse : 26 avril 2015  




    Ce mois-ci, et depuis quelques mois d'ailleurs, je constate qu'un nouveau problème se pose ; avec ma longueur, le t-shirt de mesure devient de moins en moins fiable. Lorsque mes cheveux sont secs, ils ne tombent pas toujours au bon endroit - même si j'essaie au maximum de me tenir dans la même position - et lorsqu'ils sont humides, ils imbibent le tissu qui de ce fait s'étire et la mesure est alors inexacte. Habituellement je recommence mes photos un certain nombre de fois avant d'en avoir quelques-unes de correctes, or là je n'avais pas le temps et j'en profite donc pour vous montrer qu'à un certain stade, utiliser un t-shirt pour mesurer ses cheveux est bien moins précis. Je constate plutôt le gain de longueur avec ma frange, qui a dû gagner un centimètre et demi.

Concernant mon rythme de lavage (rappelez-vous, le mois dernier, je vous expliquais que j'avais dû revenir à environ deux shampoings par semaine) il est toujours trop fréquent mais mon masque éclaircissant m'aide à espacer légèrement les shampoings. Mon cuir chevelu graisse plus raisonnablement, je pense donc retrouver un rythme correct d'ici quelques mois.

Mes produits favoris :


   - Shampoing cheveux secs Maison Berthe Guilhem
   - Shampoing fenouil et papaye Stop The Water While Using Me
   - Démêlant hydratant 2Moss
   - Beurre capillaire avocat et karité Alverde

Comme je lave mes cheveux plus souvent, il va de soi que j'utilise davantage de shampoing ; ainsi j'ai terminé le flacon de mon shampoing Maison Berthe Guilhem, et je suis donc passée à la boutique M&Oz à Lyon pour acheter un nouveau produit ; j'ai choisi le shampoing fenouil et papaye Stop The Water While Using Me, qui est une marque allemande proposant des soins capillaires avec une excellente composition ; elle ne porte pas de label bio mais la législation allemande est très stricte concernant les cosmétiques et il n'y a donc aucun risque qu'elle soit tronquée. J'ai acheté la petite version en 200ml mais je pense racheter ce shampoing en plus grande contenance car je l'apprécie énormément et son parfum est plus qu'agréable.

Je suis très contente de l'évolution de ma couleur qui est devenue légèrement plus claire mais surtout, plus lumineuse ; un éclaircissement semblable à celui que l'on peut avoir avec le soleil. Je pense faire encore quelques applications de ce masque qui semble m'être bénéfique pour l'espacement des shampoings.

Et vous, quels sont vos produits favoris du moment ?
Connaissez-vous de bonnes adresses à Lyon pour acheter des soins capillaires ?

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...