lundi 21 octobre 2013

Greenwashing : comment repérer un faux produit naturel ?

Les produits "green" sont partout. Packagings verts, mots clés comme "nature", "naturel", "écologie" et "pure"...  Mais cela ne fait que cacher un produit synthétique qui n'a rien d'écolo ni de bio. Comment fait-on pour reconnaître un faux produit naturel ? Voici quelques pistes !

Greenwashing : comment repérer un faux produit naturel ? ♣






Tout d'abord, qu'est-ce que le greenwashing ?

    • Pour faire simple, c'est le fait de déguiser un produit synthétique en produit naturel, ou bio. On lui met un beau costume tout vert, avec des images de feuilles et de fleurs, et on lui colle un beau champ lexical du "bio", avec des mots racoleurs comme naturel, écologique, pur, sans silicones... On fait des visuels publicitaires avec les champs, la forêt, la nature... Et voilà ! On obtient un beau produit à la mode, que le consommateur va penser naturel, et qui en réalité ne l'est pas.



           Comment repérer un faux produit naturel ? 

Plusieurs indices ne trompent pas. Il faut juste bien regarder pour ne pas se faire avoir. Le greenwashing, c'est un peu comme transformer une canette de coca écrasée en oeuvre d'art : malgré tout, cela ne reste qu'une canette écrasée. Il faut donc regarder certains points. Le packagings, les faux labels, et bien sûr la composition.

     • Indice n°1 : le packaging.

Le packaging typique greenwashing, est vraiment "too much". Beaucoup de vert, beaucoup d'images de plantes, de feuilles, des couleurs sobres et épurées, blanches et vertes, ou à l'inverse des couleurs vives mais toujours dans des tons rappelant la nature : du brun, du vert, ou encore du jaune-orangé rappelant la couleur des huiles. En voici quelques exemples :


Ces marques jouent sur le côté vert épuré. Un packaging plus simple, évoquant la simplicité, le sain, le blanc, la pureté. Les extraits "naturels" sont mis en avant, et les noms, évocateurs. "Pure", "Naturia", "Aloé Vera"... Or, ce n'est que de la surface, un simple argument de vente, car ces produits n'ont rien de naturel.

Par exemple, en voyant le packaging du masque Macadamia Natural Oil...

Un packaging vert et brun, avec des motifs de fleurs, évoquant la terre et la nature... Un masque qui semble naturel, à la noix de macadamia. Qu'en est-il de la composition ?
Masque "réparateur"
Macadamia natural oil

Ingrédients (INCI) : Aqua, Cetearyl Alcohol, Glycerin, Cetrimonium Chloride, Quaternium 80, Amodimethicone, Ricinus Communis (Castor Seed) Oil (Castor), Parfum (Fragrance), Algae (Seaweed) Extract, Tocopheryl Acetate (Vitamin E), Melaleuca Altemifolia (Tea Tree) Leaf Oil, Anthemis Nobilis (Roman Chamomile) Flower Oil, Aloe Vera (Aloe Barbadensis) Extract, Macadamia Ternifolia (Nut) Seed Oil, Argania Spinosa (Argan) Kernel Oil, Limonene, Butylphenyl Methylpropional, Hexylcinnamal, Linalool, Citronellol, C1115 Pareth 7, C12 16 Pareth 9, Trideceth 12, Trimethylsiloxyamodimethicone


On ne se douterait pas qu'il contiendrait aussi peu d'huile de noix de macadamia ! L'ingrédient souligné, c'est la fameuse noix de macadamia. En dehors de cela, on trouve dans ce masque d'autres huiles, mais surtout et avant tout, de l'eau, des alcools gras et des agents occlusifs : tensioactif cationique, quaternium-80 et silicones... Sachant que la glycérine se dose à maximum 30%, et les silicones à maximum 5 à 10%, je vous laisse deviner qu'il y a un très faible pourcentage d'huiles végétales dans ce masque... Il n'est pas naturel ! Pourtant, le packaging est extrêmement trompeur. Mais trop de vert tue le vert...!

     • Indice n°2 : les faux labels.

Sur les faux produits naturels, certaines marques utilisent, pour parfaire le déguisement, de "faux" labels, imitant les vrais logos de la cosmétique bio ou naturelle. De ce fait, si on regarde rapidement sans faire attention, le logo étant très petit, on peut le confondre facilement avec un vrai label bio. Il y a également les appellations qui ne correspondent à rien, comme 95% d'origine naturelle, ou encore "sans silicones" ou "sans parabens", destinés à rassurer le consommateur.

Voici quelques "faux labels" :



Par exemple, la marque Beliflor, pourtant vendue en magasin bio, utilise ce genre de procédé. Un petit logo rond, dans lequel il est écrit "Garanti sans parabens", qui a le même genre de forme, de style et de couleur que le logo Cosmébio. Un faux label, ou un label non officiel, est souvent le signe d'un produit purement greenwashing.

Les vrais labels : cosmébio, one voice, nature & progres, vegan, natrue, cosmétique eco, ecocert, usda organic...
Si vous souhaitez un produit labellisé bio, vegan, ou non testé sur les animaux, vous avez ci-dessus les vrais labels, ceux auxquels il faut faire confiance !


     • Indice n°3 : la composition.

Quand on ne sait pas forcément déchiffrer toute la compo, on ne peut pas se rendre compte que malgré tout, rien ne garantit jamais un produit parfaitement naturel (sauf le label nature et progrès) si on ne lit pas la composition. Certains produits n'ont pas de label mais sont vraiment très naturels, les produits Evolve, Living Nature, Hairborist, et bien d'autres en font partie... Et d'autres, paraissent naturels mais ne le sont absolument pas. Furterer, Leonor Greyl, Corine de Farme, Garnier, Timotei, pour ne citer qu'eux...

Voici donc la liste des composants qui ne doivent pas se trouver dans un vrai produit naturel.


Des silicones (polluants, occlusifs): dimethicone, amodimethicone, dimethiconol, cyclopenthasiloxane, cyclohexasiloxane, et tout ce qui finit par -icone ou -siloxane.
• Des huiles minérales (polluantes, occlusives, toxiques): paraffin, petroleum wax, mineral oil, crystalline wax, paraffium liquidum, petroleum, petrolatum...
• Des quats (similaires aux silicones) : behentrimonium chloride, behentrimonium methosulfate, cetrimonium chloride, guar hydroxypropyl trimonium chloride, et tout ce qui finit par -monium chloride et -methosulfate ainsi que -propyldimethylamine.
• Des conservateurs dangereux (toxiques, nocifs à la santé) : propylparaben, methylparaben, ethylparaben, et tout ce qui finit par -paraben mais aussi le methylisothiazolinone, methylchloroisothiazolinone, butylphenyl methylpropional, hexyl cinnamal,
• Des tensioactifs agressifs (irritants pour le cuir chevelu) : sodium lauryl sulfate, sodium laureth sulfate, ammonium lauryl sulfate, ammonium laureth sulfate...
• Des PEG et autres composés éthoxylés (nocifs, toxiques) : Ceteareth-12, Ceteareth-20, Laureth-10, Laureth-16, PEG 150 distearate, PEG-2 hydrogenated castor oil, PEG-32 stearate... Et tout ce qui contient le suffixe -eth suivi d'un nombre ou d'un chiffre, les PPG...


Exemple : analysons la formule du fameux shampoing Wen, Sweet almond.


Ingrédients (INCI) : Water (Aqua), Glycerin, Cetyl Alcohol, Cetearyl Alcohol, Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract, Prunus Serotina (Wild Cherry) Bark Extract, Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Extract, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil, Aloe Barbadensis Leaf Juice, Hydrolyzed Wheat Protein, Panthenol, Butylene Glycol, Behentrimonium Methosulfate, Stearamidopropyl Dimethylamine, Polysorbate 60, PEG-60 Almond Glycerides, Amodimethicone, Citric Acid, Menthol, Methylchloroisothiazolinone, Methylisothiazolinone, Fragrance (Parfum), Limonene, Hexyl Cinnamal



C'est un shampoing qui est supposé laver sans agresser, tout en douceur, avec des ingrédients naturels et végétaux. L'idée est très bonne, mais comme vous pouvez le constater, la réalité est toute autre.
Des silicones, du BTMS, des conservateurs toxiques... Bien cachés derrière les extraits végétaux, afin que le consommateur averti se dise "c'est bon, c'est en fin de composition, ce n'est pas grave" !  Or c'est faux car il en suffit de peu dans un shampoing pour créer une gaine autour du cheveu et sur le cuir chevelu. De plus, à force d'utiliser ce shampoing, l'effet va être cumulatif, et les cheveux vont forcément finir par devenir lourds, poisseux, et une apparition de pellicules est possible.

Il n'y a pas de secret : il faut faire attention et ne pas se laisser duper par la publicité, qui a le don de rendre les produits très attractifs alors qu'il s'agit de produits synthétiques, dont on voudrait se débarrasser.  Vérifiez toujours la composition, et surtout, dénoncez le greenwashing !!!



Quels sont vos pires expériences avec les marques se disant naturelles ?


N'hésitez pas à partager l'article !

68 commentaires :

  1. Et BAM dans ta tronche, le fabricant lambda de produits dégueulasses et trompeurs à la publicité mensongère ! Génial cet article, je vais le faire tourner avec mon petit mail !

    RépondreSupprimer
  2. Encore un article génial qui aide vraiment à se repérer quand on nous prend pour des quiches !
    Merci pour ton excellent travail
    Djahann

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup pour cette article très bien documenté. Heureusement que tu le previens j'allais acheter la gamme tout entière de macadamia natural oil ! Je comptes plutôt investir pour la gamme lavera beaucoup moins chère en plus et clean par contre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et puis les produits Lavera sont de très bons produits ! :)

      Supprimer
  4. Merci c'est top ! Moi aussi ça m'énerve le greenwashing...comme lush par exemple

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon mais je ne trouve pas que Lush soit un bon exemple. En effet, ils sont particulièrement honnêtes et transparents sur leur démarche. Déjà, sur le site la compo des produits est marquée en 2 couleurs, vert pour ce qui est naturel, noir pour ce qui est synthétique, et un lexique explique à quoi sert chaque composant et en gros quelle est son origine. Ils ne se cachent pas d'utiliser par exemple des parabens, et expliquent clairement leur point de vue sur la question, mais font parallèlement des efforts pour maximiser le nombre de produits ne contenant aucun conservateur.
      Et sans parler de la compo : leur usine est labellisée "Green Mark" (http://www.greenmark.co.uk), ils vendent beaucoup de produits secs pour limiter les emballages et recyclent les emballages des produits qui en ont, livrent à vélo pour les petits colis sur Paris, pas mal de leurs produits sont vegan, etc...
      Lush n'est pas une marque irréprochable, les compos ne sont pas toujours parfaites, mais je trouve leur attitude très franche et claire, pour le coup, et c'est quand même une vraie marque "verte" même si plus dans le sens écolo que dans le sens bio et naturel.

      Supprimer
    2. Oui enfin les couleurs sur le site de Lush sont assez trompeuses quand même x) quel dommage d'utiliser les parabens alors que tant d'autres conservateurs existent et fonctionnent très bien...

      Supprimer
    3. Ariel Je suis d'accord avec vous, Lush est une marque hypocrite qui pratique assez sournoisement le greenwashing. (Avec des prix scandaleux)

      Supprimer
  5. Wah! Dire que je croyais connaître le sujet "greenwashing", je m'aperçois de la quasi falsification des logos bios. Je n'aurais pas pensé que le marketing irait aussi loin ! Ont-ils seulement le droit (enfin, j'imagine que oui puisqu'ils le font) ? C'est induire en erreur, c'est trompeur et mensonger. J'ai du mal à comprendre que les pouvoirs politiques ne se penchent pas plus sur la régulation de la publicité qui nous entoure et nous formate à son dégueulasse petit monde!
    Le cas du label cosmebio est révélateur, ce petit ovale horizontal est en effet beaucoup repris pour faire nature.
    Pour ma part, étant ado et sans internet, j'ai subi fructis. Bizarrement, l'oréal et elsève ne m'attiraient pas, le terme elsève m'évoquant un truc vraiment chimique, une molécule tout droit issue de la pétrochimie (parce que oui, même ado, j'avais la conscience et la fibre nature, bien que fort mal renseignée et surtout, en manque de renseignements). Fructis par contre, m'évoquait les fruits forcément et je trouvais génial de me mettre des fruits sur les cheveux pour les chouchouter ... C'est loin tout ça désormais. Et mes cheveux ne s'en portent que mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ils ont le droit, tout comme certaines marques peuvent imiter le logo Chanel pour vendre... Ce n'est que de l'imitation, et non pas de la copie. J'ai aussi subi fructis il y a quelques années, je ne réfléchissais pas vraiment au sujet des cheveux et je prenais ce qu'on me "conseillait"... grave erreur !

      Supprimer
  6. J'adore le coup des faux labels... et dire que la majeure partie du prix d'achat du produit est due aux packaging & marketing... :-(
    Super article, merci !

    RépondreSupprimer
  7. Ah bah super 2 produits que j'adore sont dans ton articles... bon ben je vais les finir parce que je les surkiff et puis je changerai de crèmerie :( snif snif et re snif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas je ne peux pas citer toutes les marques en un seul article ce serait trop long :/ c'est pour ça qu'il faut toujours vérifier la composition malheureusement !

      Supprimer
  8. tres bon article !
    je partage sur la page FB de mon blog !

    idée/suggestion : tu as déjà pensé a regrouper certains de tes articles sont forme de petit livrets imprimables qu'on pourrait mettre dans notre sac et avoir avec nous quand on en a besoin ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai pensé ! Je pense qu'effectivement ce serait pratique :)

      Supprimer
    2. C'est clair, ce serait une super bonne idée (en attendant le livre de Mini et ses futures conférences ^^)

      Supprimer
  9. A propos des faux logo, même si ils ne sont pas officiels, un logo qui affirme que le produit ne contient pas de paraben est tenu de ne pas en contenir non ? Alors greenwashing peut être mais au moins les produits sont safe de ce côté-là. A moins que tu aies des exemples de produits. Je sais que Nuxe et Bio Beauté by Nuxe ont un logo "sans paraben" et ils tiennent leur promesse de ce côté là il me semble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils peuvent contenir du phenoxyethanol ou du methylisothiazolinone et c'est sensiblement la même chose !

      Supprimer
    2. Les parabens, c'est "pas bien" (perturbateurs endocriniens), mais franchement il y a des ingrédients encore pires autour desquels il n'y a pas eu le même buzz méditique. Souvent ils sont remplacés par du phénoxyethanol qui lui est carrément un cancérigène avéré. Alors la menton "sans paraben" n'est finalement pas rassurante du tout, au contraire !

      Supprimer
    3. Concernant le phenoxyethanol, les suspects sont sensiblement les mêmes que pour les parabens. On le suspecte d'être un perturbateur endocrinien, mais rien n'est encore avéré. Pas sûr qu'il soit en soit plus dangereux (au niveau des dosages, etc.) que les parabens, mais ça a le mérite d'être dans le même panier!

      Supprimer
  10. Coucou
    Merci pour ton article intéressant. En gros il vaut mieux tout lire que les trois premiers ingrédients.
    bises

    RépondreSupprimer
  11. Hahaha, le vert et les plantes, je connaissais, le faux label, c'est un must !
    Je suis passé depuis un moment aux produits très simples (mon préféré, 1 ingrédient : argile) ce qui évite pas mal ce genre de déconvenues.
    Merci pour cet article qui remet les points sur les I (des points en forme de fleur bien sûr).

    RépondreSupprimer
  12. Le greenwashing commence vraiment à envahir tous les rayons, et ça fait sacrément peur o_o mais tu es là pour nous montrer la bonne voie à suivre, et ça c'est plus que rassurant =)
    Je viens de trouver un shampooing sur Iherb qui m'intrigue, car sa composition semble vraiment très bonne, mais j'ai tellement peur de me faire avoir avec leurs INCI tronquées... C'est le NaturOli pour cheveux normaux à gras, je te colle la compo affichée:
    Sapindus mukorossi aqueous extract, aloe barbadensis (aloe vera) gel, vegetable glycerin, lauryl glucoside, saponified olea europaea oil (olive oil soap), Japanese green tea, olea europaea (olive) leaf extract, panax ginseng extract, nasturtium officinale (water cress) extract, hibiscus leaf extract, simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, hamamelis virginiana (witch hazel) extract, olea europaea (olive) oil, d-panthenol (provitamin B5), cymbopogon flexuosus (lemongrass) essential oil.
    Pas de traces de conservateurs a priori, c'est ce point qui me fait tiquer un peu... Qu'en penses-tu? =s

    Merci d'avance Mini! =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, autant d'huile et juste du panthénol, l'INCI est tronquée : n'achète pas ! :)

      Supprimer
  13. Merci pour cet article complet !

    RépondreSupprimer
  14. Pauline, tu as oublié dans les bons logos le BDIH
    quant aux faux labels ressemblant trop à des vrais, les titulaires de labels quasi imités pourraient poursuivre en parasitisme (les parfumeurs ne se gênent pas pour de le faire pour se débarrasser des petits concurrents)

    RépondreSupprimer
  15. Au fait, j'ai répondu à un commentaire plus haut car il m'a fait tiquer, mais je n'ai même pas pensé à dire le plus important : Merci, très bon article ! :)

    RépondreSupprimer
  16. Je me suis faite avoir avec Timotei Pure... J'ai refourgué... Comment ça c'est pas bien comme cadeau ? ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce cadeau empoisonné ! Tiens blanche-neige, voici une belle pomme ! Tu verras elle est bonne... haha

      Supprimer
    2. Bonjour, oui pmi aussi le timotei je l'ai en travers de la gorge et j'en appliquais généreusement sur les cheveux de ma fille :-( merci de la prise de conscience, ne serait ce que pour les enfants ! Moi avec tous ce que je me suis déjà mis, le mal a déjà du être fait :-(

      Supprimer
  17. Encore un article super! Le masque Macadamia dont tu parles, j'en étais accro avant de passer au naturel, j'avais tellement l'impression de beaux cheveux avec... de la poudre au yeux! J'ai refilé la fin du pot à une amie coiffeuse, elle était ravie^^

    RépondreSupprimer
  18. un shampoing censé venir d'une savonnerie artisanale de Picardie:
    En savoir plus

    Les shampooings de Belles Bulles sont fait à partir de pigments naturels, d’huile parfumées et d’huile essentielles. Ils sont enrichis en huile végétale d’avocat, c’est une huile nourrissante et régénératrice. Ils nourrissent et rendent brillant les cheveux.
    Composition

    Base d'ingrédients communs :

    aqua, sodium laureth sulfate, sodium chloride, peg-4 rapeseedamide, citric acid, propylene glycol, benzyl alcohol, methylchloroisothiazolinone, methylisothiazolinone, cocamidopropylbetaine, disodium laureth sulfosuccinate, persea gratissima, parfum,



    Ingrédients supplémentaires pour le parfum fraise :

    coumarin, linalool, CI 16035.



    Ingrédients supplémentaires pour le parfum rose :

    citronellol, linalool, citral, geraniol, limonene, CI 18050.



    Ingrédients supplémentaires pour le parfum homme :

    linalool, limonene, geraniol, coumarin, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, butylphenyl methylpropional, citronellol, evernia prunasis (oakmoss) extract, CI 77266.


    à ce niveau, c'est du grand art.....de la tromperie (à nous faire regretter feu Arsène Lupin)

    RépondreSupprimer
  19. Coucou Mini, merci pou tous ces articles qui m'aident chaque jour dans la quête du naturel ^^
    Je voulais savoir si ça t'intéressait éventuellement de m'éclairer sur le maquillage naturel ? Parce que j'avoue être perdue dans le peu de marques qui existent et je cherche à remplacer mon anti-cernes Yves Rocher par quelque chose de plus pur.... je n'insiste pas, c'est comme tu le sens... Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Je tiens à préciser que ce n'est pas la même Anna qui répond, sinon ça va faire bizarre xD)

      Donc Anna tu as la marque ZAO et la marque BOHO qui font des correcteurs/anti-cernes de bonnes qualités. J'ai acheté le ZAO parce que j'aimais bien le concept de "recharge" et que je trouvais le packaging sympa !

      Supprimer
    2. Je n'utilise pas d'anti-cernes, je ne peux pas te renseigner ! Va voir la chaîne Youtube de Naturellement Belle ou demande lui sur twitter @NaturellementB, elle s'y connait en maquillage bio. De même que Clémence Green Beauty :)

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Le peu de marques qui existent ? Tu es sérieuse ? Je trouve qu'il y en a beaucoup et qu'au contraire, c'est très dur de cibler LE produit qui nous conviendra (sans parler des teintes). ZAO et BOHO, je connais de nom sans avoir essayé. J'utilise le maquillage des 3 fées, du minéral. Des correcteurs, la marque en fait, bien sûr mais c'est de la poudre, pas un stick crémeux comme je pense que ton correcteur YR l'était. Voilà.

      Supprimer
    4. Merci à toutes pour vos réponses, je vais aller voir tout ça :)

      Supprimer
  20. Je lisais dans un comm plus haut : INCI tronquée... Comment ça INCI tronquée ? C'est légal, ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en europe, non
      mais i herb est un site qui relève de l'oncle Sam...

      Supprimer
    2. Pas que iHerb d'ailleurs, 100% Pure (britannique) le fait aussi..!

      Supprimer
    3. Merci Mini de nous aider à déchiffrer tout ça ! Je débute en matière de cosmétiques naturels et c'est assez difficile d'éviter les produits à base de synthétique...
      Pour l'instant, j'ai commencé à utiliser des shampoings et après-shampoings Alverde. Je crois qu'ils ne sont pas nickels mais sont tout de même moins pires que les Herbal Essence ou Ultra Doux que j'abandonne...
      Je compte très bientôt commander du naturel sur iHerb et pourquoi pas un jour faire mes propres shampoings !

      Supprimer
    4. Mince, je n'avais pas vu que j'écrivais en réponse à un autre commentaire ! Désolée x)

      Supprimer
  21. Excellent article !! Merci beaucoup :). Moi qui étais sur que le shampoing "wen" étais le shampoing parfait... Je suis déçue !

    RépondreSupprimer
  22. point de salut non plus du coté de la religion:
    les moines de l'abbaye de Ganagobie fabriquent un shampoing au bois de panama dont le premier ingrédient est le sodium lauryl sulfate

    mon Dieu, pardonnez leur: ils ne savent ce qu'ils font!

    RépondreSupprimer
  23. Naturel, ça veut dire ce que ça veut dire : que ça vient de la nature. Rien n'implique que ce soit sain ou doux. Donc comment peux-tu te permettre d'affirmer que les tensioactifs sulfatés, pourtant d'origine naturelle, ainsi que les quats, idem, certains sont d'origine naturelle, ne devraient pas faire partie d'un produit naturel?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "D'origine" ne veut pas dire naturel, puisque le produit fini est transformé, de synthèse : synthétique. Et je peux me permettre d'affirmer cela avec deux choses : la logique, et l'expérience. Non, un tensioactif agressif n'a rien à faire dans un produit dit "naturel", pas plus qu'un ammonium quaternaire...
      Les gens qui veulent des produits naturels recherchent quelque chose de doux et sain : partant de ce principe, il est illogique de mettre des ingrédients toxiques et agressifs dans un produit supposé être "meilleur".

      Supprimer
    2. Le produit fini n'est pas forcément synthétique. Et ce qui est synthétique n'est pas forcément mauvais (l'acide citrique ne tue personne).
      Et encore, qui es-tu pour affirmer qu'un TA agressif mais d'origine naturelle ou un quat n'a rien à faire dans un produit naturel?
      Non, les gens qui veulent du naturel veulent avant tout du naturel, et du non toxique. Pas nécessairement un produit plus doux (bien que ce soit le cas de certains). Or les TA agressifs et les quats ne sont pas toxiques ni dangereux pour la santé, ils sont juste potentiellement mauvais pour la peau et les cheveux. Faut pas faire de certains cas une généralité.

      Supprimer
    3. "Or les TA agressifs et les quats ne sont pas toxiques ni dangereux pour la santé, ils sont juste potentiellement mauvais pour la peau et les cheveux."
      Oui c'est bien le sens de mon propos, mes exigences sont au delà de ça, je ne pense pas que ce soit impossible à comprendre. Et oui à mes yeux ça n'a rien a faire dans un produit naturel.

      Rassurez vous, ce n'est pas mon blog qui va faire baisser le chiffre d'affaire de votre marque ;)

      Supprimer
    4. Bonjour,
      J'ai découvert ton blog avec cet article et pour diverses raisons j'y suis revenue hier pour relire des choses concernant cet article et j'ai également lue les commentaire, notamment le commentaire anonyme de cette personne.
      En tant qu'amatrice de Naturel pour mes cheveux j'aimerai réagit même si cela date de plusieurs mois.

      Pour ma part lorsque j'accepte de payé plus cher pour des produits naturels (car les produits bio et naturels ont tendance à être plus cher que ce qu'on peut trouver en grande surface) je m'attends à ce qu'il soit naturel avec une composition clean. Donc sans produits qui sont potentiellement mauvais pour ma peau et mes cheveux et ce même si ces dit produits sont d'origine naturel. Pour moi le naturel c'est pas QUE utiliser des produits 100% d'origine naturelle mais aussi proposer des produits aux compositions CLEAN. Si je dois payé 10€mon flacon de shamp pour qu'en réalité il soit certes composé de produits d'origine naturelle MAIS qu'il contienne des produits qui sont potentiellement mauvais non merci.
      Dans ce cas là, je préfère m'en tenir à un oeuf battut et basta.

      Supprimer
  24. Coucou Mini, J'avais une question à te poser, qui n'a rien à voir avec ton article. Mais peut-être pourras-tu me répondre. Sais tu si l'urée (urea) est toxique? Apparemment quand on voit "Diazolidinyl urea" ou "Imidazolidinyl urea" c'est toxique mais quand on voit "urea" tout seul c'est autre chose. Aurais-tu des infos à ce sujet? Merci ^^

    RépondreSupprimer
  25. Ola! voilà le 3 émes message que je te laisse toujours sans réponse, je retente ma chance pour une nouvelle question... je cherche un shampoing à la camomille et je voudrai savoir quel est le meilleur à tes yeux, et si sur un blond foncé il n'y a pas de risque qu'il ai des reflets roux à la longue et pense tu qu'il est bien d'alterner avec un shampoing bleu de temps en temps? si tu ne me répond pas tampis pour moi dans tout les cas ton site est fabuleux et je te souhaite une longue et belle continuation salut!

    RépondreSupprimer
  26. J'ai commencé le sans silicone il y a peu et maintenant, je lis que les quats sont similaires? Je ne sais pas si je vais finir par m'en sortir avec toutes ces nouvelles découvertes :/

    RépondreSupprimer
  27. Merci beaucoup pour cet article documenté qui permet d'y voir encore plus clair dans les pratiques cosmétiques. Les faux labels sont courants, et dans tous les secteurs, mais la cosmétique joue beaucoup sur les noms compliqués des composants qui permettent de noyer le poisson tout en prétextant une haute technicité, soi-disant gage de confiance. Cet article lève le voile sur certains d'entre eux, merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour, savez vous si la glycérine est dangereuse ? Vegan ?
    Merci pour cet article, de précieuses infos, je partage ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon son origine, (minérale, végétale, animale) la glycérine est recommandable ou pas. Dans un produit bio (certifié), elle est toujours d'origine végétale, dans d'autres produits c'est très difficile à déterminer car l'inci reste le même, GLYCERIN. Dans certains rares cas c'est indiqué VEGETABLE GLYCERIN mais toutes les marques ne prennent pas la peine de le préciser ! En tous les cas elle n'est pas dangereuse.
      Merci pour le partage !

      Supprimer
  29. avec tout ça je suis perdue
    serait-il possible de nous faire un article regroupant les produits que tu nous recommandes et que l'on peut trouver facilement et qui ne coutent pas une fortune ?

    RépondreSupprimer
  30. Super article. Ton site est super mimi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Pauline ! ça me fait plaisir que tu sois passée ici ^-^

      Supprimer
  31. J'ai une question, pardon si elle est idiote :
    Pourquoi les fabricants mettent-ils autant de cochonneries dans leurs shampoings si c'est si mauvais? A quoi servent-ils? (Les produits nocifs, je veux dire, pas les fabricants.. Quoi que.. haha)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que ça coûte moins cher, ils peuvent se faire une marge de fou... Et vendre plus de "soins réparateurs' qui camouflent les dégâts. Pour ce qui est de la santé, on vend bien des cigarettes, de la viande, des médicaments dangereux... Tant que ça rapporte de l'argent, la santé des gens importe peu, hélas..!

      Supprimer
  32. Oh purée, Furterer et Klorane je les ai subis durant deux ans, avant d'arrêter la casse. D'une part, un masque 200mL Furterer c'est 27€ (pour les pharmacies les moins chères de mon coin), d'autre part, quand j'ai vu que leur shampoing "à l'argile" censé empêcher de graisser mes cheveux (j'avais les cheveux secs et qui ne graissaient jamais pendant 21 ans, c'était génial car je pouvais laaaaaargement faire un shampoo/semaine, voire tous les dix jours, et après les avoir perdu, à la repousse, et ceux qui restaient, se sont mis à devenir extrêmement gras, dès le troisième voire deuxième jour post lavage...), n'empêchait rien du tout, et je devais tjs me les laver tous les deux/trois jours !
    Du jour où j'ai arrêté ces shampoo, mes cheveux se sont peu à peu régulés d'eux mêmes. Si je ne fais pas de brushing, je tiens à nouveau largement une semaine sans avoir besoin de shampoing, sinon c'est quatre jours avec brushing au séchoir.

    Enfin je suis contente d'être passée au naturel peu à peu. Grâce à toi :)
    Même si c'est un budget énorme (mais au moins, avec mon budget cheveux d'avant, je peux faire mes propres produits maintenant), ça en vaut la chandelle.
    Mais je crois vraiment que ça dépend aussi des gens, je connais bcp de personnes qui ont mangé du produit capillaire caca toute leur vie sans qu'il ne leur arrive rien de particulier au tif :/
    Bah, toute ma famille à part moi, et dans ma famille crois moi qu'on a de beaux longs cheveux. Moi même avant 15cm d'épaisseur de cheveux non fourchus aux reins (enfin j'ai de la chance, j'ai la fourche lente)
    ou rien que ma mère et ses 13cm d'épaisseur, cheveux au coccyx, qui n'a jamais test un produit naturel de sa vie XD

    Mais rien que pour le confort de ne pas être l'esclave de Lolréal et le côté rassurant de savoir ce que je mets sur mes cheveux, et que ça a un réel pouvoir positif sur eux, je ne ferais jamais un pas en arrière. Le naturel c'est la vie.

    RépondreSupprimer
  33. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, et la meilleure preuve, c' est De Novo Beauté, marque régulièrement saluée par Mini, et qui refuse de se faire certifier pour pouvoir, dans l' intéret des clients, faire quelques écarts véniels et limités aux cahiers des charges; mais jamais aucun gros mot dans leur liste inci

      Supprimer
  34. Cet article est excellent! Je connais bien les produits toxiques des cosmétiques, mais malheureusement j'ai pas la liste sur moi et ne connais pas toutes les "ruses" et dérivés des noms! Et puis je suis une cible parfaite de marketing: quand c'est joli, j'y crois naïvement. Du coup, j'achète après avoir vérifié la marque et le produit. Merci pour ces détails!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il suffit souvent de repérer les sulfate, polyquaternium, propylène glycol, et xxxzolinone
      on en élimine déjà les 3/4

      Supprimer
  35. Merci pour cet article qui nous éclairé ! Tu es vraiment au top.
    Que me dirais tu de la compo du masque nutritif réparateur de bio beauté by Nuxe ?
    Merci beaucoup et bisous
    Morgane

    RépondreSupprimer
  36. Ton article est vraiment super cool et bien écrit, je suis carrément fan !!

    RépondreSupprimer

Cet article vous a t-il plu ? N'hésitez pas à réagir, donner votre avis, toutes vos remarques m'aident à construire et améliorer mon blog. Je lis attentivement toutes vos suggestions et je réponds à vos questions le plus vite possible !
Vous avez un blog ? Laissez-moi votre lien !

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...