vendredi 30 janvier 2015

Test : le masque capillaire Éclat de Nigelle, Kemsia.

Je vous présente mon masque chouchou du moment : le masque Éclat de Nigelle de la marque Kemsia ! Il est temps que je vous fasse ma revue complète sur ce produit et que je vous dise quelques mots à propos de cette marque qui est encore toute récente. 

  Test : le masque capillaire Éclat de Nigelle, Kemsia  




Il me tardait de vous en parler ! J'ai fait une très jolie découverte qui a commencé sur Youtube, alors que je me promenais sur la chaîne de Naturi Ebène. Elle n'est autre que la créatrice de la marque et a publié toute une série de vidéos très intéressantes sur sa démarche, lors de la création de sa gamme capillaire. Formulation, choix du packaging, du parfum, démarches administratives... Si cela vous intéresse et que vous souhaitez voir, concrètement, comment on crée une gamme de cosmétiques, je vous invite à regarder les 15 vidéos à ce sujet : lancement de Kemsia. En tout cas, j'ai trouvé tout ce cheminement très intéressant et la transparence sur le sujet m'a beaucoup plu aussi.

La composition du masque :




Ingrédients (INCI) : Aqua (Water), Cetearyl Alcohol, Glyceryl Stearate, Nigella Sativa Seed Oil, Sesamum Indicum Seed Oil, Butyrospermum Parkii Butter, Glycerin, Hydrolyzed Wheat Protein, Lactic Acid, Aroma, Oxygen.

Premier bon point : la composition est courte et simple. De l'eau, des alcools gras / émulsifiants, de l'huile de nigelle, de sésame et du beurre de karité, de la glycérine végétale et des protéines hydrolysées, avec bien sûr un parfum - qui est une fragrance naturelle - et un conservateur. Une formule minimaliste mais riche, qui va à l'essentiel finalement.

La composition est excellente si ce n'est que je ne trouve aucune information sur le système de conservation utilisé (oxygen) ; je ne trouve des informations que sur l'oxygène utilisé dans les shampoings secs pour propulser le produit.

       Néanmoins, on peut avoir l'assurance qu'il s'agisse d'un conservateur acceptable puisque le produit est fabriqué en France et certifié par un label bio ! Il s'agit du label Bio Earth Durable, dont vous pouvez consulter la charte complète ici : Référentiel relatif aux produits naturels et écologiques mention Bio Earth Durable. La marque Kiwii Bio porte également ce label, et plusieurs produits Kiwii Bio ont le même système de parfum et de conservation (aroma, oxygen). Même chose chez la marque Evoa. La charte de ce label semble en tout cas très exigeante, tant en matière de composition que d'un point de vue éthique. Par ailleurs il interdit les tests sur les animaux, que ce soit sur les ingrédients, sur le produit fini ou durant tout le processus de fabrication.

Texture, parfum, efficacité :




La texture du produit est très agréable, parfaite pour un masque avant shampoing. Il se répartit parfaitement bien, n'est pas trop lourd, la consistance est fondante. Il est beaucoup trop riche pour que je l'utilise en après-shampoing mais si vous avez les cheveux très secs, bouclés ou crépus, cela pourrait convenir pour cet usage.
    Le parfum est fleuri et assez sophistiqué, plus proche des parfums des cosmétiques conventionnels - cela change un peu des parfums de plantes, mais il n'est pas entêtant pour autant. Je trouve qu'il ressemble à certains parfums que l'on peut trouver chez Alverde par exemple.

En ce qui concerne l'efficacité, je pense que les photos sont parlantes ! Il donne un toucher soyeux aux cheveux et les rend brillants, le tout sans alourdir - et j'insiste sur ce point car beaucoup de masques m'alourdissent les cheveux et font tomber le peu d'ondulations qu'il me reste. Je le laisse poser toute la nuit et je rince le lendemain, et même une pose longue n'efface pas le mouvement de mes cheveux.

Seul bémol pour ce produit : son prix, 22€ pour 250ml. Cela dit, la qualité et l'efficacité sont au rendez-vous, que demander de mieux ? J'utilise ce masque pratiquement toutes les semaines depuis début novembre et il m'en reste l'équivalent de deux ou trois applications. Depuis quelque temps je l'alterne avec le beurre capillaire Alverde mais ce n'est pas vraiment le même résultat et surtout ce dernier alourdit mes cheveux et les rend raides, ce que je n'apprécie pas du tout.

La créatrice de la marque : Naturi Ebène

Et comme j'ai eu un coup de coeur pour cette marque et en particulier pour ce masque, j'ai pensé qu'une petite interview de la créatrice vous plairait !

Naturi Ebène
1) Quelle est l'utilisation optimale des produits Kemsia ? As-tu des conseils pour l'application du lait capillaire et du masque ?

Les produits Kemsia sont destinés aux cheveux de type africain qu'ils soient crépus, frisés ou bouclés. Ils sont également destinés à tous les types de cheveux secs. Sur un cheveu de type africain, le lait s'applique de la racine vers la pointe, sur toute la longueur du cheveu. Il faut faire des séparations et appliquer le lait puis faire une mise en pli (grosses nattes, vanilles, choux...) Je préconise d'utiliser le lait Voile de bissap le soir afin que le produit pénètre bien durant la nuit et laisse des cheveux doux, nourris et hydratés le lendemain matin. Il peut également être utilisé le matin afin de réveiller la chevelure et de la mettre en forme. Sur un cheveu sec de type caucasien, il faut tester différentes méthodes en fonction de sa chevelure. Soit appliquer sur l'ensemble de la longueur, soit n'appliquer que sur les pointes. Tout dépend de vos cheveux. D'une manière générale le lait peut être appliqué sur cheveux secs ou mouillés.

Le masque Eclat de nigelle, peut s'utiliser de plusieurs manières. Soit en avant shampooing à laisser poser une vingtaine de minutes, ce qui signifie que le produit sera rincé au shampooing (sauf s'il s'agit d'un co-wash). Soit après le shampooing, ce qui signifie que le masque sera simplement rincé à l'eau. Je pense que la meilleure façon de faire est celle qui vous convient. Il faut s'approprier le produit, le tester des deux façons afin de voir ce qui vous convient le mieux car chaque cheveu réagit de manière différente. Par contre il faut appliquer le masque sur cheveux mouillés car d'une manière générale les soins pénètrent mieux sur cheveux mouillés. Le produit va s'émulsionner à l'eau et montrer son effet. On laisse poser quelques minutes puis on démêle section par section puis on laisser pénétrer tranquillement avant de rincer.

2) Peux-tu nous en dire plus sur le label bio qui certifie tes produits, pourquoi avoir choisi cet organisme en particulier ?

J'ai choisi le référentiel Bio Earth Durable car les piliers sur lesquels il repose correspondaient à mes attentes. Tels: une démarche globale écologique bio sourcée (matières premières sans pesticides, écologiques biodégradables, emballages recyclables, procédés de fabrication respectueux de l’environnement…). Le respect de la santé du consommateur, garanti par le refus d’ingrédients dangereux pour la santé humaine sauf à réduire un danger connu, l’utilisation prépondérante d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle et de chimie verte. Des analyses sur produits finis attestant l’absence de résidus de pesticides organochlorés et organophosphorés (insecticides). Les tests sur les animaux sont interdits sans dérogation. Cette interdiction porte à la fois sur le produit fini, sur les ingrédients entrant dans la composition et sur l’ensemble du processus de développement et de fabrication du cosmétique.
J'ai choisi ce label afin de donner un gage de confiance en plus aux consommateurs. Mais pour moi le plus important reste l'INCI car certains labels bio acceptent certains ammoniums quaternaires, certains sulfates, mais pour moi il en était hors de question.

3) Les compositions de tes produits sont particulièrement simples : était-ce une volonté de ta part d'avoir une liste d'ingrédients assez courte ? Pour finalement obtenir des formules ne multipliant pas les actifs ?

Les deux notions les plus importantes dans un cosmétique sont: les excipients et les actifs. Pour simplifier, les excipients peuvent être considérés comme la base, comme le patron d'un vêtement. Et les actifs peuvent être considérés comme la touche unique qui valorise un produit comme de la dentelle sur un vêtement par exemple. Le plus important est de formuler une bonne base avec de bons excipients. Puis décupler l'efficacité du produit en lui ajoutant des actifs. C'est ce que j'ai fait. Si le patron de votre jupe trapèze ne tient pas la route, peu importe la dentelle, la broderie ou les sequins que vous allez mettre, votre jupe ne sera pas bien coupée. La multiplication des actifs n'est pas forcément synonyme de meilleure efficacité, tout dépend du type de produit, de sa galénique, de son utilisation. Par exemple le sérum est le soin par excellence dans lequel on peut si on le souhaite multiplier les actifs, mais on peut aussi formuler un sérum  avec deux ou trois actifs clés ciblés et en plus grande quantité. Il existe d'ailleurs des produits 100% actifs que vous utilisez toutes sans aucun ajouts comme les huiles végétales par exemple. Tout le monde connaît leurs bienfaits et leur efficacité pourtant on ne leur a ajouté aucun actif. D'ailleurs en formulation, les huiles végétales sont considérées comme des actifs et font donc partie des actifs d'une formulation. Une base saine puis l'ajout de deux ou trois actifs clés peuvent donner de très bons produits. Il n'est pas nécessaire ou obligatoire de multiplier les ingrédients. Tout dépend du formulateur et de ce qu'il souhaite. Et c'est ainsi que j'ai souhaité formuler ma gamme. Ensuite, il faut aussi prendre en compte des facteurs financiers. Chaque actif que j'ajoute, je dois l'acheter ce qui n'est pas le problème. Le soucis réside plutôt au niveau du prix de revient du cosmétique. Plus vous multipliez les actifs, plus cela augmente votre prix de revient et plus votre prix public sera élevé. Et il y a une barrière de prix que je n'ai pas souhaité franchir afin de permettre aux consommateurs d'acheter les produits. Lorsque l'on formule on prend tous ces aspects en compte.

4) Penses-tu, un jour, ajouter d'autres produits à la gamme Kemsia, comme un après-shampoing par exemple ?

Oui c'est l'évolution que je souhaite pour Kemsia. Pour le lancement j'ai tourné une mini-série d'une quinzaine d'épisodes et dans l'épisode consacré au choix du packaging et à l'identité visuelle de la marque, je filme un entretien chez mon infographiste et si l'on regarde bien et si on écoute bien, c'est sur l'étiquette de l'après-shampooing que nous travaillons. En fait Kemsia était composée à la base de 6 produits dont un après-shampooing. Je l'avais formulé, il était prêt, l'étiquette était prête mais je n'ai pas eu le budget suffisant pour le sortir. Dans les produits capillaires, il y a deux grands types: les produits de coiffage et les produits de soins. Les produits de coiffage se vendent beaucoup plus que les produits de soins. Concrètement, un lait capillaire, une lotion capillaire et un baume capillaire se vendent mieux qu'un après-shampooing. Donc je ne pouvais pas supprimer l'un de ces trois produits. Le shampooing est un peu à part dans une gamme car quand vous n'en avez pas, tout le monde vous en demande un, donc il faut en avoir un. Je devais donc choisir qui sacrifier entre le masque et l'après-shampooing. Sachant que le masque est un soin plus profond que l'après-shampooing et qu'il peut aussi s'utiliser après le shampooing, il m'apparaissait évident que c'était malheureusement l'après-shampooing que je devais sacrifier. Ce ne fut pas de gaité de cœur surtout que ce produit était prêt, mais sans le budget nécessaire impossible de le sortir. Je souhaiterai dans les deux années à venir lancer un nouveau produit mais après réflexion ce ne sera pas un après-shampooing car quand vous proposez un masque et un après-shampooing, le consommateur achète souvent soit l'un soit l'autre. Donc je pense lancer un autre produit, mais on verra bien le moment venu.

5) Où peut-on trouver les produits Kemsia en magasin, as-tu des bonnes adresses à nous donner ?

Kemsia a été lancée il y a moins de deux mois donc nous sommes actuellement en plein développement et négociation avec des distributeurs. Pour le moment Kemsia peut être trouvée sur notre boutique en ligne. Nous sommes également présents à la boutique Timaha près de Lille :15, chemin des vieux arbres sous-sol 1. 59650 Villeneuve d'Ascq. Ainsi que dans les Caraïbes en Martinique à la boutique Lilou bio: Centre Commercial Place d'Armes, 1er étage. 97232 Le Lamentin.

6) Pour finir, peux-tu nous parler un peu de ton nouveau livre ? Où peut-on le trouver ?

J'ai écris deux livres sur l'entretien et la valorisation des cheveux crépus, frisés et bouclés. Mon premier livre sorti en 2012 s'intitule: "le retour au naturel, ou comment s'occuper de nos cheveux crépus". Et mon deuxième livre sorti il y a quelques jours: "connaître et magnifier nos cheveux crépus". Ce livre comme le premier vise à vulgariser les techniques d'entretien des cheveux naturels africains. Conseils, astuces, explications, revalorisation sont les termes définissant le mieux mon deuxième ouvrage. Dans le premier livre nous apprenions les bases d'un retour au naturel et dans le deuxième la réflexion est plus poussée mais reste abordable à n'importe quelle néophyte. Mes deux livres sont disponibles sur notre boutique en ligne Kemsia, à la boutique Timaha ainsi qu'à la boutique Lilou bio. Bientôt de nouveau sur Amazon et dans certaines librairies parisiennes comme la librairie Tamery 19 rue du Chalet - 75010 Paris.
Mini je te remercie pour cet entretien et pour la présentation Kemsia, ma gamme de cosmétiques capillaires certifiée biologique. Ton blog est indispensable dans l'éveil des consciences.

Vous pouvez retrouver Naturi Ebène sur sa chaîne Youtube, mais aussi sur twitter et facebook

Connaissez-vous la marque Kemsia ?
Quel est votre masque chouchou du moment ?

mercredi 28 janvier 2015

Journal de pousse : janvier 2015


On démarre l'année 2015 avec une bonne coupe ! Pour ce mois de janvier, je ne vous parlerai pas de mes favoris en vidéo car vous les avez déjà tous vus dans ma vidéo routine de l'hiver. En revanche je vous donne des nouvelles de ma pousse, et de ma nouvelle coupe pour bien démarrer l'année !

  Journal de pousse : 26 janvier 2015  



       J'ai constaté ma pousse grâce aux racines de ma frange. Un centimètre et demi en plus environ ce mois-ci, c'est toujours bon à prendre ! En revanche, mon tie and dye me gênait de plus en plus et j'ai donc pris la décision - un peu à contrecoeur, au départ - de réaliser une coupe dégradée afin de l'éliminer le plus possible. J'aurais pu couper davantage pour l'éliminer totalement, mais je ne tenais pas à trop couper tout de même ! Il reste donc environ 4 centimètres de tie and dye lorsque je suis de dos (cela donne donc l'impression que le tie and dye est présent sur environ 10 centimètres, il se voit légèrement sur la photo à partir du second trait rouge), mais l'effet est beaucoup plus discret et fondu. Je suis très satisfaite de ma coupe ! J'ai coupé entre 6 et 9 centimètres selon les endroits, mais comme il s'agit d'une coupe dégradée je n'ai pratiquement rien perdu en longueur et mes cheveux sont ainsi au même niveau que le mois dernier.


       Ma routine est toujours la même : un shampoing par semaine, le dimanche ou le lundi. Je compte espacer encore les shampoings, pourquoi pas refaire une cure de sébum, mais cette fois-ci sur une plus longue durée. Plutôt que de la faire sur seulement 4 semaines, j'envisage 8 semaines minimum, ce qui va me demander du temps mais pourquoi pas ! Cette cure avait vraiment embelli mes cheveux et boosté ma pousse, ce serait une aide supplémentaire pour passer l'hiver (et faire quelques économies de produits). Si vous avez déjà fait une cure de sébum de deux mois ou plus, je serais curieuse d'avoir votre retour d'expérience !

Mes produits favoris ce mois-ci :

   • Shampoing doux Little Siberica
   • Démêlant hydratant 2Moss
   • Masque éclat de nigelle, Kemsia
   • Crème de jour 2Moss

J'ai également utilisé des noix de lavage en infusion pour remplacer un shampoing, et j'ai alterné le masque Kemsia avec le beurre capillaire Alverde, qui donne le même effet de douceur mais m'alourdit atrocement les cheveux... Le masque Kemsia est plus léger et beaucoup plus adapté pour préserver mes ondulations. J'ai aussi utilisé un peu d'huile de coco mélangée à un ingrédient secret dont je vous parlerai dans un prochain test.

Et vous, avez-vous commencé l'année avec une coupe ?
Envisagez-vous une cure de sébum ?

samedi 24 janvier 2015

Ma routine de brossage : 10 minutes pour des cheveux soyeux.

Dans mon article sur ma routine de l'hiver, je vous parlais brièvement de mon brossage de cheveux quotidien ou bi-quotidien selon les jours. Je brosse mes cheveux durant 5 à 10 minutes et ce moment de détente me permet à la fois de démêler, de faire briller et d'adoucir mes cheveux. Je vais vous expliquer tout l'intérêt de ce brossage et vous montrer comment je procède !

  Ma routine de brossage : 10 minutes pour des cheveux soyeux.  


Le brossage est une étape très importante dans ma routine capillaire. Si, comme moi, vous avez des cheveux fins, raides à ondulés et normaux à tendance grasse, cela pourrait également vous convenir. En revanche, attention, cette méthode ne convient absolument pas aux cheveux bouclés.

Je brosse mes cheveux en plusieurs étapes, et j'utilise deux outils : un peigne, et une brosse. Mais j'utilise également mes doigts pour peigner, lisser et calmer les frisottis. 

Voici l'intégralité de mon brossage, par étapes, en vidéo :


Quel est l'intérêt de ce long brossage ?

     Démêler en douceur :

Plutôt que de me presser pour démêler mes cheveux, je prends mon temps en le considérant comme un soin à part entière, et cela a deux avantages : le premier, ne pas créer de casse en allant trop vite, et le second de limiter l'apparition de nouveaux noeuds durant la journée, les cheveux étant beaucoup plus lisses et glissants après ce brossage minutieux. (En revanche, les coiffures glissent un peu plus elles aussi).

     Répartir le sébum :

C'est là l'intérêt principal d'un brossage long : la répartition du sébum. Cela va énormément adoucir les pointes, limiter l'apparition des fourches, calmer l'électricité statique, faire briller les cheveux et les rendre plus soyeux. Le sébum agit comme le meilleur sérum de soin et de brillance, autant en profiter puisqu'il suffit de brosser ses cheveux pour en bénéficier. Les cheveux deviennent alors beaucoup plus doux au toucher mais aussi... mieux protégés !

     Stimuler le cuir chevelu :

Le fait de brosser stimule la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu ; les poils rigides de la brosse traversent la chevelure et viennent masser les racines, sans que cela soit agressif. Le cuir chevelu est donc plus aéré, cela peut même donner plus de volume si on brosse uniquement la tête en bas. Finalement, le brossage agit un peu comme un massage énergique du cuir chevelu.



J'utilise pour l'instant un peigne fin en corne (j'essaie d'en trouver un, en bois, de bonne qualité) et une brosse en soie végétale. Bien que la brosse en poils de sanglier avec des picots de nylon soit de bien meilleure qualité que celle-ci (et plus adaptée à mon type de cheveux). En tout cas, ce brossage est très bénéfique pour moi, surtout en hiver, car j'ai l'impression qu'il limite grandement la déshydratation et l'électricité statique. Un point essentiel de ma routine.

Et vous, comment brossez-vous vos cheveux ?
Quelle est votre méthode ?


mardi 20 janvier 2015

Combat de produits #2 : quel est le meilleur shampoing bio ?

Dans le premier combat de produits, je comparais 5 après-shampoings bio. A présent, je vais m'attaquer à 7 shampoings faisant partie de mes préférés... Parmi eux, lequel est le meilleur ? Pouvoir lavant, rapport qualité prix, texture, répartition du produit... Ce sont les critères sur lesquels je vais noter chacun d'entre eux !

  Combat de produits #2 : quel est le meilleur shampoing bio ?  




J'ai eu beaucoup de coups de coeur en matière de shampoing ; il était temps de tous les comparer. Avec le recul, en prenant en compte l'efficacité à long terme, et surtout en comparaison aux autres produits, il est bien plus facile de déterminer précisément quel produit est le meilleur ; et encore, vous allez le voir, ça reste difficile !

Le combat en vidéo : quel shampoing bio est le meilleur ?


Si vous souhaitez lire mes articles sur les différents produits présentés dans la vidéo, les voici :





Les liens vers les boutiques en ligne pour se procurer les produits sont tous indiqués sous la vidéo. En tout cas, il faut absolument que je rachète le shampoing Maison Berthe Guilhem et que je teste leur après-shampoing, en espérant qu'il soit aussi bon et efficace. Mlle Liloë a d'ailleurs fait une revue sur ce produit qui m'a donné envie de le réutiliser ! Vous pouvez lire son article ici : Le shampoing bio de la maison Berthe Guilhem. Quand il fera moins froid et que j'aurais terminé mon shampoing Little Siberica, je me tournerai donc probablement vers celui-ci.


Et vous, quel est votre shampoing bio préféré ?
Qui aurait gagné le combat parmi les produits que vous avez testé ?

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...