lundi 13 octobre 2014

Pourquoi j'ai arrêté de me maquiller.

Vous me posez souvent beaucoup de questions par rapport au maquillage. Pourquoi je ne me maquille pas, pourquoi je n'utilise pas de maquillage bio pour "pouvoir" me maquiller, comment réagissent mes proches, ou les personnes que je ne connais pas... J'ai donc décidé de vous en parler plus amplement, à travers cet article et surtout à travers une vidéo qui répond à vos principales questions.

  Pourquoi j'ai arrêté le maquillage.  



La plupart des sujets qui me tenaient à coeur sont abordés dans la vidéo. Néanmoins, j'ai l'impression d'avoir oublié des détails importants et je tenais donc à la compléter ici, sur le blog.

La vidéo : pourquoi j'ai arrêté de me maquiller et mon regard sur le maquillage.


J'aimerais donc revenir sur un point que je n'aborde pas, ou très peu, dans la vidéo ; la situation de la femme face au maquillage. Se maquiller, lorsque l'on est une femme, est presque un devoir au regard des hommes, mais évidemment on nous laisse encore très peu de choix ; une femme non maquillée (ou pire : non épilée !) sera jugée négligée, voire sale, alors qu'il ne s'agit que de son état... Naturel ! Au contraire, une femme "trop" maquillée sera systématiquement jugée vulgaire, superficielle, et taxée de sobriquets machistes... En clair, aucun équilibre dans tout cela et surtout, aucune liberté ; que faire, alors ? Se maquiller selon un seul modèle bien précis et toutes devenir des pantins en uniforme ? Et encore, le "trop de maquillage" varie selon les critères de chacun. La pression qui pèse sur nous, avec le maquillage, est principalement masculine, en tout cas c'est ce que je constate avec le recul. Par ailleurs, dans les publicités, jamais je n'ai vu un homme être attiré par une femme ne portant pas de maquillage. Là encore, des messages subliminaux sont glissés un peu partout pour nous enlever toujours un peu plus de notre confiance.



Mon "historique" maquillage est assez lourd et, pour ma part, la principale fonction du maquillage (entendez par là ; la fonction qui a duré le plus longtemps) a été bien malheureusement de me servir de masque, pour me cacher ; soit parce que je détestais mon apparence à l'époque, soit pour éviter tout simplement de montrer mon visage. Petit à petit, par habitude, en sortant de l'adolescence et en ayant davantage confiance en moi, cela s'est transformé en plaisir et en atout pour me "mettre en valeur" ou pour faire ressortir mes yeux mais je commençais à trouver cela de plus en plus long, pénible, inutile et surtout sans but précis. Je me posais souvent la question "mais pourquoi je me suis maquillée, ce matin"... Pourtant je me sentais obligée de le faire pour être acceptable socialement.

        Lorsque j'étais en coiffure, comme je le dis dans la vidéo, j'ai arrêté de me maquiller totalement (pendant un peu plus d'un an, et ce même lorsque je travaillais en salon). Le personnel enseignant et les élèves étaient tous aussi intolérants les uns que les autres, on aurait presque dit qu'ils avaient du maquillage à me vendre sous le manteau tant les arguments employés étaient publicitaires, et typiquement le genre de discours prémâché et ressorti sans même chercher à réfléchir ou à comprendre ledit discours. On me donnait des conseils que je ne demandais pas, comme si mon visage non-maquillé était un appel au secours : "vite, relookez-moi". Or je demandais tout sauf des jugements déguisés en pseudo-conseils professionnels de maquillage dont je n'avais que faire. Cette attitude m'agaçait profondément et c'est aussi pour cela que j'ai recommencé à me maquiller par la suite pendant quelques années ; pour que l'on me fiche la paix. Au salon, les remarques allaient bon train (dans mon dos, la plupart du temps) allant du "elle est malade, elle est fatiguée, ça se voit" au "sans maquillage là, comme ça, on dirait une dépressive", toujours sans réfléchir, juste parce que j'avais décidé d'aller à contresens du chemin imposé par ce milieu plutôt superficiel (et là, le mot prend tout son sens : des personnes qui jugent sans chercher à aller plus en profondeur, en restant dans ce qu'ils voient du bout de leur nez) et ultra-normé.

Avec le recul, je pense réellement que le maquillage a freiné mon épanouissement et l'acceptation de mon corps. Je ne me sentais belle que maquillée, j'avais du mal à sortir sans "au moins un peu d'anti-cernes et de mascara" qui se transformait en "je me poudre rapidement et discrètement et je me maquille tout le visage"... Plus je me voyais maquillée et moins j'appréciais mon image réelle, heureusement avec le temps et quelques périodes d'absence totale de maquillage pendant plusieurs semaines, cette impression a peu a peu disparu.





       Avec le temps j'ai maintenant un avis totalement neutre vis à vis du maquillage ; mais je n'ai pas envie de me maquiller. J'apprécie mon visage sans maquillage, je n'ai pas envie d'avoir l'impression de le dénaturer. Je trouve que c'est une perte de temps, et qu'on nous impose un style trop précis de maquillage ; de plus, en ayant comparé plusieurs sites et en ayant trouvé une moyenne de 134€ pour dix produits basiques de maquillage bio, je préfère largement garder mon argent pour autre chose ; à ce tarif là, j'ai un cadre de lit, un week end thalasso, environ 58 kilos de bananes ou encore 19 places de cinéma... Je ne me maquille pas, même en soirée, ou pour une quelconque occasion car je ne vois pas pourquoi je devrais me présenter différemment ! Cela me semble logique. Pour certains, se maquiller c'est se respecter et respecter les autres. Pour moi, se respecter, c'est écouter son corps, ses idées, faire ce qui nous embellit en nous rendant heureux et non en modifiant forcément notre apparence.

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Quel est votre regard vis à vis du maquillage ?

166 commentaires :

  1. Ah je pense que tu vas avoir de nombreux avis, car c'est un sujet complexe...
    Je comprends ce que tu dis, et en meme temps, sur certains points, je suis loin d'etre d'accord. Je pense notamment à mes 2 ex qui me préféraient de loin sans maquillage, à MON choix de vouloir me maquiller, ne serait ce qu'un peu, de périodes où je me maquillais trop, où je ne me maquillais pas du tout, et je n'ai jamais eu de reflexion déja désagréables, mais pas non plus de reflexion " a c bien tu t remis au maquillage..". C'est comme pour les vetements, l'année ou je n'ai plus mis que des jupes, les gens, meme si ils aiment bien, me faisait pleins de reflexions, positives dans l'ensemble, mais j'avais juste envie qu-on me laisse tranquille et qu'on s'occupe d'autre chose. Et c passé ensuite à un état de fait. Hier j'ai mis un pantalon, la przmiere fois depuis 5 ans, ce fut une pluie de refléxion..., qui ne m'a pas géné cela dit, parce que evidemment, ca n'allait pas passer inapercu. Je pense que c-est la meme avec le maquillage, les gens te prennent toi et ton maquillage à un instant t, et vont s'y habituer, et dès que tu vas dévier de la courbe, vont te faire des reflexions qui te genent parce de quoi se melent-ils? Tu auras raison, mais les gens parlent, ça on ne l'empechera pas. Mais que toi tu sois en accord maquillé ou pas, c'est ça qui importe. Ps: je me maquille tous les jours (sauf en vacances) et j'adore cette "perte de temps" ;), j'aime me mettre en valeur, j'aime m'amuser avec des couleurs, j'aime prendre ce temps que je considere comme un temps pour moi, un petit coconning. Apres je comprends celles qui ne se maquillent pas, mais en espérant que c'est pas pour la société ou au contraire par refus de la société, et que c chacun son choix, sans en faire un choix politique. Que tu trouves le maquillage trop cher, ou une perte de temps, j'entends tres bien ces arguments. Que tu le fasses parce que tu pense qu'on attend quelque chose de la femme maquillé ou pas me titille plus. Mais sujet super interessant, d'autant plus dans le monde de la blogosphère où les tests de produits maquillage et les tutos avec tjs plus de maquillage sont quotidiens. J'ai hate de lire tous les commentaires..^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au cas où certains ne l' aient pas remarqué, de nombreuses blogueuses ne le sont que pour les échantillons en contepartie d' une dithyrambe...
      et les agences marketing occupent leurs stagiaires à leur fournir les produits à promotionner

      Supprimer
  2. Merci pour ton témoignage Mini! Je prépare justement un article sur le sujet pour faire le bilan de ma 1ère année sans maquillage :-) Je ne manquerai pas de mettre un lien vers ton article qui le complètera très bien! Je me maquillais très peu au quotidien (un trait de khôl noir) et pour les "occasions" j'ajoutais du mascara + de l'eyeliner. Même si c'était peu par rapport à d'autres, je me sentais incapable de sortir sans ce trait de crayon sous les yeux... Maintenant, je me sens plus libre et j'ai enfin appris à accepter mon visage au naturel en toutes circonstances.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Mini de transmettre un message si important aux femmes (et en particulier les jeunes filles qui sont baignées de plus en plus tôt dans cette "culture de l'apparence"). Nous n'avons pas besoin de maquillage pour être belles, ni d'être épilées au passage, héhé ! Une femme belle est une femme qui se sent bien dans sa peau et dans son corps. Pour ma part, je n'utilise quasiment jamais de maquillage, pour des raisons similaires aux tiennes, à part pour me faire des maquillages un peu loufoques pour m'amuser à la maison !

    RépondreSupprimer
  4. Ce que tu dis en vidéo et ce que tu écris là pour compléter a pour moi une résonance vraiment profonde... Comme tant d'autres, j'en suis certaine ! Ça fait tellement de bien ce genre de sujet. Merci pour ton bon sens et ta bienveillance, comme toujours.
    Alice

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas pu regarder la vidéo mais de ce que j'ai lu, je suis tout à fait d'accord avec toi!
    J'ai commencé à me maquiller pour le travail mais avant bof, le maquillage ne m'a jamais vraiment attiré. Bien sûr que je trouve ça très bien un beau rouge à lèvre ou un smoky mais c'est pas mon truc. Je me souviens très bien des remarques que j'ai eu au collège et lycée parceque je ne me maquillais pas "tu serais plus jolie" ah ben merci. Déjà que je ne me suis jamais accepté bref... Et en rentrant dans la vie active là aussi, il faut se maquiller et mettre des talons sinon t'es pas une femme. Bref ça me gonfle. J'ai essayé pourtant, j'ai tout ce qu'il faut pour bien me boucher les pores et faire entrer tous les produits toxiques possibles dans ma peau mais non. Alors aujourd'hui je m'en fout, je met du mascara parceque j'aime ça et le reste à la poubelle! Je suis comme je suis et c'est bien =)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Je comprends tout à fait tes arguments concernant l'image et le style qu'on veut nous imposer en nous incitant à acheter des produits bourrés de composants chimiques. Je me maquillais trop quand j'étais au lycée, je n'étais pas bien dans ma peau, je n'étais pas assez "équilibrée" , alors quand j'ai commencé le make up c'était directement le smokey eyes et un teint zero défaut grâce aux fond de teint lourd et poudre compact. Tout le monde me disait que je savais très bien me maquiller, et les filles demandaient mes services pour un maquillage libanais que je savais trop bien faire. Les couleurs des fards à paupières j'en raffolais. Je ne m'imaginais jamais sortir de la maison même 50 m sans maquillage, IMPOSSIBLE, quand on me voyait sans rien sur mon visage on me disait "oh lalala, tu es malade, tu as les yeux bizarres, et le teint terne" , plus on me disait ça plus je me maquillais. Mnt, j'ai 33 ans, j'ai appris à MIEUX me maquiller, une crème hydratante, une crème BB et un léger passage de poudre libre, du blush et du khol naturel du bled et du labello fait maison à la cire d'abeille et poudre rouge de coquelicot. ça donne quand même une bonne mine, surtout quand on a pas le privilège d'avoir un teint uni, et ça redonne confiance en soi. NON au maquillage camouflage des traits, mais OUI à quelques petits retouches qui redonnent confiance à la personne.

    RépondreSupprimer
  7. Très intéressant, cet article ! J'aime notamment ta conclusion, sans jugement, qui laisse à chacun la liberté de se maquiller ou non.

    Personnellement je ne me suis jamais maquillée. Garçon manqué au collège, et encore un peu sans doute, j'évolue petit à petit vers un style plus féminin (exit les baggies, bonjour les jeans boot cut) mais j'ai toujours considéré le maquillage comme une perte de temps. Le seul objet de maquillage que j'ai est un crayon, que j'ai du utiliser moins d'une dizaine de fois dans ma vie.

    En revanche, contrairement à toi j'ai plutôt l'impression que l'intolérance vient des femmes ! En tout cas les remarques que je reçois sont plus souvent faites par mes congénères, je ne crois même pas m'être déjà fait critiquer pour mon absence de maquillage par un homme. Et le mien me dit que je suis la plus belle, alors l'avis des autres m'importe peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! Je venais pour dire la même chose, je trouve que la pression est beaucoup plus féminine que masculine ! Les seuls hommes qui ont fait une allusion sur le fait que je devrais me maquiller étaient des coiffeurs car j'ai également été en CAP coiffure donc j'ai eu la même expérience que Mimi. Ah puis aussi un ex japonais qui se maquillait et se faisait tout brillant pour aller en soirée XD et même lui à force que je lui tienne tête à fini par laisser tomber. Sinon toutes les réflexions venaient de femmes, TOUTES. Le fait de pas me maquiller ne m'a jamaaaaaais posé de problèmes de séduction par ailleurs. Mon mari n'en à rien a carrer, et les mecs à qui j'en parle me disent généralement que j'ai bien raison, que je suis bien comme ça, et sans jamais revenir là dessus.
      En revanche beaucoup d'amiEs et de connaissances féminines se permettent de me faire des réflexions. La plupart d'entre elles sont même dans un premier temps à m'encourager parce que je fais ce que je veux de moi etc. Mais dès que j'envisage de me maquiller pour une soirée ou quoi elles se précipitent sur moi avec leurs palettes... J'adore me déguiser et j'ai très mal vécu les retours d'une soirée où je m'étais habillée en "femme couguar" et j'avais tenté un maquillage marqué qui me vieillissait et ne me ressemblait pas du tout et des vêtements super moulants...... Et sur facebook tout le monde m'a trouvé sublime et m'a félicité alors que c'était un putain de déguisement. Ça m'a rendue super triste au moment ou je pensais que les gens acceptaient mon choix....

      Supprimer
  8. Salut Pauline^^

    Je suis vraiment d'accord avec toi sur tout tes arguments.
    bon ok je ne me maquille pas qu'avec du bio (j'aime beaucoup BoHo ceci dit) mais j'aime le faire. J'aime juste tripatouiller les pigments colorés (ou moins colorés) pour le plaisir de porter des couleurs.

    Mais je passe la plupart de mon temps sans maquillage, car j'estime que mon quart d'heure de sommeil le matin m'est plus bénéfique que du coloriage matinal, avec mon cerveau resté sur l'oreiller.

    J'ai déjà eu des remarque car j'avais soi disant l'air malade, fatiguée, trop blanche...
    Je m'en tape. Voilà.

    C'est comme le fait que je ne suis pas épilée (oui une victoire pour moi!) ce sont généralement les femmes qui te jugent.

    mon homme ne comprend pas toutes ces contraintes que les femmes ont (mais sait très bien d'où ça vient!), ne jugent pas mes poils et me préfère sans MU.

    D'ailleurs quand il a craqué sur moi, il y a tout ça, je ne portais pas de maquillage ^^

    Je pense qu'il serai grand temps d'inculqué aux gens, et ce depuis la maternelle, qu'on ne juge pas les autres sur leurs apparences. Je sais, je rêve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je plussoie: je préférais ma femme avec ses rides qu' avec le masque de madame Bettancourt

      Supprimer
  9. Cool, cool, cool, cette vidéo! Avant de dire quoi que ce soit d'autre, juste, j'aimerais dire que tu es très jolie. Ce look un peu bohème te va à merveille.
    Je suis d'accord avec le message que tu véhicules. Pire à la rigueur que la pression sur la "perfection" des femmes qui passeraient par le maquillage, c'est combien notre société est standardisée qui est révoltant. Nous ne sommes plus que de braves con-sommateurs et une femme brave est celle qui con-somme bien comme il faut du maquillage.
    J'ai eu une période où j'achetais des stocks fous de maquillage (mes premiers salaires y sont passés) pour en fait, ne rien en faire car je n'ai JAMAIS aimé me maquiller (v'là l'aberration hein, à la limite de la schizophrénie) ou juste de façon, très, très légère. Ado, ma mère n'a jamais accepté que je mette du fond de teint, car elle-même n'en mettait pas, disant que ça abimait la peau. Dire que je la prenais pour une demeurée à l'époque ...
    Aujourd'hui, je continue à me maquiller mais je n'utilise que du mascara parce que j'aime souligner mes cils et du talc pour mon teint. Ça me prends une minute le matin et c'est bien assez, je préfère dormir plus. Le week-end, je me maquille pas et quand je sors, c'est souvent "nue" de peau, c'est tellement plus pratique et sympa quand on est en pleine séance shopping par exemple (dédicace aux cols tachés de fonds de teints oranges).
    Sinon, ta vidéo me fait penser à une formation que j'ai suivi, ou "l'enseignante" nous disait régulièrement comment on se devait de présenter, les fringues, le maquillage, la coiffure, même le parfum (discret, féminin, pas trop fort surtout, sinon, on risque d'agresser l'autre), tout avait été passé en revue ... Le contenu de cette formation ? Rien qui se rapporte à l’esthétique en général -ce qui aurait pu, à la rigueur, être compréhensible, rapport aux normes abâtardies de la société-, non, c'était une formation d'assistante de direction ... Yeah. Me souviens que j'avais été limite choquée, murmurant dans ma barbe que j'étais là pour apprendre à faire un publipostage, par pour savoir comment nouer mes tifs. Bref ...
    Bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  10. Ahhh je suis tellement contente de voir que je ne suis pas la seule à ressentir ça !
    J'ai également commencée à me maquiller pour être plus jolie, j'ai toujours été mal dans ma peau, et aujourd'hui je continue, car je ne me reconnais pas sans maquillage, et je me trouve juste horrible... C'est vrai que ça craint d'en arriver là.
    Je t'admire de pouvoir te passer de maquillage, je pense pas que je pourrais pour l'instant..
    Ta vidéo est très intéressante, je partage !

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Pauline,
    je ne peux pas arrêter de me maquiller parce que je ne m'accepte pas assez pour ça, je n'aime pas mon visage "nu", je me sens laide et invisible... Mais ce genre d'articles me fait beaucoup de bien parce qu'il me permet de réfléchir au sujet, de prendre du recul, et de penser qu'éventuellement je pourrai peut-être être "jolie" avec moins de maquillage...
    Je te trouve magnifique autant maquillée que non maquillée mais je suis une fan des yeux bleus aussi ^^
    Bref, merci pour cet article, pour l'ouverture d'esprit que tu nous forces à avoir, pour ton recul face à tout ce que nous impose la société.... merci pour ça, merci pour tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Nina pour ton commentaire ! Bien qu'il ait un fond très triste... L'acceptation vient avec le temps, la réflexion, ou même certains évènements importants, très positifs qui aident à avancer mieux... Je te le souhaite donc ! J'espère secrètement qu'un jour, toutes les femmes puissent se trouver belles au naturel ! En tout cas je suis contente que mon article t'ait plu !

      Supprimer
  12. C'est marrant j'ai la sensation de peau bouchée avec le maquillage, mais j'ai la même sensation sur ongles avec le vernis ^^

    Je suis d'accord avec toi lorsque tu dis que le maquillage nous pousse à détester notre apparence réelle, à chaque fois que je me démaquille (un peu d'anticernes et de mascara pour les soirées) je me trouve très laide et je supporte encore moins mes cernes. Le seul maquillage que j'utilise c'est l'anticernes quand mes cernes sont trop noires, parce que si j'ai l'air fatiguée mes élèves en profitent pour être plus pénibles xD

    Par contre je n'ai jamais ressenti de pression sociale de la part de mes proches, jamais on ne m'a dit de me maquiller, jamais on ne me l'a reproché !
    C'est vrai que dans les magazines on nous bombarde de "il faut se maquiller", mais personnellement ça ne m'a jamais atteinte car ces femmes maquillées que l'on voit à la télé sont déjà irréalistes (amincies, éclairage particulier, etc.) donc je ne me sentais pas concernée xD

    RépondreSupprimer
  13. Je me maquille tous les jours , mais ça retste léger .Pas de fond de teint je trouve ça horrible .Un fard à paupières brun légèrement pailleté , un peu de mascara....ça met en valeur mes yeux , j'aime bien .Et un peu de blush. Je suis très blanche et j'ai du mal avec cet aspect blafard .Je me sens mieux dans ma peau avec du maquillage.Ca rejoint ce que tu dis Pauline, mettre du maquillage est un cercle vicieux .On ne se supporte plus sans .On est victime , comme dans tous les pans de la société , des images qu'on nous renvoie :des filles avec une bonne mine , bronzées , avec des cheveux parfaits , minces ,etc.Si on nous avait habitué à voir des femmes au naturel , on n'aurait pas commencé à complexer..Et c'est pareil pour les cheveux , le poids , les vêtements..on est complètement conditionnées par les images de la télé et des magazines.
    J'admire ta force d'esprit qui te permet de passer le pas du sans maquillage , comme avec l'épilation.Même si j'ai conscience d'être piégée , je n'arriverai pas à cesser ces habitudes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis assez d'accord avec toi. moi aussi je suis très blanche et ça dérange plus les autres que moi. J'ai toujours porté du mascara car ça m'ouvre vraiment le regard, j'ai vraiment des petits yeux sans. Avec l'âge (37), j'ai besoin d'uniformiser le teint alors qu'avant je ne mettais jamais de fond de teint. Je crois qu'en vieillissant les besoins évoluent. D'un côté on se moque du regard des autres, d'un autre notre regard sur nous même évolue.
      Le tout est d'être en accord avec soi même.
      Perso je ne m'aime pas sans mascara, j'arrive à gérer les tâches, cernes et autres boutons plus facilement...
      val

      Supprimer
  14. Super vidéo ! Ça fait du bien de voir quelqu'un qui ne juge pas les autres et qui est très ouvert d'esprit. Tout comme toi j'étais entourée de personnes toxiques les "pour maquillage à fond" et les "contre-maquillage, ils n'acceptent pas nos choix parce qu'on est pas comme eux ! Et je reviens aussi sur les produits non-bio, c'est vrai qu'ils abîment beaucoup la peau, ce qui est paradoxale car ils sont censé camouflé nos imperfections, mais au final ils nous en rajoutent. Pour ma part, je me maquille de moins en moins, et les rares fois où je le fait j'utilise un eye-liner et un baume bio pour les lèvres (ça fait briller comme un gloss et ça protège en même temps), c'est tout. Par contre les jours où je ne suis pas maquillée, j'ai droit moi aussi à ces fameuses réflexions " tu es fatiguée, t'es malade ?"
    En tout cas, merci pour cet article qui ouvre les yeux et qui chasse les tabous !

    RépondreSupprimer
  15. Coucou, super article, video. Moi tous me prefere avec la version de la ohoto que je t ai envoye hier via ton facebook priver, donc la version pot de peinture. C triste. Moi aussi je me sens forcee de me maquiller car j ai droit a bcp de reflexion, malade, fatiguee, negligee, blanche. Fade.... c blessant. Je suis tout a fait d accord avec toi. Merci pour tout bisouuuu

    RépondreSupprimer
  16. Tout d'abord: la photo avec la tiare en rousse: sublime ! (et je ne parle pas forcément du maquillage mais cette couleur de cheveux t'allait à ravir, bien que tu ai une très jolie couleur naturelle ;) cela va sans dire)

    J'apprécie ton discours et je suis ton blog assidûment, pourtant... Je me maquille, pas quand je suis chez moi et que je ne sors pas, quand je sors je mets du crayon à sourcils et du mascara point barre. Mais j'aime me maquiller, j'aime pouvoir varier à l'infini les couleurs etc
    Je me sens belle avec et sans maquillage mais selon les circonstances.... En vacances je ne me maquille pas ou très peu. Au quotidien (même si je bosse de chez moi, seule) j'aime me mettre en beauté. Et je ne supporte pas du tout le fond de teint

    Par contre je n'utilise plus que des produits bio pour prendre soin de ma peau (eaux florales, huiles végétales)
    J'ai arrêté les colorations permanentes depuis bientôt un an mais honnêtement j'ai envie de recommencer c'est une horreur je ne tiens pas . Donc j'utilise du crazycolor de temps à autres sur mes pointes. Je pense malgré tout me permanenter (boucles) les cheveux

    Enfin bref, même si je n'agis pas de la même manière que toi, j'apprécie ton discours :)

    J'avais suivi aussi celui sur les poils, respect total d'ailleurs, je suis incapable d'arrêter l'épilation, et je le fais surtout pour moi, car mon copain se fiche que je me rase ou que je me maquille ^^

    RépondreSupprimer
  17. nom du grand matou, faut des moyens pour se tartiner la figure!!!!
    c' est là que je trouve modéré mon compte chez aroma-zone...

    RépondreSupprimer
  18. Il me tarde de rentrer chez moi pour pouvoir regarder la vidéo, en tout cas le sujet de ton article me plait beaucoup.
    Personnellement, je trouve que le maquillage léger peut être élégant, pourtant je ne me maquille pas car je le vois aussi comme une perte de temps, sans compter que c'est cher et que pour l'environnement, les animaux et pour sa peau je ne pense pas que ce soit le top. Ponctuellement pour une occaz particulière ou pour se faire plaisir, je ne vois pas de soucis, tant que ça ne devient pas une contrainte ou une obligation. Nadège.

    RépondreSupprimer
  19. C'est bien que quelqu'un dénonce la pression qu'il y a autour du maquillage, et cela dans les deux sens ! (et je dis ça alors que je suis quelqu'un qui se maquille uniquement par goût, et qui ne le fais pas tous les jours)

    Merci aussi de mettre en évidence le budget que cela peut représenter, un peu comme pour l'épilation...

    RépondreSupprimer
  20. Très intéressante réflexion sur le paraître.

    J'ai toujours eu une relation très libre avec le maquillage, avec des périodes "avec" et d'autres "sans", toujours minimaliste parce que je ne savais pas faire.

    La seule personne qui me fait des réflexions, c'est...ma Maman :D
    Mais je ne l'ai jamais écoutée, peut-être parce que j'ai toujours aimé mon visage ? Et je crois qu'elle ne s'assume pas sans maquillage. En d'autres termes, elle projette sa propre insécurité sur moi (enfin, elle essaie ! Mais ça n'a jamais marché :D )

    Il y a 1 an, j'ai découvert les blogs et les chaines Youtube makeup, et j'ai commencé à me constituer une collection de FAP et RAL (et tout l'attirail qui va avec).
    Et je m'amuse comme une folle :) (j'ai 40 ans : il n'y a pas d'age pour découvrir des choses).

    Mon mari m'a dit que cela lui plaisait quand je suis maquillée. Quand je lui ai demandé pourquoi, il m'a dit : "parce que j'aime que tu veuilles me plaire". Sauf que je le fais pour moi, parce que ça m'amuse, pas pour "faire des efforts" pour lui plaire... mais je l'ai laissé dans son illusion :p

    Aujourd'hui ma salle de bains ressemble à un stand MAC. Ça brille, c'est coloré, c'est beau et ça me fait plaisir.
    Je suis toujours aussi libre en revanche. Je peux sortir sans maquillage le matin, ressortir le soir maquillée, je me maquille quand j'en ai envie, parfois le matin, parfois au beau milieu de la journée, parfois pas du tout, si j'estime mon maquillage raté, je le porte quand même, je m'en fous, j'expérimente, je m'amuse.

    Je suis en revanche vigilante avec ma fille, qui veut faire comme Maman. Quand elle m'a dit qu'elle voulait un RAL "pour être plus jolie", j'ai compris qu'il fallait rectifier le tir de façon très claire. Je lui ai donc expliqué que le maquillage était un jeu, une façon de se faire plaisir, de modifier son apparence (comme on peut le faire avec les coiffures ou les vêtements), mais qu'en aucun cas, elle ne se serait PLUS jolie avec.

    En fait, je vois le maquillage comme un privilège féminin (car un homme maquillé sera beaucoup plus embêté qu'une femme), que l'on est libre d'exercer ou pas (encore heureux !!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, très drôle et très bien ton message kiki37 !!!

      Supprimer
    2. Ravie de t'avoir fait rire :)

      Supprimer
  21. pour ma part je n'ai pas encore visionnée ta vidéo, je la regarderai tout à l'heure, au retour des courses quand je mangerai, mais je voulais juste donner mon avis par rapport à tes précisions écrites.
    Bien que je maquille régulièrement, je partage globalement ton avis. Je ne me maquille pas tous les jours, et ce pour plusieurs raisons :
    - Déjà le matin, pour aller à la fac entre 10min de sommeil en plus ou 10min pour me maquiller, le choix est vite fait, je préfère dormir un peu plus.
    - Le temps. J'aime me maquiller, mais j'aime prendre mon temps de le faire quand je le fais. je déteste devoir me maquillée en 5min chrono parce que je suis à la bourre. Quand je me maquille, j'aime jouer avec les couleurs et pour cela il me faut du temps.
    - La flemme. Tout simplement. Y a des jours où c'est "boarf, pas envie" et donc voilà, y a d'autres explication j'ai juste pas envie.

    C'est clair que le maquillage c'est un budget, surtout quand on aime ça (ce qui est mon cas), mais après c'est une façon de se faire plaisir. certains, le plaisir est d'aller au cinéma plusieurs fois par mois, d'autre c'est de s'acheter du maquillage.

    Après concernant le regard des autres, c'est clair que j'ia un peu tendance à m'en foutre, j'ai compris avec le temps que je me maquille pour moi, parce que j'aime ça, et pas pour les autres. De toute façon, les seules personnes dont l'avis sur moi m'important étant réellement mon chéri et ma famille et qu'ils se foutent que je me maquille ou non, et bien, je vais pas me battre pour le faire.
    D'autant plus que je m'aime et m'accepte telle que je suis, maquillée ou non, donc après, c'est plus un coté plaisir de le faire qu'autre chose.

    RépondreSupprimer
  22. Le maquillage (et autres "atouts féminins") s'est inscrit dans une réflexion que j'ai faite quand je me suis mise en couple. Je n'étais pas maquillée ni "féminine" quand on s'est rencontrés mon copain et moi, j'étais un garçon manqué (une fille réussie, quoi :p).

    Au début, il ne disait rien mais par la suite, mon chéri me demandait, parfois, d'être plus "féminine" alors que lui même ne faisait pas d'effort particulier pour être "plus masculin" (ce sont les mots que je lui ai dits pour lui faire comprendre le côté stupide d'une telle remarque). Je sais qu'il me faisait ce genre de remarques suite à des réflexions de sa famille, de ses amies, etc... A cause de la pression extérieure en somme, c'est pourquoi je ne lui en ai jamais vraiment voulu (sauf une fois où il est allé un peu trop loin avec un "t'as un vagin, accepte-le" comme si je refusais d'être une femme, mais passons).

    Cela m'a mis le doute pendant un temps (n'ayant pas très confiance en moi) mais j'ai fini par être sûre de mes choix et j'ai pris le temps de lui expliquer : le côté inutile, contraignant, le fait que la définition de la "féminité" varie tellement selon les hommes qu'il est ridicule de vouloir y correspondre, que je n'avais pas de vision de la "masculinité" à laquelle j'essayais de le faire correspondre, qu'être femme ce n'est pas se maquiller mais le fait de s'aimer telle que l'on est, que j'acceptais totalement le fait d'être une femme mais que je refusais le fait d'être conditionnée et forcée sur certaines choses parce que j'en étais une, etc...

    Il a fallu un temps avant qu'il ne comprenne mon point de vue et c'est un sujet qui revient de temps à autre sur le tapis, de moins en moins, mais il a fini par me laisser faire et par accepter mes choix. Je n'étais pas maquillée quand on s'est rencontré la première fois et cela ne l'a pas empêché de m'aimer donc je ne vois pas pourquoi cela devrait changer :)

    Par contre, c'est plus compliqué pour le boulot. J'étais secrétaire ou chargée d'accueil autrefois. Donc maquillage obligatoire sinon, bonjour les réflexions (fatiguée, négligée, une image pas du tout travaillée, t'as intérêt à changer ça, etc). Là, tout comme toi, j'ai voulu y aller franco et ne rien faire mais les réflexions me polluaient tellement l'ambiance de travail que j'ai fini par craquer pour être tranquille et voir ça comme faisant partie de l'uniforme de mon travail.

    Maintenant, je travaille dans la rénovation de meubles et je trouve ridicule de me maquiller alors que je transpire toute la journée. Certains filles le font mais très légèrement, mais cela ne me dérange pas même si je ne trouve pas ça pratique. Du coup, cela fait plusieurs semaines que je ne maquille plus. Je trouve mon visage parfois fatigué (je dors mal en général) et j'ai les yeux marqués (j'ai toujours des cernes gonflées et ça me complexe un peu) mais ça ne me dérange pas plus que ça.

    Te concernant, je te trouve très jolie comme tu es, les accessoires que tu portes (foulard, bijoux) et ta façon d'être font de toi quelqu'un d'agréable et de rafraichissant. En tout cas, je n'avais pas remarqué que tu ne te maquillais pas (j'avais l'impression que tu le faisais légèrement).

    En tout cas, ton blog est très inspirant, je trouve et je n'avais pas encore pris le temps d'y poster un mot ; cependant, cet article me touche personnellement donc je me suis dit qu'il serait bien d'y mettre mon grain de sel :)

    Bon courage pour la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "j'ai fini (...) voir ça comme faisant partie de l'uniforme de mon travail" : je suis tout à fait d'accord avec toi Cib.

      Je crois que c'est exactement comme ça qu'on doit le voir quand on n'aime pas se maquiller.

      Dans ma jeunesse, j'ai été serveuse dans un hôtel à l'étranger. On ne m'y a jamais embêtée concernant le maquillage. Mais mon uniforme..... Je devais porter une ravissante cravate (je n'ai pas de cou, donc ça faisait ressortir mon menton replet) qui en plus était couverte de nounours marrons sur fond vert. Je ne compte pas le nombre de clients qui se sont payés nos têtes....
      Mais j'avais besoin du taf, donc je mettais l'uniforme.
      Et quand je reprendrai le boulot (je suis assistante de direction), je sais qu'il faudra cacher mes cicatrices d'acné qui sont très visibles.

      C'est le jeu ma pauvre Lucette, même si les règles n'ont pas de sens.

      Supprimer
  23. Je ne me maquille pas au quotidien et je ne ressens pas vraiment de regard négatif de la part des gens, mon copain ne m'a jamais fait de remarque (heureusement, sinon on ne serait plus ensemble je peux te le dire :p ); ce weekend j'ai été faire un soin dans une école d'esthétique et les étudiantes étaient pour la plupart très peu maquillées voire pas du tout.
    Aujourd'hui je prends plaisir à me préparer et à me maquiller les weekends, je le fais parce que j'aime ça. Je pense que le maquillage n'est pas un problème en soi, le problème -comme pour tout- c'est quand on se sent obligé de le faire. (je réagis vis-à-vis de ton article car je n'ai pas encore pu regarder la vidéo)

    RépondreSupprimer
  24. Ffff... ça fait 3 fois que je réécris mon message.... mauvaises manip'.....

    Je partage entièrement ton avis, quand je me maquille je ne me reconnais pas. C'est pourquoi je me maquille avec grande parcimonie et si vraiment j'en ai besoin :
    - en journée : si j'ai un gros stress ou si mes cycles font ressortir mon acné rosacée, je pointe les quelques boutons rouges et/ou les rougeurs avec de la poudre minérale bio. J'en mets rarement sur toutes les joues, mais il faut vraiment que j'ai une grosse crise (dans ma poudre actuelle que j’ai faite, il y a beaucoup d’oxyde de zinc et ça apaise mes démangeaisons c’est génial pour ça aussi)
    - le soir si je sors : mascara, eyeliner et/ou khôl en voile, blush et rouge à lèvres. Je mets la liste, mais j'utilise rarement tout pour le même maquillage ou alors il faut que ce soit pour une soirée super "branchée" (ce qui arrive... jamais...).

    Certes très maquillée je suis super belle, mais j'ai l'impression d'être une star qui monte les marches alors que je vais juste au resto... Ca ne colle pas ! C'est une beauté qui ne reflète plus ma beauté intérieure, face aux autres je pense toujours "ils ne me voient pas tel que je suis" et ça me gène, j'en viens toujours à avoir des doutes sur mon maquillage (est-ce que j'ai pas mis trop de poudre unifiante, est-ce que ça se voit etc. ?), même si bien souvent personne ne vois que je suis maquillée lol.

    Beaucoup de mes copines se maquillent beaucoup trop et elles n'en ont pas besoin. J'essaie de leur envoyez des signaux, de leur dire, je leur montre des photos de moi avec juste du rouge à lèvres ou du mascara et un voile de khôl, elles trouvent ça joli et que ça suffit pour moi, mais ça ne leur fait pas écho. Elles ne sont plus habituées à se voir au naturel.

    Je confluerais ce long message en disant que pour moi le maquillage doit faire ressortir notre beauté intérieure et naturelle, mais pas la fausser ou la masquer car on ne pourra jamais changer son corps et il faut s'accepter tel que l'on est.

    RépondreSupprimer
  25. Cet article, je l'attendais avec impatience. Et je ne suis pas déçue, car je trouve tes propos très justes.
    J'aimerais bien arrêter lemaquillage. Parce que ca prend du temps, ca coûte cher, ce n'est pas très agréable sur la peau...Mais j'ai l'impression que le monde dans lequel on vit actuellement, on nous le permet à moitié. Une femme sans maquillage est trop vite jugée. Et je trouve ca déplorable.
    En ce moment je suis à la recherhe d'un boulot et je me sens obligée de me maquiller pour aller aux entretiens car une femme non maquillée perd de sa valeur aux yeux des recruteurs. Et tout ca à cause des normes "imposées". De nos jours nos voyons plus de femmes maquillées que l'inverse. Et c'es dommage. De plus, il y a de plus en plus de chaine beauté sur youtube et de blog. Et de filles s'excusant devant la caméra pour leur tête "catastrophique". Pourquoi s'excuser de notre face au naturel ? Serait-ce donc mal d'être sans artifices ?
    Cependant je ne suis pas contre le maquillage, loin de là, puisque moi-même je me maquille un peu.
    Mais je ne comprends pas pourquoi les gens jugent beaucoup trop facilement les filles naturelles. Ces jugements me font penser que c'est un devoir de se maquiller.

    En tout cas je trouve très jolie sans maquillage, et continue à être toi-même. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord, les filles qui s'excusent pour leur visage au naturel ou très peu maquillée, c'est choquant et surtout très triste... Et ça représente bien la pression et le devoir qui règne à ce niveau là...

      Supprimer
    2. Je suis tout-à-fait d'accord avec vous. Pour ma part j'aime me maquiller et n'arriverait jamais au tout naturel. Cependant, je ne suis pas du tout convaincue que ça soit un problème de notre époque. Ma grand-mère a 86 ans et ne conçoit pas de sortir sans rouge à lèvres. Et ne manque pas de faire des réflexions à ma mère qui ne se maquille jamais, à part une touche de mascara et de poudre à Noël et son anniversaire. Tout ça ne date pas d'aujourd'hui...

      Supprimer
  26. Bonjour,

    J'ai beaucoup aimé ta vidéo et ton article, tout comme j'avais aimé celui sur les poils. En effet je trouve très intéressante ta façon d'envisager tes choix du point de vue de la liberté individuelle, liberté vis à vis de la culture, des préjugés, des ses propres peurs ou complexes :-)

    J'ai juste un point à rajouter sur le fait que les hommes ne seraient pas soumis aux préjugés de l'apparence dans le monde professionnel. Je pense que c'est faux, même s'il sont moins présents dans les médias , ces préjugés existent bien dans certains milieux pro. Comme par exemple le regard sur un homme pas rasé, habillé "cool" ( pas en costume), dans le milieu où j'exerce ( technique mais ni nouvelle technologie ni recherche avec bcp d'ingenieurs, grosses boites) j'ai aussi entendu des remarques du style mal rasé ou en jeans plutot qu'en costume = négligé = moins compétent....Bon par contre c'est sur, on ne risque pas de faire des remarques sur le non maquillage d'un homme.

    C'est vrai que c'est dommage tous ces jugements à l'emporte-pièce basé sur le paraître...:-( et même si j'en ai conscience, il m'arrive aussi de le faire, j'essaye au minimum de le garder pour moi.

    RépondreSupprimer
  27. Je crois que chacune a une histoire avec le maquillage qui lui est propre et, pour ma part, j'ai commencé à me maquiller à l'adolescence pour cacher des mues de stress dans mes sourcils et mes cils. C'était probablement la dernière chose à faire d'un point de vue médical (rapport au fait que j'utilisais des produits pas très clean) mais, pour le coup, ça me permettait d'être un peu plus moi-même, ce qui parait contradictoire pour du maquillage mais je l'utilisais vraiment comme on peut faire de la chirurgie réparatrice. Par la suite, une fois les soucis de santé terminés, je l'ai plutôt utilisé pour le fun, le côté plus artistique, j'aimais bien utiliser des fards à paupières pour jouer avec les couleurs sur les yeux surtout mais je ne l'ai jamais vraiment utilisé pour me mettre en valeur de façon quotidienne. Ça ne m'a jamais posé problème de sortir de chez moi sans maquillage (en dehors de la période des mues). Je n'ai jamais été une grande utilisatrice de fond de teint et j'utilise parfois du correcteur aujourd'hui à titre curatif alors que je n'en utilisais même pas quand j'avais un peu d'acné. Bref, le maquillage n'est pas une corvée pour moi. C'est quelque chose que je fais quand j'ai envie parce que ce jour là, j'ai envie d'intensifier la longueur de mes cils ou de m'amuser avec des fards à paupières mais je peux tout à fait me maquiller en restant toute seule à la maison ou aller travailler, sortir faire mes courses, aller à une soirée sans maquillage. Je pense que tout le monde fait ce qu'il veut à ce niveau là, je trouve juste dommage que certaines filles/femmes ne savent pas se trouver belles/elles-mêmes sans maquillage. Et pour les hommes, ceux de mon entourage sont incapables de faire la distinction entre une fille non maquillée et une fille un peu maquillée et je pense qu'ils s'en foutent totalement du moment qu'on est propre; après ça n'est peut-être pas le cas de tous.

    RépondreSupprimer
  28. Bravo Mini, c'est la première fois que je laisse un commentaire (et pourtant je te suis depuis longtemps) et je tiens tout d'abord à te féliciter pour ton blog. J'ai adoré cet article et je comprends ta démarche.
    Pour ma part, j'ai eu des périodes où je me maquillais tous les jours, et d'autres pendant lesquelles je ne mettais absolument rien sur ma peau. Maintenant je me maquille régulièrement (avec des cosmétiques certifiées bio) parce que j'aime pouvoir changer de look, mais les jours où je vois ça comme une contrainte/perte de temps je n'ai pas peur ni honte de sortir telle que je suis.
    Et c'est pareil pour tout ! L'épilation par exemple, je n'ai aucun problème à mettre un débardeur alors que je ne suis pas épilée, mais j'admets la possibilité d'être critiquée. Même si nous sommes toutes comme ça naturellement. Toute façon dès qu'on sort un peu des normes établies il faut s'attendre à recevoir des critiques et des remarques non constructives. Que ce soit un style de vie, un mode d'alimentation... J'ai un piercing au bridge, et on m'a déjà dit que ça me défigurait... parce que ce n'est pas un bijou qu'on a l'habitude de voir, tandis qu'un piercing à la narine ne gêne personne. (petit hors sujet sur la fin)

    Bonne continuation :)

    PS j'adore ton implant !!!

    RépondreSupprimer
  29. Je dois être la fille la plus chanceuse du monde, mon chéri à horreur du maquillage x) Déjà parce qu on en met partout, parce que c'est pas bisoutable et aussi parce que selon lui je n'en ai absolument pas besoin pour être belle. C'est très mignon de sa part surtout que je suis assez complexée par mes cicatrices d'acnés et mes imperfections.
    Sinon je me souviens un jour pour un anniversaire en famille (une occasion quoi) je m'étais faite toute belle, mis de beaux habits qui me plaisaient etc je m'étais coiffée mais je ne m'étais pas du tout maquillée.Ma mère m'a dit avant de partir: "tu y vas comme ça? Tu pourrais faire un effort et te maquiller un peu franchement" -_-'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca en fait 2, car le mien deteste le maquillage et autres artifices sur les femmes (faux ongles, par exemple).... Il a toujours pensé que les femmes qui ne se supportent pas sans maquillage sont des femmes qui manquent d'assurance, vulnérables et complexées. Voire qui n'ont pas confiance en leur "féminité" (à méditer: qu'est-ce que la féminité? Vous avez 2 heures lol). Alors qu'à l'inverse, une femme sûre d'elle n'a nul besoin d'artifices pour se sentir exister.

      Supprimer
  30. Pour ma part le maquillage, le vernis et la coloration c'est la même chose, c'est un artifice, non naturel, qui cache une partie de nous même, modifie notre apparence.
    Je te trouve bien dure sur le maquillage vu que TOI tu ne te maquille pas, pourtant d'habitude tu es neutre dans tes articles.


    Pour autant depuis mon passage au bio en 2007 je me maquille rarement, parce que j'ai la flemme, j'ai envie de montrer mon vrai visage, mais ça n'empêche pas de me maquiller par fantaisie, par plaisir, comme ça te fais plaisir de porter une couleur sur ta frange ça peut faire plaisir de porter du violet sur ses paupières, d'autant que le maquillage autant pour les femmes que pour les peintures de guerres/tribales existe depuis longtemps.

    Quand a ton panier moyen de maquillage bio, il est juste ABUSE ! Il existe des marques bio à petit prix (alverde, avril, marilou, boho) et pour moins de 50e on a une trousse de basiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas trouvée dure envers le maquillage en général.
      Je pense que ce qu'elle veut dénoncer ce n'est pas le fait de se maquiller, car certaines filles le font vraiment par plaisir, mais le fait que beaucoup de personnes font des remarques aux personnes qui ne se maquillent pas et que du coup, certaines filles se maquillent surtout pour se sentir belles aux yeux des autres ou être acceptées.
      Combien de fois n'ai-je pas eu de remarques sur mes cernes que je devrais cacher ? (Tant pis pour les gens, parce que moi et mes cernes on les emm*rde... ^^)
      Ce qu'il faut retenir de cet article encore une fois, ce n'est pas qu'il y a un camp bien sans maquillage et un camp mauvais avec, c'est que si une personne se maquille (je dis une personne parce que je trouve que le noir sur les yeux va bien à certains hommes ^^), elle doit le faire par plaisir, pour elle, parce qu'elle aime ça et non pas pour se sentir acceptée, ou pour "faire femme", pour ne pas "faire honte" à son copain etc.
      C'est comme tout, il faut faire ce qui nous plaît et nous rend heureux, et pas ce que les médias ou les autres personnes veulent que l'on fasse. Et je pense que c'est le message à retenir de chaque article de Pauline. :)

      Supprimer
    2. La personne au dessus a tout à fait résumé le sens de mon propos. Qui n'est pas d'être dure envers le maquillage, en ayant moi-même été adepte ; ce que je déplore ce sont les personnes qui, comme je l'ai été par le passé, se sentent enfermées et obligées de se maquiller et ne le font pas par plaisir. Oui, ça existe, affirmer le contraire serait se voiler la face ! Comme je le dis dans la vidéo, le maquillage c'est génial si c'est pour s'affirmer, par plaisir, par goût... Et pas par défaut ou par honte ! :)

      Supprimer
    3. Hello Mini, j'aime beaucoup cet article. Il y a un livre passionnant de Mona Chollet qui traite de ces problématiques (en particulier de la façon dont les injonctions patriarcales à se traiter soi-même comme un objet plutôt que comme un sujet pour être ne serait-ce qu'"acceptable" en tant que femme rencontrent les stratégies de l'industrie de la beauté). Il s'appelle "Beauté Fatale". On peut même le trouver gratuitement en ligne ici : http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=149#chap03

      Supprimer
  31. Perso, je ne me suis jamais maquillée, une perte de temps pour moi. J'ai beau me forcer, ça ne m'intéresse pas! Et je n'ai pas spécialement vue ou entendu de remarques désagréables. J'ai des taches de soleil, des petites imperfections et puis c'est tout, c'est comme ça que je suis simplement!

    RépondreSupprimer
  32. J'adorerais avoir la pleine sensation de liberté de ne rien pouvoir porter sur mon teint en public. Dans la vie quotidienne, je ne me maquille pas, mais si je dois sortir, travailler avec du publique, je met du fond de teint. Pourquoi ? A cause de ma peau, clairement. Certes tout le monde à de petites imperfections, des boutons de temps en temps, mais j'en suis au stade au dessus : cicatrices, kystes, creux, boutons de tres grandes tailles ... les camoufler, c'est à la fois, essayer de les dissimuler et protéger aussi quelque part les autres de la vision de ces choses. S'assumer, j'adorerais, car sur tout le reste, je suis autonome, volontaire, épanouie, mais faire l'impasse sur ce que je vois dans le miroir peut etre vraiment difficile. J'aimerais vraiment vraiment que le maquillage redevienne uniquement ludique, et pas avec cette arrière fond d'obligation pour ce qui est de mon teint.

    RépondreSupprimer
  33. Je suis entourée de femme qui ne se maquille pas: d'abord ma mère, ma gd mère (ou très rarement) plusieurs amies... Jamais elles n'ont reçu de réflexions.
    Il y a pour moi 2 types de make up: celui qui te sublime et celui qui te cache. Le 1er fait ressortir les yeux et le regard, rehausse un peu le teint...etc et met donc en valeur la femme sans trop en faire, juste au travers des atouts qu'elle a déjà. Pcq elle le veut et pcq elle aime le faire, pcq par exemple elle aime ses yeux verts foncés et qu'elle veut les mettre en valeur !

    Le 2nd est celui dont tu parles, celui où on se cache pcq on ne s'aime pas, ou qui nous est imposé alors on dénigre sa vraie personnalité en se maquillant pour les autres. Je sais que cela existe et je trouve ça triste.

    Enfin, Il en existe un 3ème type: celui qui te soigne. J'aime me maquiller, peut être pcq j'ai grandis au milieu de 4frères, c'est mon coté rebelle ;) enfin j'ai toujours aimé ça et j'applique un trait de crayon depuis mes 14ans (la seule chose sur laquelle mes parents avaient cédé au collège).
    Ensuite je camouflais un peu mes boutons avec un produit asséchant. Un jour au lycée j'ai tenté le fond de teint ... Hahaha mon petit copain (qui est aujourd'hui mon mari) s'est tellement moqué de moi (j'avais une grosse démarcation et la teinte ne me correspondait pas du tout) que je n'ai pas recommencé avant... 2010... Emménagement à Londres et là c'est la crise, plein de boutons, douloureux, gros, rouge... L'eau de Londres? Surement. Je découvre alors la poudre minérale Lily Lolo, elle a changé ma vie.
    Appliquée avec un Kabuki elle ne dénature pas le teint, cela fait naturel et surtout ELLE SOIGNE. Je retrouve alors une plus jolie peau qu'avant ma mésaventure Londonienne ! Et aujourd'hui j'en applique toujours un petit peu, une boite me dure bien plus de 6mois cela soigne et matifie sans faire "masque". Niveau des yeux par une amie j'ai découvert le khol en poudre venu du Maroc, celui qui soigne, EXIT le crayon, mes yeux secs ont aussi changé d'aspects, moins rouge, plus sains, chose que les gouttes prescrites par les ophtalmo ne changeaient que sur une courte durée. Alors certes il tient moins bien qu'un crayon chimique et nocif mais il me soigne et n'abime pas mes yeux tout en soulignant mon regard. Aujourd'hui j'habite en Guyane depuis 2mois et je n'ai pas emmené mon khôl. Mes yeux me piquent il me manque bcp.

    Sinon, j'aime beaucoup me maquiller pour les occasions j'ai des fards à paupière différents (des pigments mineraux bio en passant par la Palette Naked d'Urban Decay...) j'aime jouer avec les couleurs et prendre du temps pr le faire tant que cela reste exceptionnel.
    D'ailleurs Qui ne se maquillerais pas pour son mariage ? J'aimerais avoir des exemples.

    Enfin, je lis les coms de celles qui ne s'épilent plus... Un peu de respect... Certaines n'ont pas le choix comme vous ! Moi j'ai un monosourcil normalement ! Bientôt vous direz à votre voisine brune et poilue qu'elle peut laisser ses poils de moustaches car "le naturel c'est mieux", j'aimerais vous y voir.
    Lorsqu'on n'est ni blonde ni mm châtain, qu'on a des problèmes hormonaux ou juste une pilosité importante par exemple... elle est incontournable pour se sentir bien OUI.
    Et pour les jambes je prône la peau douce haha ! Oui à l'épilation, soin millénaire chez les femmes !! Maintenant si vous voulez adopter la mode "Viking" libre à vous, je ne jugerais pas, moi je suis plutôt en mode oriental: gommage au sucre, cire au miel, huile d'argan et peau douce ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai la peau très douce, malgré que je fasse partie de ce que tu catégories en "viking" et qui s'appelle en réalité "état normal d'un corps de femme". :)

      Supprimer
    2. Je rajoute que mon homme trouve ma peau plus douce sans aucun soin plutôt que rasée avec les crèmes chère qui pue. Oui c'est un comble peut être, mais après une épilation ou rasage la peau (en tout cas chez moi) est toute sèche, rouge et craquelée et quand ça repousse bonjour les ennuis de poils incarnés, le "ça pique" etc ... faut faire des soins et compagnie pour réparer ce qu'on lui a fait subir, pour mieux recommencer ensuite etc. Ça fait un sacrés moment que je ne m'épile plus, des remarques j'en ai eus mais elle ne venaient pas des hommes, seulement de femmes. Au final je l'ai refait une ou deux fois en pensant que mon homme appréciait au moins de temps en temps, et bien non il m'a dit "mais elle est pas pareil ta peau là, en fait ton duvé est plus doux ... c'est lisse là mais c'est pas aussi doux.". Alors je comprends que vous le fassiez pour vous sentir bien, mais celles qui ne le font pas ne sont pas des femme sauvages pour autant.

      Supprimer
  34. premier commentaire pour moi, et pourtant mes cheveux sont passés au naturel depuis plus d'un an grâce à toi, et le reste aussi... je me maquille, ou pas, ça dépend des jours, de l'humeur... jamais ce n'est une contrainte, toujours une envie.
    ce commentaire surtout pour te dire que si tu es très jolie au naturel (cela va sans dire), je remarque sur tes photos que la mise en valeur de tes yeux par le crayon noir t'allait aussi excessivement bien...

    RépondreSupprimer
  35. C'est en fait un sujet très personnel auquel j'ai envie de répondre : on fait comme on veut, du moment qu'on est bien dans notre corps, dans notre peau et dans notre tête :)
    J'ai justement écrit un article à ce sujet où je donne un peu l'avis "contraire" du tien.
    Enfin, ce n'est pas un avis contraire mais un avis différent, tout simplement :)

    http://www.madeinfaro.com/2014/09/la-tendance-no-make-up-mon-avis-partage.html

    Pendant longtemps, j'ai eu envie de m'habiller de façon féminine et de me maquiller, même légèrement (j'ai des petits yeux, on dirait souvent que je suis fatiguée alors que non, donc je ne te raconte même pas comme le mascara peut m'aider au quotidien ^^). Je suis sortie avec un mec très con, très jaloux et violent qui m'empêchait tout ça. Autant dire que c'était frustrant !
    Surtout que je n'avais aucun jugement de base, je ne me sentais ni jugée ni encouragée à porter ou non du maquillage, à m'habiller "en fille" ou pas.
    J'avais juste envie de ça et je ne pouvais pas.

    Bref, ça me manquait et j'en souffrais vraiment beaucoup.
    Aujourd'hui, j'ai la chance de faire ce que je veux. Mon mec me trouve aussi belle au réveil que lorsque je suis maquillée, il ne m'embête jamais lorsque je porte une jupe ou un pantalon, des baskets ou des talons, des poils sur les mollets ou non (pour ce qui concerne l'épilation, j'aime avoir les jambes douces donc je ne sais pas si c'est une question de formatage mais je ne peux pas faire sans ^^). Toujours est-il que parfois, lorsque je lis des articles sur la question du "no make-up", je ressens un sentiment de culpabilité à encore aimer me maquiller tous les jours, à ne pas suivre cette "tendance" car pour certaines, c'est vraiment la tendance à suivre et je me sens vraiment jugée !

    Alors que la finalité dans tout ça, c'est que rien ne vaut le bonheur !
    Une femme est belle quand elle est heureuse, avec ou sans maquillage. Si on est malheureuse, aucun maquillage ne cache ça.

    Merci quand même pour ton article en tout cas, même si je n'ai pas forcément la même façon de voir les choses de par mon passé un peu "chaotique" ^^
    Pour ce qui est du panier de maquillage, je rejoins le commentaire de Beltane, il y a effectivement des marques bio moins chères et dans mon cas, je garde mes produits assez longtemps donc ce n'est même pas la somme que je dépense tous les mois.

    Bonne semaine !

    Manon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Manon, merci! Ce que tu as écris rejoins ma pensée totalement.
      Je suis originaire d'un pays ou les femmes n'ont pas le droit de se maquiller et ou tout ce qui est "féminin" est interdit. Là-bas, les gens portent le même discours que Mini, malheureusement dans un but liberticide. Là-bas on considères les "occidentales" comme esclaves de la société de consommation. Mais moi, je vénérais ces femmes qui portaient du rouge à lèvres rouge, leurs cheveux au vent, et leur démarche féline, car je le voyais comme une forme indépendance, comme des femmes fortes. Alors aujourd'hui, je porte du maquillage comme symbole de revenge, de libération et de féminisme. Et j'aime l'image de femme moderne que je renvoie. Bref, ne te sens pas oppressée, tu fais ce que bon te semble, tant que c'est TOI qui le décides.

      Supprimer
    2. Justement, il y a quelque chose que j'ai aimé dans la vidéo de Mini, c'est quand elle dit qu'il y a des personnes qui nous obligent à nous maquiller, ou au contraire, à ne pas nous maquiller, et que ce sont des personnes toxiques. Elle dit aussi que son copain n'aurait absolument aucun droit de regard sur le fait qu'elle se maquille ou non car elle est libre de faire ce qu'elle veut de son corps. C'est ça le vrai point important, la liberté de disposer de son corps et de faire ce que bon nous semble. Pour Mini, cela passe par ne pas se maquiller, et pour vous cela passe par le maquillage, car vous avez chacune une histoire personnelle, c'est normal.
      Mais au fond, vous défendez bien toutes la même idée : liberté et disposer de son corps comme bon nous semble.

      Supprimer
  36. Bonjour Mini
    Je voulais te dire que j'aime beaucoup ton discours quand tu dis que c'est une perte de temps, ou qu'il s'agit une fois de plus d'une pression sociale.
    Quand on est ados on se cherche et on utilise le maquillage pour se protéger des autres.
    Aujourd'hui, je passe outre.
    Je ne me maquille plus depuis 5 mois.
    Au début je pensais qu'on allait me faire des remarques au boulot, comme quoi je semblais malade ou fatiguée.
    C'est arrivé 1 fois.
    Et puis je pense avoir la chance d'être entourée de personnes adultes et respectueuses, qui voient que mes capacités ne se limitent pas qu'au paraître.
    Je suis ravie de ton discours et ton franc parlé.
    Merci pour cette mise au point.
    Et pour ceux qui osent porter un jugement, je dirais qu'ils n'ont simplement rien compris.
    Tu incarnes la force tranquille, j'aime beaucoup.
    Bon courage et bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  37. bonjour, je ne suis pas du tout d'accord avec toi. se maquiller est un plaisir personnel comme se laver les cheveux, utiliser des produits pour le corps, etc...tu sembles être dans l'ascétisme le plus complet alors que tu porte un tatouage (qui semble bien fait) sachant que le tatouage (j'en ai moi aussi) asphyxie la peau et que tu envisage de faire de la thalasso. c'est un peu contradictoire. Tu défends un autre mode de consommation et c'est tout à ton honneur.. Cependant, si tu avais vécu dans une société très pauvre, ta perception de la vie serait, semble-t-il différente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas où j'envisage de faire de la thalasso. C'était pour comparer les prix. Je n'envisage pas de me payer 58 kilos de bananes d'un coup non plus.
      Et sinon, mon tatouage, ça me regarde et je n'ai absolument pas à me justifier ; rien à voir avec le maquillage puisque le tatouage ne modifie pas mon visage.

      Supprimer
  38. Pour ma part, je n'ai jamais aimé me maquiller, trop long pour se maquiller, trop long le démaquillage, le prix, et surtout le fait que je n'ai jamais aimé passer trois plombes das la salle de bain pour "apprendre" à me maquiller.
    Du coup, la fois où je mets un peu de crayon sur les yeux et éventuellement du rouge à lèvre, je le fais quand ça me fait plaisir.

    RépondreSupprimer
  39. bonjour Mini,
    je trouve qu'en France les filles ne se maquillent pas beaucoup, je regarde mes collègues la majorité ne porte rien sur le visage, je suis l'une des rares à me maquiller mais avec modération : un peu d'anticerne, une poudre libre, du mascara et un baume coloré. Je trouve que cela me donne meilleure mine et je me sens plus jolie avec le maquillage, j'avais lu qu'on secrétais une hormone du plaisir en se maquillant et du coup pour moi c'est vraiment un plaisir de le faire. Bien entendu je ne porte que du bio et naturel... et souvent on ne remarque pas que je suis maquillée (je triche ^^)
    Pour ce qui est des hommes, contrairement à toi, ceux que j'ai côtoyé m'ont toujours dit qu'ils n'aimaient pas ça.

    En tous cas je te préfère sans maquillage :p

    RépondreSupprimer
  40. Hello Mini !

    Tu sais que je l'attendais ta vidéo ! C'est un sujet qui partage pas mal quand même sur ce que j'ai survolé en commentaire !

    Je ne me suis jamais maquiller depuis que je suis ado, pourquoi ? ça ne m'a jamais attiré tout simplement, je n'ai strictement rien contre le maquillage, ma soeur se maquille depuis qu'elle est en âge de le faire, elle fait ça très bien... malgré tout moi ... bah voilà c'est pas mon truc.

    Des petites réflexions du style "tu serais jolie avec maquillage" j'en ai eu aussi, suis moche et alors qu'est ce que ça peut vous faire ?
    Sérieusement lorsqu'on a un certain âge c'est dur d'entendre ça ...
    Viens aussi le temps ou on ce demande si on va plaire a un garçon si on ne ce maquille pas .... la encore je me suis dit "tampis si on ne m'aime pas au natruel, bah je resterais seule" Pis je me suis rendu compte que même sans maquillage bah les garçons son intérresser !
    Mon n'amoureux m'accepte naturellement ! je me maquille même pas une fois a l'année ....

    Un point important aussi que tu ne soulève pas, le maquillage peut être très irritant ! Lorsque je me maquille et ouais bah sur dix ans c'est arriver genre trois fois, bah mes yeux me brûle au bout de quelque heures !

    Il y a une chose que jai appris, c'est que dans cette société nous serons toujours juger quoi que l'ont fasse ! Même si ça peut faire mal, j'en arrive à un point ou je me dis qu'au moins les gens proche de mois qui respecte mes choix sont sincère :)

    Idem je n'ai rien contre le maquillage, bien au contraire par moment je vois certaine femme et je suis époustoufler par la façon dont elles se mettent en valeur !

    Ce qui me fatigue c'est l'énergie dont les gens disposent pour te formater comme ils voudraient que tu soit !
    Et c'est valable dans tellement de domaine ....

    Maquillage, pas maquillage le principal c'est d’être en accord avec soi-même :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'ai laissé de côté la partie "dangers" du maquillage alors qu'elle est très présente. Surtout avec le maquillage conventionnel mais aussi avec le maquillage bio... Car on "mange" forcément un peu de rouge à lèvres, et nos yeux restent en contact avec tous les produits qu'on y met, dont les pots peuvent devenir des nids à microbes...
      Le formatage bat son plein : je m'en rends compte avec tous ces gens qui voudraient que je sois le "modèle de naturel" : sans tatouage, sans piercing, sans rien, bref le cliché de la hippie bio que je ne suis absolument pas... si on va dans ce sens là je vais vivre dans les bois sans ordinateur sans internet et hop plus de blog :p
      Parfaitement d'accord avec toi : il faut avant tout et surtout être en accord avec soi même !

      Supprimer
  41. Le plus important c'est de se plaire à soi! les autres on s'en moque.
    Me maquiller est une façon de prendre soin de moi, alors qu'a bien des égards je n'y arrive pas.
    J'aime porter du mascara. Je commence à unifier mon teint mais pas à le bronzer! Les gens me trouvent tjs aussi blanche, ben oui je suis aussi blanche que je suis frisée, que j'ai des petits seins et un gros cul
    La société ne nous aide pas à nous épanouir, malgré tout ce que les pub veulent bien laisser croire.
    Etre raccord avec soi même me parait le plus important.
    Merci pour cet article!

    RépondreSupprimer
  42. Je ne me suis jamais maquillée de ma vie, j'ai 29 ans. Ça ne me tente pas, je ne trouve pas ça beau et j'ai pas le temps.

    RépondreSupprimer
  43. Merci pour toutes ces réponses !
    Je comprends tout à fait qu'on puisse vouloir garder son visage au naturel, pour moi l'arrêt du maquillage me donne l'image d'une fille plus libre et bien dans ses baskets, qui ne se soucie pas de ce que peuvent penser les autres.
    Mais j'ai quand même du mal à comprendre comment on peu arrêter le maquillage pour arrêter de se masquer, parce qu'on s'en fiche du regard des autres, mais qu'on continue à se mettre du vernis à ongle, ou que l'on se colore les cheveux. Tu dis que c'est parce que c'est rapide et que tu trouves ça joli; personnellement, un coup de mascara ça me prend 10 secondes et je le fais parce que je trouve ça joli, où est donc la différence ? En fait il y en a pas. Se maquiller, se vernir les ongles, se colorer les cheveux, toutes ses modifications de soi subissent une pression sociale (qui n'a jamais entendu "Ta couleur naturelle est fade", "Les ongles naturels ça n'est pas très féminin", "Sans maquillage tu as l'air malade"). Je trouve ça donc un peu étrange d'attaquer le maquillage en particulier alors que les colorations, le vernis, les cheveux subissent le même sort. Je trouverais ça plus logique de rester au naturel dans sa totalité, de laisser ses cheveux, son corps, son visage libres.

    En tout cas merci pour ces réponses très instructives. Tu as une peau magnifique.

    RépondreSupprimer
  44. Perso, ce n'est pas une obligation induite par la gente masculine ! Je me maquille occasionnellement, juste parce que ça me fait plaisir, et que je me trouve jolie un peu maquillée ! Mais je ne me suis jamais sentie obligée de me maquiller pour aller acheter une baguette à la boulangerie, comme certaines.
    Djahann

    RépondreSupprimer
  45. hum c'est assez compliqué comme question! je ne ressens pas "d'obligation" de la part de la gente masculine ça c'est sur! le regard des autres sur moi j'en ai clairement rien à f*****. Je me maquille très très peu : je suis très blanche donc un peu de blush pour rehausser ça, un peu de mascara car mes cils sont presque blond vu que c'est ma couleur naturelle et du baume teinté ou du rouge à lèvres léger. Si je sors, c'est vrai que je me maquille légèrement plus, mais je refuse par exemple de mettre du fond de teint pour faire masque et étouffer ma peau, je refuse de passer 3h à faire un joli dégradé sur mes yeux que personne ne verra et je refuse de ressembler à un camion volé!
    Tu es magnifique sans maquillage, on est toutes magnifiques sans maquillages, sauf que pour certaines, le regard des autres est trop présent pour oser sortir sans rien! quand je vois des minettes de 12 ans qui en font le double parce que énormément maquillée, ça me fait lever le sourcil (voir les 2) ma mere ne se maquille pas, et malgré mes 24 ans, elle m'a toujours interdit de me maquiller à outrance! et je la remercie tous les jours!
    merci pour ta video!

    RépondreSupprimer
  46. Pour ma part, mon homme me préfère sans maquillage, je ne me suis jamais trop maquillée même étant Ado juste les yeux par contre je fais attention à ma peau. la plupart du temps je suis sans maquillage et quand je me maquille il me dit" mais pourquoi tu fais ça, t'en as pas besoins, juste pour la soirée mais tu n'en mets pas de trop!!!", j'habite un petit village et très couramment les femmes ne sont pas maquillée , je n'ai jamais eu de réflexions que je n'étais pas maquillée même au travail d'ailleurs mes collègues ne sont pas forcément maquillée et pourtant nous travaillons au contact d'enfants et voyons beaucoup de gens. Le peu de fois où je fais l'effort de me maquiller c'est à Halloween, Noël, Carnaval (là j'en mets un peu plus !) ou encore pour un mariage, d'ailleurs dans ma trousse j'ai juste un crayon noir, un mascara et je soigne mes lèvres avec un baume à lèvre (jamais de rouge à lèvres!)

    RépondreSupprimer
  47. Je ne vais pas polémiquer mais je trouve ça un peu exagéré. Et quand je lie certain commentaire je pense vraiment que certaines filles n'ont vraiment pas confiance en elles. Parce que se maquiller par obligation de plaire à telle ou telle personne je trouve ça absurde.
    Et juger le maquillage comme "masque" "produit de la société" c'est un peu fort. A notre époque la majorité des gens se maquille par plaisir des couleurs, des matières, des produits. Aprés que certaines en exagèrent vu leur âge où la situation okay ...
    Enfin bref tout ça pour dire qu'on a le choix, alors pourquoi se soucier de ce que pense les autres ?

    RépondreSupprimer
  48. C'est quand même malheureux d'en arriver au point où se maquiller devient une obligation sociale. En ce qui me concerne je ne me maquille pas tous les jours, du genre une fois ou deux par semaine parce que j'en ai envie. Pour moi le maquillage est lié au plaisir plus qu'à l'obligation, c'est un moment où je prends soin de mon apparence et je n'ai pas l'impression de me cacher derrière un masque mais au contraire de mettre l'accent sur mon visage.

    RépondreSupprimer
  49. Bonjour,

    Je pense que les personnes qui critique cette jeune femme qui exprime son expérience, son ressenti et sa désolation n'ont pas compris le message qu'elle a voulu faire entendre. Les colorations, le vernie et le maquillage sont des choses bien différentes. Notamment sur le vernie qu'elle porte. Le visage et les ongles sont très différents. Les ongles protègent nos mains à tous. Le visage, lui, est un outil. Un outil pour s'exprimer, pour nous poser une identité, pour nous protéger. Notre visage est le support de nos oreilles, les yeux, le nez, la bouche... Ce sont deux choses très différentes.


    Parlons maintenant du tatouage. Effectivement, le tatouage étouffe, je suppose, la peau. Mais, cela n'a rien avoir. Cette jolie femme voulait s'exprimer sur un sujet qu'est le maquillage et, aucun d'entre nous n'a le droit de "l'interdire" de parler parce que, elle a un tatouage.. Et alors ? Je n'ai pas le droit de parler des cheveux blond parce que, je suis brune ? Je n'ai pas le droit de parler d'une alimentation saine parce que, je vais au Mcdo ? Chacun à le droit de s'exprimer. Avec un tatouage ou non.

    Pour la coloration, j'ai envie de dire... C'est cool. Je pense que Mini est une personne très fantaisiste. Et, elle ne doit pas renoncer à cette personnalité pour satisfaire les autres. Elle reste avant tout elle-même. Et, je la respecte pour cela.

    Je trouve que cette jeune femme est bien courageuse. Parce que, ce n'est pas facile. Rien n'es facile dans le monde d'aujourd'hui.

    Bonne continuation.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  50. Point de vu très intéressant. J'ai 35 ans et je n'ose toujours pas sortir sans make up c'est dingue quand j'y pense. Une vrai burka de cosmétique...

    RépondreSupprimer
  51. Bonjour,

    C'est curieux mais personnellement je n'ai jamais jamais ressenti de pression sociale liée au maquillage (au contraire de l'épilation par exemple).
    Je ne me maquille quasiment jamais pour deux raisons :
    - je préfère gagner 15 minutes de sommeil,
    - j'ai horreur de la phase démaquillage.
    Par contre, j'aime bien de temps en temps (le week-end ou pour un évènement) prendre du temps pour faire un joli maquillage des yeux. Je joue du pinceau avec trois quatre couleurs et un trait de crayon. J'aime beaucoup le résultat qui fait ressortir le regard. Le teint se limite au correcteur (marques d'acnée) et à un voile de poudre. Je ne supporte pas le fond de teint.
    Je suis 90% du temps sans aucun aucun maquillage et cela ne me pose aucun problème. J'ai passé tous mes entretiens d'embauche sans la moindre trace de maquillage (même pas du mascara) et j'ai obtenu plusieurs postes (trois depuis que je suis sur le marche du travail). Pourtant je suis dans une branche qui ne propose que peu de postes pour beaucoup de candidats, majoritairement des filles ! Je crois vraiment que les gens se font une fausse idée de ce qu'attendent les recruteurs !
    Bref je suis 90% du temps sans maquillage et je sors sans me poser de questions ! Et quand j'en ressens l'envie, je sors la trousse ;)

    RépondreSupprimer
  52. Sujet très intéressant je partage tout à fait tes pensées.
    Pour ma part, j'ai fais le chemin inverse : je ne me maquillais absolument jamais jusqu'à récemment. Avant ça j'avais souvent droit à des remarques du genre « t'as l'air fatiguée », « t'as mauvaise mine », « quel courage de sortir sans maquillage », « tu fais super jeune » et j'en passe, ma mère également me disait toujours « tu serais tellement plus belle maquillée ». Ça m'a toujours profondément énervée ces réflexions stupides et malvenues, que les gens se permettent de te donner leur avis sur ton physique ou tes choix... Mais j'ai tout de même cédé à cette pression sociale il y a 2 ans de cela à l'âge de 25 ans. Pour moi le maquillage n'est pas du tout un plaisir mais plutôt un masque qui me permet de ne pas être critiquée ou dévisagée simplement parce que j'ai un bouton sur le menton ou des cernes.

    En tout cas j'apprécie le message que tu fais passer dans ton article et ta vidéo (qui visiblement n'a pas été compris par tout le monde) ce n'est pas une attaque envers le maquillage et celles qui aiment se maquiller mais une réflexion sur la pression que subissent les filles qui ne se maquillent pas. Et d'ailleurs les commentaires qui parlent de comportement contradictoire car tu colores ta frange ou parce que tu as un tatouage montre bien l'étroitesse d'esprit de certains, on retrouve bien là « la pensée générale » que tu dénonces dans ta vidéo : quand on ne se conforme pas à une certaine image on devient la cible de jugements et remarques déplacées, triste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout compris et ton commentaire me fait chaud au coeur ! Merci beaucoup, c'est tout à fait le message que je voulais faire passer... Qui sait, peut-être qu'un jour j'aborderai le sujet des tatouages et des piercings. Ou même le sujet de "oui on peut aimer plusieurs choses n'ayant pas de rapport entre elles" haha. Le "quel courage de sortir sans maquillage" je l'ai déjà eu, j'étais sans voix avec cette remarque ! Quoi qu'il en soit, personne ne devrait se sentir pousser des ailes au point de se permettre de faire des remarques sur le physique des autres. Dans une société pareille, comment s'accepter, alors que le moindre de nos faits et gestes est commenté...

      Supprimer
  53. J'adore ta vidéo! Et rien à voir, mais sur ta photo avec tes longs cheveux bruns tu es très belle et avec le turban aussi ça fait un peu jeune fille à la perle.
    Tu pourrais regarder la chaîne d'Adora BatBrat, qui est une modèle goth qui fait quelques vidéos sur le maquillage et j'aime bien, parce que c'est assez déjanté.
    J'ai déjà eu des remarques pas cool sur mon visage démaquillé, en mode rho on dirait que t'es morte, ah mais c'est normal elle n'est pas maquillée... Et une autre qui m'a demandé comment je m'étais maquillée aujourd'hui parce que c'était trop bizarre et super beau, et j'ai dit qu j'avais rien fait du coup.
    En tout cas super vidéo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! A vrai dire je connais Adora BatBrat, je la suis depuis longtemps, j'adore son style, ses cheveux, ses maquillages impressionnants...!

      Supprimer
  54. J'aime beaucoup tes réflexions concernant les standards qu'on nous impose. Ca a été la même chose avec ta vidéo sur l'épilation, ça fait beaucoup réfléchir et j'aime ta manière de rester neutre tout en partageant ton point de vue.
    Curieusement, je ne te reconnais pas sur les photos où tu es maquillée. Je te trouve tellement plus belle sans maquillage. Pour tes explications sur le vernis, ça m'a surprise car je ne supporte pas le vernis sur mes ongles. Ils sont en béton armé, blanc et repoussent totalement en deux mois. Systématiquement, j'enlève le peu de vernis beige (que j'apprécie pourtant) deux jours plus tard. Comme quoi, tout le monde ne tolère pas les mêmes choses, c'est très amusant ! ^^
    Je te souhaite de continuer ces vidéos très intéressantes. C'est revigorant de te regarder expliquer toutes ces choses. Merci, Mini !

    RépondreSupprimer
  55. Je te trouve très jolie sans maquillage, et ne comprends pas du tout les remarques que l'on peut faire au femmes qui n'en porte pas, par contre personnellement j'aimerai beaucoup me sentir belle sans maquillage mais je n'y arrive pas, j'ai des yeux vraiment banal qui ne ressortent pas du tout et un menton rempli de cicatrices de mon acné d'adolescente, ça se voit beaucoup, j'ai essayer de cicatriser avec de l'aloe vera ça a un peu aider mais maintenant ça reste toujours a ce poitn quand même :( je n'aurai pas un menton ainsi je ne me maquillerai pas au moins le teint les jours ou je n'en aie pas envie car sinon c'est un réel plaisir pour moi de me maquiller surtout les yeux, je suis assez douée pour cela la seule chose qui me dérange est le fait de ne pas supporter sortir sans au moins du fond de teint... et la seule fois ou je suis arriver a l'école sans maquillage car pas eu le temps j'ai de suite eu des remarques... et comme tu le dis dans la vidéo c'est une façon aussi de me cacher derrière le maquillage, avoir un masque, puis comme je me maquille assez bien j'ai des compliments alors que sent je suis juste une fille banale et considérer comme assez moche, en tout cas merci pour ta vidéo, j'aime beaucoup ce que tu dis, désolé pour le commentaire assez décousu, j'ai dis ma façn de penser telle qu'elle me venait, donc merci beaucoup a toi et juste une question penses-tu que ça pourrai convenir de remplacer mon fond de teint par le fond de teint so bio étic? se serais mieux je suppose..

    RépondreSupprimer
  56. Coucou Mini!

    Merci beaucoup pour ta vidéo que je trouve intéressante et très ouverte d'esprit! Je suis d'accord avec toi concernant les normes constantes que la société et la publicité nous imposent. Cette sensation d'être jugée en permanence est très désagréable et j'espère que des messages comme le tien réussiront progressivement à faire changer les choses.

    Personnellement, je me maquille régulièrement car j'aime jouer avec les traits et les couleurs! Mon papa est artiste peintre, j'ai toujours été frustrée de ne pas avoir hérité de son don pour le dessin... Me maquiller, c'est un peu ma façon à moi de me rattraper, d'avoir ma petite touche artistique, à mon niveau ^^ J'aime le maquillage comme j'aime porter de jolis accessoires, des collants à motifs, des chapeaux, des écharpes de toutes les couleurs... C'est un jeu! J'accepte très bien mon visage non maquillé, il n'est pas parfait mais c'est le mien, il me reflète et je ne cherche pas à le dissimuler. Je m'accorde avec toi pour dire qu'il est dommage de se maquiller si c'est pour se cacher ou pour répondre à une norme sociale (et patriarcale, de surcroît!), cela devrait seulement être un plaisir, pas une contrainte. On devrait pouvoir choisir de se maquiller ou de ne pas le faire comme on peut décider de porter un sac à main ou un sac à dos, de manger une pomme ou une poire... Ce devrait être quelque chose d'entièrement libre!

    Il y a juste une petite chose que j'aimerais ajouter à ta vidéo: tu dis, et à juste titre, que dans certaines professions, il est mieux vu de se maquiller, et que quelqu'un qui ne le fait pas est mal considéré. Tu as absolument raison, mais crois-moi, dans certaines branches, c'est tout l'inverse! Dans mon domaine d'études, notamment, la plupart des personnes adoptent des looks neutres et ne se maquillent pas. Je n'ai absolument rien contre ceci, c'est leur choix et ça les regarde entièrement ! Cependant, je me suis souvent sentie jugée par ces personnes, qui regardaient de travers mon eye-liner coloré, mes robes à froufrous ou encore mes collants à poids... Pour certains d’entre eux (pas tous, heureusement !), quelqu'un qui fait attention à son apparence est forcément une personne superficielle, qui n'a rien à faire dans le milieu intellectuel. Quand j’obtiens de bons résultats, ou que je suis félicitée pour mon travail, je sens leur étonnement. Comme si mon choix de look faisait forcément de moi une tête de linotte !

    En tous cas je te remercie pour ta vidéo, qui incite au respect de soi et des autres, à la liberté, et à la tolérance. J’espère que ton message sera largement diffusé ! :-)

    RépondreSupprimer
  57. Toutes les femmes sont belles sans maquillage !
    Moi non plus, je ne me maquille quasi plus. Cela m'arrive encore pour des soirées ou mariage car j'aime aussi "changer de visage " :) !! Mais mon visage préféré est celui de tout les jours ! Sans maquillage biensur !

    RépondreSupprimer
  58. Je te trouve personnellement très fraîche et jolie, sans maquillage. Ça serait dommage de cacher cette bonne mine et ce visage éclatant derrière du maquillage, même ! :) Si j'avais le même teint que toi, je m'en passerais volontiers. Bon, même si mon maquillage reste relativement léger : un peu de mascara, un peu de fard très léger, et une ou deux touches de correcteur si j'ai quelques traces d'imperfections/cicatrices/rougeurs. Mon maquillage sert essentiellement à rendre mon regard plus "éveillé", parce que la fatigue, la pollution, le stress, les allergies saisonnières... Amènent les cernes et les poches principalement. Il faudrait peut-être que je tente de changer un peu d'alimentation pour avoir une teint plus lumineux ; difficile de trouver la meilleure façon de s'y prendre en étant étudiante et en vivant toujours dans la maison familiale !
    Merci pour cet article bien construit :)

    RépondreSupprimer
  59. Hello Mini! Effectivement tu as évolué dans un secteur professionnel très superficiel ! J'ai moi-même occupé des jobs où il fallait se coiffer comme-ci, se maquiller comme ça...un jour on m'a même demandé si je pouvais enlever mes lunettes de vue: elles étaient trop originales.. Oui j'ai un look de geek ça ne passe pas partout! La bêtise des gens est déprimante : il faut ressembler à tout le monde et se fondre dans la masse! J'apprécie ton originalité (super la frange colorée ! Et le tatouage dément!) et tes avis tranchés, je suis tout à fait d'accord avec toi, inutile de te forcer à te maquiller si tu n'en ressens pas le besoin, tu feras de belles économies de temps et d'argent. Pour ma part je me maquille peu faute de temps et ma peau ne s'en porte pas plus mal. Ceci dit je m'apprecie quand je suis maquillée. Finalement l'attitude la plus saine face au maquillage c'est de le faire par envie et par plaisir!

    RépondreSupprimer
  60. Salut Mini, j’ai beaucoup apprécié ta vidéo mais mon point de vue diverge. J’ai 21 ans et j’ai dû commencé à me maquiller il y à seulement 2-3ans et je ne me maquille que très rarement, si je me maquille c’est parce que j’en ai envie et pas par pression social, en parlant de ça je n’ai jamais ressentie de pression du fait de me maquiller ou non, je n’ai jamais eu de remarque à part peut être un «Haaaa enfin une fille naturelle ça change des pots de peintures !» donc un commentaire loin d’être désagréable. Après le maquillage pour moi c’est un accessoire, comme le vernis, comme les piercing, comme un collier ou une bague que je choisi de ne mettre ou de ne pas mettre. Et pour ce qui est des prix il y à beaucoup beaucoup moins cher que ce que tu montre, mais oui le maquillage à un prix comme les bijoux, comme un sac, encore une fois comme un accessoire pour moi. Bref voilà mon avis ! Belle soirée !

    RépondreSupprimer
  61. Je trouve que ce n'est pas le maquillage qui rend les femmes belles

    RépondreSupprimer
  62. Bonjour Mini!
    je vis de plus en plus avec ce slogan en tête: Moins, c'est mieux...
    Il ne faut pas oublier que l'idée du maquillage est actuellement un business comme un autre.
    J' ai 55ans et je suis admirative devant la jeune femme que tu es: VRAIE
    Merci pour tout le travail que tu effectues pour publier des articles de qualités!!!

    RépondreSupprimer
  63. Coucou Mini,

    je viens souvent voir ton blog et suis ta page facebook. J'avoue que pour une fois, j'ai envie de laisser un commentaire. J'accepte parfaitement ton opinion sur le maquillage, en plus tu fais preuve de détachement face à notre doctrine sociétale qui argumente encore mieux ton choix. Après des personnes aiment se maquiller, juste parce qu'elles aiment se voir maquillées et je le comprends aussi. J'ai eu une phase, où je me suis demandée si j'étais quand même féminine parce que je me maquillais pas (au fur et à mesure, je me suis de moins en mois maquillée, et un jour plus rien). Je me suis dit que j'allais mieux me coiffer et prendre soin de de mes cheveux ( pour compenser? je ne sais pas), c'est comme ça qu'une amie m'a fait connaître ton blog ;) (voilà pourquoi je poste ^^, ça me tiens à coeur du coup).
    En tous cas, je suis tes articles et t'encourage à continuer, car pour d'autres lecteurs et pour moi tu apportes des connaissances, de bon conseils tout en étant naturelle! Merci encore! <3

    Bise
    Amandine

    RépondreSupprimer
  64. Comme toi, j'ai longtemps été incapable de sortir sans maquillage, même pour aller chercher le pain il fallait que je sois maquillée ! Je ne le faisais même pas pour moi mais parce que je redoutais le regard des autres sur mon visage mis à nu. Puis avec l'âge, je me suis de moins en moins maquillée jusqu'à ne plus l'être du tout la plupart du temps (sauf en soirée mais c'est léger). En fait, je n'en ai plus envie... et j'apprécie mon visage tel qu'il est. C'est la plongée sous-marine qui m'a aidée car évidemment, personne ne se maquille pour aller sous l'eau ! Et autant dire que lorsqu'on remonte, on est loin du glamour des james bond girls ! Donc les gens se sont habitués à mon visage nu et moi, j'apprécie que l'on m'apprécie telle que je suis sans artifice ! Je préfère nettement faire des soins et manger sainement pour avoir bonne mine. Grosse nouveauté pour moi : je ne mets plus d'anti-cernes, jamais, et ça c'est énorme ! J'ai aussi beaucoup d'amies qui ne se maquillent pas ou très peu donc ça aide aussi, je pense.

    RépondreSupprimer
  65. Ah oui puis les filles qui disent "Je ne me maquille pas, je n'ai pas le temps", je trouve ça un peu drôle aussi. Moi si je ne me maquillais pas, franchement qu'est ce que je me ferais chier, je ne saurais même pas comment occuper mes journées -_-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah parce que te maquiller te prend ma moitié de la journée ?

      Et quand on a un boulot, qu'on se lève tôt, des enfants à l'école ou autre, t'as pas forcément le temps de te maquiller ;)

      Supprimer
    2. Bien ta vie doit être bien triste alors. J'espère que un jour tu sauras comment occuper tes journées parce que les miennes devraient être de 48 heures pour faire tout ce que je voudrais, me maquiller est tout sauf la priorité sinon je plaindrais mes enfants et moi même par la même occasion ... triste.

      Supprimer
    3. Sérieusement, vous comprenez pas l'ironie ?

      Sinon, à part ça je me lève à 6h, je travaille (forfait heures) dans une boîte qui est à une heure en bagnole de chez moi. Je suis bénévole à la SPA et j'ai un chien qui compte sur moi pour le sortir au total au moins 2h par jour. Et en dehors des tâches ménagères et autres activités du quotidien, je trouve même 10 minutes pour me maquiller. WA-HOU !

      Ah oui, mais j'ai pas d'enfants, je m'excuse, feignasse stérile que je suis.

      Supprimer
    4. Voilà un peu là où MOI je sens une pression sociale : les sous-entendus du type "Ah tu te maquilles ? Désolée, moi j'ai des enfants, j'ai vraiment pas que ça à faire", "Tu devrais te maquiller moins et t'intéresser plus à la cuisine/au ménage/au macramé, ça te serait plus utile".
      C'est un peu fatigant d'être perpétuellement jugée comme étant quelqu'un de superficiel n'ayant "que ça à faire" (je mets juste de l'eyeliner et du mascara pour info, ça me prend 5 minutes chrono en main le matin). Car non, je n'aime pas cuisiner, et même si j'arrêtais de maquiller, de me laver et même d'aller aux toilettes, je ne cuisinerai pas plus pour autant.
      Donc ce serait sympa de ne pas toujours se faire jeter des enfants, des recettes de cuisine et des emplois du temps au visage à chaque fois qu'on aborde ce thème. Si on a envie de faire quelque chose on trouve le temps de le faire. Et si non, ben on ne le fait pas et on ne vomit pas sur ceux qui ont un mode de vie différent.

      Supprimer
    5. Mais même sans enfants le : "Moi si je ne me maquillais pas, franchement qu'est ce que je me ferais chier, je ne saurais même pas comment occuper mes journées -_-" excusez moi ça aucun sens. Résumer sa vie à cela c'est triste simplement et c'est ça que je veux te dire.

      Pour d'autres le temps à se maquiller c'est une perte de temps (et d'argent). Et quand tu lèves les gosses, que tu t'en occupe en essayant de boire ton café, bonne chance pour le maquillage. Pour sortir et se faire belle quand c'est prévus, bien sûre que le temps on trouve puisque c'est une occasion mais de là à en faire LA priorité de ma journée, franchement je suis bien contente de m'assumer sinon j'en deviendrais dépressive.

      Qui te dis que je fais que ça en plus, justement j’arrête pas ma vie à mes enfants, sinon je serais vide aussi et avant d'en avoir, j'avais déjà d'autre centres d'intérêts, loin de la cuisine d'ailleurs ! Si je faisais du sport (c'est une de mes passions) je te garantis que la couche de fond de teint avec le maquillage ça me semblait non seulement inutile mais en plus dégueulasse, alors le temps pour me tartiner non seulement je le trouvais pas mais en plus je m'en passais. =s

      La pression sociale viennent des gens comme qui considérez que ne pas se maquiller c'est être négliger, c'est un manque de volonté : Non c'est parce que on vit pour nous, pas pour les autres. Ça serait donc "sympas" de ne lui dire "ouai ça te prends pas la journée" car c'est ce qu'on entends à la TV tout les jours : Tu te maquille c'est juste le minimum sinon tu manques de volonté. T'aimes pas cuisiner c'est bien, c'est bien plus facile à assumer de nos jours d'acheter des plas tout prêt que de se balader avec des cernes à mon avis. Pourtant on est bien dans un pays libre, tu as le droit de pas aimer la cuisine, j'ai le droit de sortir avec mes spot et mes rougeurs : Parce que ça nous fait chier et toutes les deux dans les deux cas, on a autre chose à faire de notre temps. =)

      Supprimer
  66. Je ne sais pas si vous connaissez l'appel pour une beauté libre lancée par le magazine Psychologie il y a quelques années. Je trouve que ce qu'ils écrivent est très bien , pour ma part je l'ai imprimé et affiché dans ma salle de bains.Je me le lis de temps en temps , ça fait du bien.

    " Nous croyons que :

    La beauté ne doit pas être réduite à une seule définition ni formatée.
    La beauté est une sensation : se sentir belle est plus important qu’être belle.
    Une femme peut être belle sans être mince, jeune ou sexy.
    La beauté est aussi une affaire d’émotion, pas de perfection.
    La beauté est aussi la mise en valeur de ce qui est unique en soi.
    Prendre soin de son visage et de son corps en conscience et avec bienveillance renforce la confiance en soi.
    Se faire belle ne signifie pas être superficielle.
    Négliger son apparence ou en faire une obsession sont les signes d’une même blessure de l’être.
    L’exposition répétée dans les médias d’une seule image de la femme, forcément parfaite, altère l’estime de soi.
    La représentation des beautés plurielles est la clé du bien-vivre, avec soi et avec les autres.
    L’ouverture d’esprit, la générosité et l’amour de soi et des autres rendent beaux.
    La beauté libre, c’est être soi et rayonner avec ses défauts et ses fragilités."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ce qui est dit dans ce texte ! Je suis tout à fait d'accord avec leur vision de la beauté. Je vais peut être me l'imprimer aussi tiens ! :)

      Supprimer
    2. Ce texte est très juste et rejoint tout à fait ce que je pense ! Je vais aussi l'écrire quelque part ! ^-^

      Supprimer
  67. C’est « marrant » (enfin, non), mais je n’ai jamais ressenti une telle pression du maquillage dans mon entourage proche. Déjà, parce que l’immense majorité de mes amies (qui ont entre 25 et 30 ans) ne se maquillent pas, du tout. Ou alors pas au quotidien. Ensuite, parce que j’ai toujours eu dans mon entourage pas mal de mecs, et, si ils trouvent ça « marrant » le maquillage (oui, ils se renseignent sur les techniques, ils étudient…), ils ne trouvent pas ça indispensable. En fait, ils s’en fichent. Mon mec met systématiquement plusieurs heures à capter « mais, tu t’es pas maquillée aujourd’hui ». Pourtant, j’ai tendance à ne pas me faire un maquillage « nude » et à pas mal charger les yeux.
    Ensuite, je n’ai jamais évolué dans le milieu de l’esthétique, donc je suppose qu’on ne peut pas comparer au niveau de la pression. Par contre, j’ai fait mes études dans un milieu où l’apparence compte énormément (et où tu as des groupes entiers de ptites meufs qui arrivent le matin à 7h30 en amphi avec un maquillage digne du tapis rouge, des stilletos et une robe habillée), et, malgré tout, l’absence de make-up était complètement tolérée. J’avais pas mal d’amies qui ne se maquillaient jamais, et personne ne leur a jamais fait de remarque.

    Ensuite, pour en revenir à moi, j’ai commencé à me maquiller au lycée à cause de l’acné. C’est vraiment une période que j’ai eu du mal à vivre, parce que j’avais beaucoup de boutons (et les traitements dermato n’y faisaient rien, au contraire !), et le maquillage permettait un peu de les cacher, et du même coup de me sentir mieux. C’était d’ailleurs pour la même raison que je mettais en valeur mes yeux : pour détourner le regard du « reste », c’est-à-dire de ma peau ravagée. Oui, c’est vraiment ça le point de départ du maquillage pour moi.
    Quelques années plus tard, j’ai commencé la pilule (celle pour laquelle il y a eu toute une polémique, et qui permettait de stopper l’acné). Honnêtement, j’ai revécu. Le maquillage n’était plus obligatoire, j’avais enfin à nouveau une jolie peau… Bref, je réussissais à nouveau à me trouver jolie sans. Même si j’ai continué à me maquiller, ça ne me dérange aucunement de sortir sans maquillage. Pour aller faire les courses, sortir dans la rue…, je ne ressens pas le « besoin » de me maquiller quoi.
    Bon, la période « jolie peau » était une phase bien trop belle pour être vraie. Avec l’interdiction de ma pilule anti-boutons, j’ai récupéré (en partie) les indésirables. Moins qu’à l’adolescence, certes. Mais c’est vrai qu’après avoir eu une chouette peau des années, on oublie à quel point c’est casse-couilles d’avoir de l’acné. Par contre, j’ai gardé de ma période « jolie peau » une certaine décontraction vis-à-vis du maquillage. Oui, je sors sans. Non, ça ne me dérange pas. Je me sens jolie non maquillée. Et j’ai même tout autant de compliments non maquillée que maquillée. Par contre, je sais que sans maquillage je fais jeune, moins que mon âge.

    Alors, oui, je garde une « routine » maquillage les jours de la semaine (je ne me maquille pas les week-ends ou les vacances en général), et je suis en général maquillée quand je sors. Mais (et je crois que c’est le plus important), je ne me maquille plus pour « cacher »/« masquer », mais plutôt pour mettre en valeur. Ensuite, je n’ai jamais été une fana de fards à paupières, de rouge à lèvres, etc. Je mets du mascara (beaucoup, parce que j’aime ça, charger mes cils de mascara), de la poudre, du blush, du baume à lèvres transparent, et c’est tout. Ensuite, je ne me maquille pas bio, mais, clairement, j’en ai pour moins de 136€ par an.

    RépondreSupprimer
  68. Je comprends tout à fait ton point de vue. Personnellement, je ne me suis jamais maquillée que les yeux (jamais de fond de teint) ; j'ai commencé vers 14 ans pour me sentir plus jolie et avoir davantage confiance en moi. Avec le temps, j'ai appris à m'aimer sans maquillage et à une certaine période je me maquillais selon mon envie du jour : parfois oui, parfois non sans contrainte. Jusqu'au jour où l'une de me collègues m'a dit : "Ha c'est bien tu t'es maquillée aujourd'hui! Tu n'étais pas jolie hier sans maquillage! Tu avais l'air fatiguée" (sic) ce n'était pas mal intentionné mais tellement maladroit que ça m'a franchement énervée et vexé. Résultat : j'ai recommencé à me maquillé tous les jours, même les jours où je n'ai pas envie et clairement il y a des jours où je me force. C'est assez fou car même si le maquillage me met en valeur, je n'ai pas particulièrement de problème avec mon visage sans maquillage, mais pourtant pour l'instant dans le cadre professionnel je reste attachée zu regard des autres...

    RépondreSupprimer
  69. Je reviens enfin sur l’épilation, vu qu’on en reparle. Je n’ai jamais été très épilation, au sens où, j’ai commencé à m’épiler les jambes… au début de la fac, et à me raser sous les bras au lycée. Je suis châtain clair, j’ai le poil fin, bref, je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler un gorille au naturel. Aujourd’hui, je m’épile, parce qu’après avoir passé de nombreux étés sans le faire, je me suis rendue compte que j’étais (beaucoup) plus à l’aise en enlevant mes poils. Si je les laisse, je porterai des jupes longues et des pantalons, et si je les enlève, je me sentirai bien plus à l’aise en mini short, je le sais. Donc, vu que j’ai envie de porter des mini shorts…
    J’ai quand même gardé de mes années de résistance à l’épilation une conception très libre de l’affaire. Je m’épile les demi-jambes tous les…2/3/4 mois ?! (Je ne sais pas. Mais sûrement pas tous les mois.) Je n’ai jamais épilé mes cuisses (faut pas abuser, j’ai le poil blond dessus). Et pour le maillot, franchement, ne rien épiler du tout ne me dérange pas d’un poil (ahah). Le seul truc sur lequel je suis « à cheval » (et encore !), c’est l’épilation des sourcils. Mais je reviens de loin, de très loin. Idem, ado, je ne les épilais pas. Puis, j’ai eu une folie de l’épilation, jusqu’à ne plus avoir qu’une très fine ligne. Je les ai longtemps épilés relativement fins. Et puis, un jour, prise de conscience. J’ai de la chance, mes sourcils sont de bonne constitution, ils ont repoussé comme je le voulais. Je les ai fait repousser « peu à peu », en profitant de périodes de vacances. J’ai aujourd’hui retrouvé des sourcils épais, comme je souhaitais. Par contre, du coup, je préfère épiler au fur et à mesure les 4 poils qui sortent de la ligne, pour ne surtout pas me retrouver à en épiler plus à la fois et à faire une catastrophe en épilant plus que de raison.

    Sérieusement, pour les jambes, j'aimerais être libre de ne plus m'épiler. Libre de choisir, toute seule, si j'ai envie de m'épiler ou non. Mais je ne le suis pas. La pression extérieure est trop grande. Tu la ressentais pour le maquillage, je crois que je la ressens un peu trop clairement pour l'épilation. Oui, tout le monde s'en fiche que je m'épile ou pas... A condition que je ne montre pas mes poils à la face du monde. Et c'est là que le bât blesse. Je n'ai pas envie de garder mes poils si c'est pour ne me sentir à l'aise qu'en jupe longue ou qu'en pantalon, j'ai fini par le comprendre.
    (Ensuite, il y a garder ses poils et garder ses poils, je ne parle pas d'une repousse d'un mois. La repousse d'un mois/un mois et demi, j'assume, ça va. Ca se voit à peine.)

    Et, pour les poils, j'ai longtemps pensé le contraire, mais, dans leur ensemble, les mecs s'en fichent. Je ne parle pas que pour le maillot hein, mais pour les jambes également. Celles qui sont lourdaudes sur le sujet, c'est nos comparses féminines, pas les garçons. Un peu comme pour le maquillage en fait. (Merci les filles.)

    RépondreSupprimer
  70. Absolument d'accord sur la pression sociale/commerciale liée au maquillage. Un peu moins sur celle dite-masculine. On se rend compte que de plus en plus, les hommes sont également incités à se maquiller, de nombreuses gammes leurs sont dédiées. Tout simplement car nous devenons TOUS des hommes/femmes objets, où pour exister, se révéler, être heureux, s'épanouir etc etc, nous devrons consommer, consommer, consommer en se confortant aux normes dictées par la société de consommation dans laquelle nous évoluons tous. De manière inconsciente, nous apprenons tous que notre valeur dépendra des biens que nous consommerons.
    Je rejoins aussi le point de vue sur la pression énorme de la société concernant l'épilation des femmes ! Je trouve beaucoup plus difficile voir impossible, de porter une jupe sans être épilée l'été, que de sortir sans maquillage. A ce sujet, un lien très intéressant, que nous devrions toute lire, au moins pour éclairer notre point de vue : http://www.ecologielibidinale.org/fr/miel-etesansepilation-fr.htm

    RépondreSupprimer
  71. Je viens de regarder ta vidéo (après mes premiers commentaires, oui), et ce qui saute aux yeux (enfin à l'oreille) dedans, c'est la notion de contrainte. A partir du moment où tu vois le maquillage comme une contrainte, qu'il t'empêche de te sentir toi-même (et que tu te dis "c'est pas moi" sans maquillage), c'est sûr qu'il est bien au-delà de sa fonction première et qu'il y a bel et bien un problème quelque part.
    Pour moi, le maquillage ça devrait juste être un moyen de se mettre en valeur, si on en a envie. Comme on porte un bijou, un foulard, un style de vêtements, ou que sais-je encore.
    (Ensuite, je comprends parfaitement qu'on puisse se trouver plus jolie et plus "mise en valeur" sans. Tout comme certaines choisissent de ne pas porter de bijoux ou de foulards quoi !)

    Ensuite, le second truc qui saute vraiment aux yeux (et pas aux oreilles ce coup-ci), et ça rejoint ma réflexion sur la mise en valeur, c'est que tu es très très jolie. Sans maquillage ou avec. Je pense que ça joue pas mal dans l'acceptation de soi-même sans maquillage. J'aurais tendance à penser que c'est plus "facile" d'arrêter le maquillage quand on a un joli visage au naturel, tu ne penses pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Crois moi, il y a plein de filles superbes qui se trouvent affreuses, avec ou sans maquillage, malgré leur "joli visage naturel" comme tu dis. Ton commentaire ressemble à un jugement de valeur... Je pense que la beauté c'est l'image que l'on a de soi, avant tout. Une fille laide pour quelqu'un sera très belle pour quelqu'un d'autre... quant à moi j'ai toujours eu du mal avec la notion de "beau" ou de "laid", en général je commence à trouver quelqu'un beau quand j'aime sa personnalité et donc que je connais la personne. Mais une fois de plus je dois être un extraterrestre au milieu de gens qui peuvent dire d'un simple coup d'oeil et sans possibilité de retour si ils trouvent quelqu'un beau ou laid...

      Supprimer
  72. Super, tout est dit et va dans le même sens que l'épilation! La société exerce une pression énorme sur les femmes qui doivent être parfaites tout le temps et dans tous les domaines. J'ai aussi la chance d'avoir un homme moderne qui me préfère naturelle, au point de faire des remarques parfois désagréables quand je me maquille!! Merci pour tous ces messages positifs!!

    RépondreSupprimer
  73. merci pour cet article :)
    perso, je ne me maquille pas, sauf un petit coup de mascara et de gloss pour les soirée mais tout comme je mettrai une jolie robe, pas du tout pour me cacher.
    Mais c'est sur que la société met une sacrée pression là dessus : maquillage, poils, cheveux blancs ... que de préjugés ! comme tu le dis dans les émissions de relooking, c'est le package maquillage, teinture etc ... pas sûre que les personnes relookées se reconnaissent vraiment comme ça !

    RépondreSupprimer
  74. Je trouve ton analyse très pertinente et suis d'accord avec toi, même si je me maquille !
    On est toujours dans une société machiste qui cherche à nous normer, et heureusement qu'il y a d'autres points de vue comme le tien, des blogs tenus pas des nanas intelligentes et créatives.
    Sinon j'aime bien cette nana sur YouTube, elle se maquille en a peu près tout : célébrités, hommes, cartoons... C'est bluffant
    https://m.youtube.com/channel/UC_GvMVffgctSISDkeWlKhXQ

    RépondreSupprimer
  75. Cool cet article! Superbe peau ! Moi j'aime bien le mascara car il souligne mes yeux bleus je trouve ! Après, qu'on m'oblige à me maquiller je ne le supporterai pas !!!! Aussi, très beau diadème sur l'une des photos !! :)

    RépondreSupprimer
  76. J'aime bien cette vidéo !! :)

    Je ne suis pas pour le maquillage systématique non plus, et encore moins à outrance :)
    Questions maquillage, je n'en mets quasiment jamais (travail, vie quotidienne), je le réserve aux grandes occasions, aux photos du blog, ou même parfois, à la maison, juste pour faire ma "belle" devant mon miroir :D

    Mais en même temps, mon maquillage se résume strictement à deux choses : du brun sur les lèvres, et un train de crayon dans la paupière inférieure...

    Je me souviens par contre avoir été super jalouse quand un ex n'arrêtait pas de vouloir que je me maquille comme une de ses copines, qui avait toujours des maquillages assez chargés, des yeux de biche à la Morticia, avec des cils de 3m de long... c'était très beau, mais déjà je n'ai jamais su faire ce genre de chose, et puis, finalement, ce n'était probablement pas "MOI". :3

    Même avec des soucis d'acné, je n'ai jamais succombé à la tentation de couvrir le tout. J'ai eu de la chance :) Donc, je n'ai jamais porté de fond de teint, et je suis tout à fait d'accord que ça étouffe la peau et aggrave les problèmes de peau.

    (D'ailleurs, une astuce qui marche du tonnerre pour les peaux acnéiques, plutôt que de les couvrir : lavage tous les matins au savon de Castille 100% olive, et le soir, du lait de vache - désolée amis végans :'( - sur un coton pour nettoyer la peau. L'un ou l'autre tout seul ça marche déjà très bien... bref...)

    Je pleins comme toi les personnes qui sont obligées de se maquiller par convention...
    Ma mère a toujours subi la pression de ses collègues qui lui disaient en effet qu'elle serait bien plus belle avec du maquillage, du vernis, et tout et tout... Elle leur répondait qu'au moins, quand elle en mettait, ça se voyait, alors qu'elles, on les trouvait laides du coup, sans leur peinture XD
    C'est sans doute grâce à elle, que je n'ai jamais abusé du maquillage...

    En tout cas, t'es belle comme tout ! <3 pardon pour le pavé !

    RépondreSupprimer
  77. Pour répondre à ta petite vidéo je suis tout à fait d'accord avec ton choix de ne plus te maquiller et de ne plus t'épiler. Chacun fait ce que bon lui semble de son corps.
    Malgré tout je ressens une pointe d'amertume concernant toutes ces pratiques et parfois un avis négatif même si tu soulignes que chacun fait comme il veut.
    Personnellement, je me maquille, des fois oui, des fois non, ça dépend des jours mais ça reste relativement souvent. Et quand je ne le fais pas je ne me sens absolument pas "agressée" ou "jugée" comme tu le dis dans ta vidéo. C'est un véritable plaisir de me maquiller et absolument pas une obligation. C'est un moment pour moi où je me chouchoute et où je prends du temps pour moi.
    Je n'ai pas l'impression de "porter un masque" car tout dépend de quel produit on utilise et de la façon dont on se maquille.
    De la même façon que pour l'épilation, je ne sens pas que j'abîme mon corps comme tu le disais. Certes le moment n'est pas très agréable mais j'aime la sensation de douceur (mais je sais que les poils peuvent être doux aussi XD) et c'est un moyen de prendre soin de moi.
    Ta façon d'être jolie passe par d'autres moyens comme le tatouage, le piercing, la coloration et le vernis à ongles et je respecte cela. Mais n'est ce pas un autre moyen d'ajouter des artifices comme le maquillage pour paraître aussi jolie?
    Tes vidéos me font réfléchir et c'est très enrichissant. Je regrette cependant cette idée que tu as que c'est de la superficialité et que c'est rentrer dans une norme. Je comprend tout à fait cette idée mais je ne la partage pas forcément car nous avons toutes nos propres façons d'être belles avec ou sans épilation, avec ou sans maquillage, avec ou sans tatouages, avec ou sans coloration.
    Très belle continuation à toi et merci de soulever tous ces "tabous" (car oui je reconnais que l'arrêt de l'épilation chez les femmes reste quasiment tabou). Un tumblr qui devrait te plaire et qui s'appelle ohouidespoils et qui montre de très belles photos de femmes qui disent non à l'épilation.

    RépondreSupprimer
  78. Ton article est très interessant :) Je me maquille car pour moi c'est un plaisir , autant que lorsque je prends ma douche ou que je mange du chocolat par exemple. Mais je suis bien consciente que la société nous dicte des lois.

    Si la société n'était pas celle qu'elle est, je n'aurai peut être jamais touché au make-up de ma vie.

    Bisous à toi :)

    RépondreSupprimer
  79. Je suis d'accord avec toi, c'est un article très intéressant et différent de ce qu'on peut trouver!
    Il y a néanmoins un micro point sur lequel je ne suis pas tout à fait d'accord : je trouve que la pression "maquillage" vient plus des femmes entre elles que des hommes!
    Bonne continuation dans tes articles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact. A lire les comms et de ma propre expérience avec les hommes, ceux-ci nous aiment (généralement) non fardées. Le mien m'observe limite comme un animal curieux quand je me maquille les yeux par exemple, ne comprenant pas comment j'arrive à ne pas me foutre le pinceau dans l’œil et spéculant à voix haute sur la vraie utilité de tout ce bazar. Les femmes sont plus "cruelles" entre elles.

      Supprimer
  80. J'ai arrêté le maquillage depuis bientôt presque un an, je me rends compte avec le temps qui passe que j'avais pris l'habitude de "vêtir" ma peau avec le maquillage, c'est comme si tous les matins je choisissais mes vêtements de peau pour la journée. TOUT y passait: paupières, sourcils, cils, lèvres, visage ... je m'étais persuadée qu'une fois démaquillée je ne pouvais plus me montrer. C'est arrivé sur le tard, mon obsession du maquillage, j'ai été compulsive et grande acheteuse et aujourd'hui plus rien.
    Au final je n'ai pas de remarques, je n'en attends pas. Je continue quand même de me demander de quoi j'ai l'air, aux yeux des autres, au milieu de toutes mes collègues maquillées ... ça ne m'empêche pas d'avoir des amis et aucune réflexion, non aucune, je me mets la pression toute seule.
    Je suis tellement contente de zapper cette partie de mon rituel habituel, je n'aimais plus me maquiller et j'ai arrêté, hopla!
    Et c'est pareil pour les sourcils, je n'épile même plus, je me demande quand même toujours de quoi j'ai l'air, mais des articles comme ça me reboostent ^^merci beaucoup! (et je tiens à dire que quand on a d'aussi jolis yeux que les tiens, on n'a absolument pas à se questionner quant à l'absence de maquillage, je t'ai toujours trouvée su-per jolie :) )

    RépondreSupprimer
  81. La vidéo soulève des éléments intéressants, je sais maintenant que je ne me maquille que par plaisir car j'ai été un jour choquée par ma mère me dire "oh tu as l'air malade" parce que je n'étais pas maquillée, j'ai depuis arrêté de me maquiller tous les jours pour ne pas m'habituer ni mon entourage à me voir avec un masque mais après j'aime beaucoup faire des maquillages colorés, coordonnés à mes tenues et je compte le vernis comme maquillage. Par contre comme tu le dis, j'apprécie le fait de ne pas avoir à le changer tous les jours.

    Ce que je trouve dommage ce sont les personnes qui se maquillent "parce qu'il le faut" et cela se ressent dans leur maquillage fait à la va vite ou pire qui laissent leur vernis s'écailler jusqu'à ne plus en avoir.... je préfère mille fois de jolis ongles nus!
    Comme tu le soulignes si bien cela doit rester un choix et un plaisir plutôt qu'une contrainte. L’aberration c'est bien l'obligation de maquillage au travail que j'ai vécu quand j'ai fait des missions d'hôtesse, dans le contrat il était stipulé "les yeux devront être maquillé à l'eye liner noir et avec un fard clair ou pastel, du mascara, le teint devra être maquillé légèrement" etc. du pur formatage!

    Bravo pour ta réussite dans la quête du bien être avec toi même.

    RépondreSupprimer
  82. Coucou! Tout d'abord j'aime beaucoup ton site, très clair et j'apprécie les explications "techniques".

    Cet article me fait réagir car même si je suis d'accord sur le fait qu'il faut apprendre à s'accepter sans artifices, arrêter de se cacher derrière divers fards, pour mon cas ce fut l'inverse et je voulais donc partager mon histoire.

    Je ne me suis jamais acceptée et ayant un côté masculin très fort dans ma personnalité j'ai de suite rejeté tout ce qui était féminin. (d'un point de vue physique, au niveau des activités, attitudes etc), l'adolescence et les changements du corps n'ont fait qu'accroître cet état.

    Pendant des années, dépressive et anorexique, j'ai passé mon temps à massacrer mon corps. (sans parler de mes cheveux: je suis passée par toutes les couleurs en faisant au minimum une décoloration et une teinture par semaine en partant d'une couleur naturelle brun-noir, sans parler des heures quotidiennes de lissage à 200°... ce que les gens appellent "prendre soin d'eux" était pour moi une sorte d'automutilation) et puis pour me sortir de là je me suis forcée à me maquiller, ce qui m'obligeait à prendre soin de moi et à me regarder à nouveau dans un miroir.

    A ce moment-là j'étais dans cette phase de maquillage qui consiste à se camoufler (et vas-y que je vais rajouter un peu de poudre, et puis un peu de ça...) , mais cela mettait de la couleur dans ma vie et quand ma santé s'est améliorée j'ai à nouveau abandonné le make up.

    Aujourd'hui j'aime bien m'accorder un peu de temps pour ça mais en mettant le moins possible (juste un fard légèrement doré pour faire ressortir les yeux, même pas de mascara, je trouve ça trop pénible à démaquiller lol) et si je n'ai pas le temps cela ne me perturbe pas plus que ça.

    Enfin bref, tout ça pour dire que même si je suis d'accord avec toi sur le fond c'est un peu le contraire qui a marché pour moi^^

    Petit conseil que l'on ne répètera jamais assez: la beauté passe d'abord par l'alimentation. Depuis que je mange beaucoup et moins de pâte et de sucre mais augmenté les portions de légumes, j'ai une peau incroyable! Parfaitement lisse, lumineuse (je suis passée d'une peau très sèche avec boutons et bizarrement je n'ai plus de rougeurs à cela, en seulement quelques semaines) je n'ai jamais eu un tel résultat même avec du maquillage. Pas de crème non plus, juste un peu d'huile d'amande douce lorsque la peau est un peu sèche.

    Pardon pour ce pavé interminable, et félicitations à celles qui l'auront lu jusqu'au bout lol

    La nature est bien faite donc aimez-la et aimez-vous telles que vous êtes :)

    RépondreSupprimer
  83. Mon arrêt du maquillage correspond pour moi aussi à l'époque de ma transition alimentaire. En réalité, je n'ai jamais décidé d'arrêter, j'ai juste commencé à oublier de me maquiller. Et pour ma part, je n'ai jamais souffert de commentaires blessant par rapport à l'absence de maquillage, mais il est possible que c'est simplement parce que je ne m'en suis pas rendue compte. Au final, ce qui compte est de se sentir bien dans sa peau, avec ou sans maquillage, non? Mais comme le souligne si bien Mini, s'il vous plaît, amie maquillées, choisissez des maquillages bio si vous le pouvez, l'impact sur vos jolis visages et votre santé en général sera moindre.

    RépondreSupprimer
  84. Pour moi c'est un réel plaisir de me maquiller le matin et non une contraire comme toi tu le vois... Je ne me maquille pas tous les jours mais je me préfère quand même avec des cils un peu plus long ou de jolies lèvres colorées, surtout pour des occasions j'aime me maquiller, m'embellire mais je suis d'accord avec toi sur le point que on a plus de liberté comme quoi on se fait critiquer quand on est trop maquillé ou qu'on ne l'est pas...
    Chacun fait comme il veut !

    RépondreSupprimer
  85. Hello Mini, Merci pour ta vidéo et le partage de ton point de vue; très intéressant ce débat.
    Je tiens tout d'abord à te dire à quel point tu es jolie sans maquillage, avec ta peau claire, lisse et lumineuse et tes yeux pétillants. Et dans les photos d'illutration de l'article, ce sont les photos où tu es maquillée le plus légèrement qui mettais le mieux à mon sens ton visage en valeur.
    J'ai connu ado/jeune adulte le maquillage convention/masque pour se cacher quand on manque d'assurance ; j'ai aussi connu le maquillage obligatoire/uniforme d'un milieu professionnel. Maintenant, depuis plusieurs années, je me maquille très peu, 1 jour sur 10 à peu près, en général; Au début par manque de temps, et pour laisser reposer et respirer ma peau.
    Les jours où je me maquille encore, c'est comme un accessoire supplémentaire, souvent pour une occasion particulière, pour moi, par plaisir, pas par contrainte, ni convention, encore moins pour me cacher. Et je n'ai reçu auune réflexion négative, encore moins de mon chéri ou de mes proches famille et amis.
    Peut-être aussi que la prise de recul, sur ce sujet du maquillage comme sur beaucoup d'autres vient avec l'âge et la maturité. Je vous souhaite à toutes d'en arriver, comme Mini, et j'ose dire comme moi, à surtout vivre et faire ce qui vous plait, vous convient, sans contrainte ou norme; et à rester tolérante et ouverte envers ce que font et pensent les autres. Bises à toutes. Marie, 36 ans.

    RépondreSupprimer
  86. Bonjour Mini :) ,

    Merci pour ça, vraiment !

    Il m'arrive de mettre un brin d'eye-liner,de mascara et de brillant à lèvre bio mais jamais au grand jamais de fond de teint. Pour moi,c'est comme les épinards chez les gosses berk, je peux pas. Mais je me maquille vraiment très rarement, quand j'ai du temps, de l'envie et les moyens aussi car je préfère m'acheter des bouquins et des tarots, de la musique et aller au ciné que d'opter pour le flingage du budget apparence.

    Au travail...C'est tout un monde et il m'amuse bien aussi celui-là avec ses contradictions. Je n'aime pas me maquiller au taf et ma raison personnelle est que je n'aime pas attirer les regards et autres réflexions de certains mâles qui confondent la caissière avec le morceau de jambonneau qu'ils vont se farcir une fois rentrés à la maison. Je suis là pour travailler pas pour "appâter" la clientèle masculine et me faire emmerder par elle. D'ailleurs, à celles qui pensent qu'au travail le maquillage est obligatoire, je répondrais que je ne suis pas payée assez cher pour subir ce genre de désagréments : Perte de temps et de sommeil chaque matin, problèmes de peau sur le long terme et vieillissement prématuré, faible estime de soi au naturel, harcèlement, serrage de ceinture sur le plan financier. On a des forfaits pour le transport, je ne vois pas non plus pourquoi on n'en aurait pas aussi pour le maquillage, tant qu'à faire ! Tu veux que je vienne maquillée, Boss ? Ok, juste paies-moi les produits, alors !

    Quant aux réflexions, alors là, ça fuse ! Si je ne suis pas malade ou dans le gaz, c'est forcément que je suis de mauvais poil...Par ailleurs, on me dit souvent que je fais 10 ans de moins. La jeunesse éternelle, c'est pourtant le saint graal pour notre société, sauf qu'ils n'ont pas compris que si je ne le faisais pas mon âge, c'est justement parce-que je ne me sens pas obligée de refaire ma façade, quelle contradiction entre certaines quêtes et certains commentaires ! Quand je daigne venir maquillée, c'est pour moi que je le fais et ça se compte sur les doigts d'une main à l'année, et là curieusement, y'a comme un rapport de force qui s'inverse, comme si soudain je faisais un peu trop d'ombre où je ne sais quoi à celles qui passent leur temps à me conseiller sur comment je devrais me coiffer et me parer. Je me souviens aussi d'un entretien d'embauche pour un job de vendeuse, ah ah, où on ne m'a posé AUCUNE question sur mon parcours pro, mes motivations ou mes compétences et où la seule phrase que j'ai pu entendre, bien que légèrement maquillée, était "faudrait juste penser à mettre du fond de teint surtout"...J'ai un teint naturellement pâle mais sans défaut. J'ai répondu plus tard au tél que ce n'était pas la peine de compter sur moi (elle me voulait tout de même) car visiblement, ça ne pourrait jamais fonctionner entre nous, "valeurs incompatibles", ai-je mentionné. C'est la seule fois où j'ai pris le risque de refuser un boulot et je ne me suis jamais autant sentie dans mon bon droit :). Pour en finir avec les normes imposées au taf, j'ai décidé d'assumer mes cheveux sans lissage et sans brushing. Comme le maquillage, ça me saôule déjà, et ça a tué ma tignasse. Eh bien étrangement, j'ai l'impression qu'on m'imite de plus en plus sur ce point, c'est peut-être que la seule chose dont j'ai jamais eu besoin pour bien paraître aux yeux de ces collègues, c'est de la confiance en moi. Assumez-vous telles que vous êtes et avez envie d'être, la paix on vous fichera ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton témoignage est affolant, mais alors la phrase "faudrait penser à mettre du fond de teint surtout" c'est l'apothéose... Tu as bien fait de refuser ! Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer
  87. Bonsoir, c'est un article très intéressant (je n'ai pas vu la vidéo)!
    Mais quand tu dis que les hommes ne supporte pas les femmes non maquillées je ne partage pas ton avis, moi je trouve que ce sont les femmes le problème. (même si c'est pour coller a l'image que donne une société plutôt machiste)
    Effectivement, je ne me maquille pas au quotidien, mais pas du tout du tout, et étant toujours étudiante dans une promo de taille moyenne, on se connais tous les uns les autres... un jour j'ai pris le bus avec une fille qui me révèle que plusieurs garçon pensait que j'était une des plus jolie fille de notre promo (je n'ai pourtant rien d’exceptionnel)et que le fait de ne pas porter de maquillage ne fesait que renforcer leurs opinions, elle me dit ça comme si c'était totalement incohérent, comme si en refusant de me maquiller je refusait d'être "jolie"!!!!!

    De même, quand je me maquille pour sortir (je le fait par plaisir) toute les filles me disent "oh comme ça te va bien, tu devrais faire ça au quotidien!"... et ce sont souvent les filles qui me font des réflexion, alors que les garçons ça ne les as jamais dérangé, même ceux qui sortent d'habitude avec des "peinturlurés".
    Voila c'était juste mon ptit avis et mon expérience personnelle, bonne soirée a toutes!
    Julie, 21ans

    RépondreSupprimer
  88. Ah je repense aux vidéos de blogeuses maquillage que je regardais avec intérêt il y a un an. Certaines se redessinaient carrément le visage en maquillage, ou alors changeaient la forme de leurs traits avec de la poudre plus foncée. Qu'il doit être difficile de s'accepter sans maquillage quand on ne se voit "qu'en mieux" toute la journée...

    Pour ma part j'ai arrêté de me maquiller il y a presque un an, quand j'ai déménagé dans un pays où le naturel est un peu moins décrié. Je m'épile quand ça me tente, et plutôt par confort (les hommes que j'ai rencontrés ici n'ont jamais râlé à cause des poils).

    Dans la même lignée que le maquillage, je trouve aussi qu'il y a le bronzage. Qu'en penses tu Mini ? Personnellement je suis très pâle, avec des cernes héréditaires. On me dit souvent que je devrais aller me faire bronzer ("Ah ? Tu vas au Portugal ? Tu verras, tu vas bronzer, ça va te faire du bien !", "Je vais au salon de bronzage, tu devrais te joindre à moi !"). Je trouve cela si artificiel et cela m'attriste que tant de gens ne sachent pas apprécier une beauté au naturel avec ses particularités. Honnêtement je suis plutôt fière de ma peau pâle !

    RépondreSupprimer
  89. Superbe article Mini ! Comme toujours !
    Pour ma part c'est un peu similaire, je me maquillais parce que j'étais en école d'esthétique et j'avais ordre de venir maquillée sinon je ne rentrais pas en cours. J'ai du me mettre à me maquiller beaucoup et par contrainte.
    Ayant pris des cours de maquillages c'est par la suite que j'ai bien aimé me maquiller. Mais face aux réactions de mon entourage quand je venais sans maquillage c'était " tu es malade?", oulà toi ça va pas t'es toute blanche !
    Et j'en passe... Maintenant je ne me maquille plus, je le fais que quand j'en ai envie et que mon humeur me le dit. C'est moi qui décide :)

    RépondreSupprimer
  90. Comme le souligne Claire, c'est plutôt le fait de ne pas être bronzée qu'on me reproche parfois. Et étrangement, on ne m'a jamais fait la remarque sur ma peau très pâle et mes cernes héréditaires (et d'insomniaque) en Australie. Juste : vous avez la peau blanche et délicate, faites attention au soleil.
    Pour le maquillage ou son absence, on ne m'a jamais rien dit. Et les hommes que je connais remarquent pas quand je le suis ou non^^.
    Je fais moi-même mon maquillage et j'en porte rarement, juste quand je suis en période d'insomnie (je ressemble a un zombie) et que je dois aller à une soirée ou un événement. Toujours naturel mon maquillage, on ne remarque pratiquement pas. Parfois je sors juste un rouge à lèvre coquelicot quand je veux me faire plaisir, mon visage nu avec.
    Pas de pression et depuis toujours je me maquille peu donc c'est peut-être pour ça aussi.

    RépondreSupprimer
  91. Beaucoup de réflexions lorsque j’étais ado. Comme si c’était un passage obligé pour devenir adulte.
    Je me suis maquillée très légèrement au début puis de plus en plus pour cacher tous mes boutons.
    Puis j’ai fais une très très grosse allergie. Ma peau était quasi brulée au niveau du menton et sur la moitié de la joue. C’était très douloureux.
    La dermatologue que j’ai vue m’a dit d’arrêter le maquillage pendant un moment pour me soigner et réparer les dégâts.
    Finalement, j’ai trouvé ça tellement géniale de ne plus avoir la contrainte de me maquiller tous les jours et de pouvoir toucher mon visage que je n’ai jamais recommencé.
    Pendant un moment, rien que l’idée de me mettre de la poudre me rebutait car je trouvais ça sale et inconfortable. J’apprécie d’avoir une peau nette et propre. Avec du maquillage, j’ai l’impression d’avoir quelque chose de sale sur ma peau.
    On ne me fait jamais de réflexion sur mon absence de maquillage. On m’en a fait pas mal lorsque j’étais ado et une jeune adulte mais aujourd’hui, à 36 ans, on ne me dit plus rien.
    En ce qui me concerne, je considère le maquillage comme une contrainte et non comme un plaisir.

    RépondreSupprimer
  92. C'est un vaste sujet de réflexion.. Chacune est libre de se maquiller ou non bien évidemment.
    Mais je voudrais quand même rappeler certaines choses : le fait de se maquiller n'est pas nécessairement synonyme de complexe. Au contraire, une femme qui s'assume et se sent belle peut avoir envie de se maquiller pour se mettre en valeur. De la même manière que l'on choisi des vêtement pour se mettre en valeur (quand on essaye une tenue, on se regarde dans la glace et on se dit "est ce que je me trouve jolie ?")
    Je ne pense pas non plus que le maquillage masque notre vrai visage. Il ne fait qu'insister sur des parties de ce visage. Après évidemment il y a le problème des filles qui sont tellement maquillées qu'une fois qu'elles retirent leur "masque" on ne les reconnait plus...
    Bannir le maquillage n'est pas quelque chose que je comprends... faire le maquillage le plus naturel possible : OUI, l'éradiquer totalement, je ne comprends pas pourquoi.
    Je me maquille tous les jours car j'aime me maquiller, c'est un moment agréable qui fait partie des instants ou je prends soin de moi. La maquillage est comme un accessoire supplémentaire à ma tenue. Mais je m'aime bien aussi pas maquillée, et je pourrais sortir sans. Je n'ai pas honte de montrer "mon vrai visage". Mais je ne pense pas être capable de faire abstinence totale : je veux pouvoir masquer une imperfection lorsqu'elle arrive (un gros bouton rouge tout moche, des grosses cernes...) et me redonner bonne mine avec un coup de blush lors des mauvais jours.
    Et je peux affirmer sans honte, que j'ai vu beaucoup de femmes (jeunes et moins jeunes) sans aucun maquillage, et dans 90% des cas je me suis fait la réflexion qu'avec un tout petit peu de travail de teint (je ne parle pas d'une tartine de fond de teint) et un léger travail sur les yeux (un fard couleur nude et un mascara marron appliqué de manière très légère), ses femmes pourraient être ENCORE plus belles....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que pour certaines, peut-être pour Pauline aussi, le fait de se dire que X ou Y pourraient être "ENCORE plus belles" n'a que peu d'intérêt. Je n'ai jamais mis de fond de teint ou quoi que ce soit, je dois mettre du rouge à lèvres une fois tous les mois environ, et ptete que je serais moins moche avec du maquillage, mais pour certaines, on s'en fiche. Je l'ai éradiqué à 99% et je trouve ça assez normal finalement, j'ai une bonne peau dans l'ensemble et ca me saoule d'avoir à faire attention à ne pas me frotter les yeux ou autre.

      On pourrait toutes être mille fois "mieux" (= donc juste plus en accord avec la mode, l'avis des gens, les magazines ou l'image que les autres ont de nous etc) avec ceci ou cela et il y en a que ça n'intéresse pas du tout. Personne ne devrait sentir qu'il faut toujours être mieux / plus ceci plus cela / plus sexy / plus jolie, je pense que y a un truc assez pervasif dans notre culture que il faut être au max de sa "sexitude" et je trouve que ça fait très rayon nourriture qu'on essaie de rendre un peu plus fraîche pour attirer le chaland. Je pense que c'est un plaisir de se maquiller mais que comme tous les plaisirs, personne n'a à le pratiquer :-p

      Supprimer
  93. je viens de découvrir ton blog via coline !
    je ne partage pas totalement ton avis (après c'est le tien, je respecte ça).
    oui, il y a la pression sociale oui, c'est vrai et on ne peux pas le nier. cependant, c'est aussi à nous de trouver le juste milieu.

    je suis étudiante, je n'ai pas un gros budget maquillage donc je mets juste du fond de teint et du mascara. pour moi, c'est normal d'avoir des cernes ! j'ai des boutons et ben tans pis ;)

    le fond de teint hydrate ma peau aussi, donc je vois pas de pression sociale dans mon propre acte de maquiller .
    j'aime bien aussi ton discours car comme tu dis "tans qu'on ressent pas de pression, tout va bien" !

    en tout cas, bonne découverte de blog, même si je ne partage pas toute ta vision de la chose ;)

    RépondreSupprimer
  94. apres ne plus se colorer les cheveux, ne plus s'epiler , ne plus se maquiller ok et bientot tu vas t'arreter de t'habiller aussi ?? car s'habiller c 'est modifier son apparence également! comme l'a dit anonyme plus haut, mettre un peu de maquillage c'estt comme mettre un joli vetement : ca nous rend plus belle , ca nous met en valeur tout simplement.
    Si t es toute nue tu vas pas forcement être mise en valeur , par contre si tu met de la belle lingerie oui . Le maquillage rempli aussi ce role , c est juste un accessoire pour se sentir un peu coquette .
    Le prochain article peut etre sera " pourquoi j'ai arreté de me laver " lol
    faut trouver un juste milieu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne trouve pas que le maquillage nous rende "plus belle". Non, ça nous rend juste "différente". Et si ça peut permettre à certaines de mieux supporter leur image alors, super ! Si on trouve ça beau et que c'est un plaisir, ça n'a rien de mal au contraire c'est très positif. Et sinon, ton avis sur la lingerie, est le tien, que je ne partage absolument pas, d'ailleurs j'ai toujours détesté ça. Quant aux vêtements, oui ce sont aussi des accessoires, mais eux sont utiles pour avoir chaud l'hiver. ;) Dommage que tu ne comprennes absolument pas le message de ma vidéo, qui est juste de donner mon expérience et mon point de vue, je n'ai absolument pas la prétention de vouloir changer l'avis de ceux qui regardent. Et je ne dis à aucun moment que le maquillage c'est mal.

      Supprimer
    2. Non mais franchement, j'espère que c'est une blague. Selon toi l'anonyme, on ne peut pas être belle au naturel ? Triste. Mais pas besoin de venir cracher toute ta haine de complexée sur Mini qui apporte un message de bienveillance.

      Supprimer
    3. Alors mon avis est qu'à quelques exception, bien sur que oui le maquillage rend plus belle, mais ce n'est pas pour autant qu'on est moche sans.
      L'exemple que je citerai est celui de l'une de mes collègues. Je l'ai connu "au naturel", elle ne se maquillait pas du tout. Je la trouvais ni jolie, ni moche, assez fade, quelconque... Depuis quelques mois, elle se maquille et je la trouve jolie, faisant plus soignée, paraissait en meilleure santé.
      Alors oui, ce n'est que du paraitre, mais quand on est vit en société ca a son importance.
      Après on peut se la jouer rebel contre les dictats de la société, mais il faut alors en assumer les conséquences : évolution plus lente que les collègues qui présentent mieux! Oui c'est dégueulasse mais c'est comme ca et ca ne changera pas. Donc pour moi se maquiller c'est mettre plus de chances de son côté, tout simplement.
      Aussi, je suis maquillée la semaine et "au naturel" le week end. Je m'aime les deux. Le maquillage est aussi pour moi un pur moment de plaisir. Je n'ai pas de problème avec mon image sans, et je pense que c'est le cas pour pas mal de filles.
      Par contre, je ne mets pas de foulards, je mets très peu de bijoux, je n'ai pas de tatouage ou de piercing (et ce n'est pas une critique) qui sont aussi une manière d'orner son corps et de la modifier, d'enjoliver son état naturel, de le transformer en quelque chose que nous ne sommes pas à la base. Ce sont des artifices, comme le maquillage, et à chacun ses artifices. Par contre tatouage et piercing sont bien plus handicapants pour s'intégrer professionnellement par exemple si on a un métier assez conventionnel.
      Donc, chacun son truc.
      Quant au prix di maquillage, je ne suis pas d'accord avec toi. Perso, j'utilise du maquillage bio et je ne mets pas du tout tous les produits que tu cites : j'ai un crayon noir (10 euros), un mascara (18 euros), une poudre (20 euros) et un blush (20 euros). Total ; mois de 70 euros. Et le tout me dure plusieurs mois.
      Donc l'argument budget est un peu de mauvaise fois pour justifier ce qui au final ne reste qu'un choix personnel. Désolée.
      Lise

      Supprimer
    4. "mais c'est comme ca et ca ne changera pas"
      C'est sur que ça n'avancera pas en tenant ce genre de propos... :/
      On devrais être libre de porter ou non du maquillage selon sont bon vouloir, sans craindre les reflexions inutiles des autres. Ça n'est pas "se la jouer rebelle", c'est juste revendiquer quelque chose qui se doit d'être normal.
      C'est agaçant de voir que le paraitre est encore survalidé par les gens en dépis des compétences, et surtout que face a ce genre d'initiative positive on ai encore des réactions genre "pfff de toute façon ça sert a rien ça changera jamais".
      C'est avec ce genre de petite action qu'on fini par changer le statut quo, alors bravo Mini!
      Ce qui compte c'est de faire les choses pour soi, et pas pour les autres

      Supprimer
  95. Je suis partagée, alors je vais faire un paragraphe POUR et un CONTRE [selon moi évidemment]

    POUR : Le maquillage permet un peu de fantaisie, de l'ombre à paupière est pour moi une sorte d'accessoire, comme le rouge à lèvre. Ca peut "finir" une tenue, rappeler les couleurs de ses vêtements. Je ne pense pas qu'on puisse cacher un complexe par une couleur flashy tel qu'un rouge à lèvre bien rouge ou un fard à paupière bleu. Le maquillage est aussi bien pour "s'exprimer", par exemple les gothiques, punk, grunges...certains maquillages sont un peu comme leur marque de fabrique, ça peut représenter notre style vestimentaire. Et puis tout simplement avoir envie un jour de se voir avec un regard profond, une autre fois avec une bouche à la Marilyn Monroe. Ca peut être aussi un art, certains le font sur des toiles, d'autres sur des visages.

    CONTRE : J'aime me maquiller de temps en temps, mais je ne supporte pas tout ce business autour des cosmétiques. C'est aberrant de se dire qu'une femme peut être jugée parce qu'elle n'a pas envie de se maquiller, on vie dans une société ou s'accepter au naturelle et rester simple c'est limite contre nature (irone haha) dans certaines situations.
    Une femme qui ne se couvre pas d'artifices ne vaut pas moins, et n'est pas moins séduisante qu'une femme qui en utilise. De plus ce serait quelques produits par ci par là, soit. Mais vous vous rendez compte de tout ce qu'on nous fait acheter ? Fond de teint, BB cream, CC cream, Poudre bronzante, correcteur, base...et je ne parle même pas des soins que l'on nous vend pour réparer la peau teeeeellement impure et déshydratée que l'on a [logique j'ai envie de dire, avec toutes les saloperies que contiennent les produits].
    De plus, avec la tendance des youtubeuses c'est encore pire, la plupart ont jusqu'à + de 10 fond de teint, et tout un tas de choses inutiles. Alors évidemment, les jeunes filles derrières leurs écrans bavent parce qu'elles pensent quantité de produit = bien prendre soin de sois = plaire.
    Et puis franchement, à l'heure actuelle on paye + la marque que le produit, je peut comprendre que pour certaines ça soit une passion, mais arrivé à un certain niveau j'appelle ça être un pigeon. Payer une fortune [pas toutes attention, je ne met pas tout le monde dans le même panier] de quoi se faire du contouring alors que tu ne le garde même pas 24h sur toi, qui va le remarquer franchement que tu as rajouté ça en plus ou non ?
    Enfin voilà, je trouve ça vraiment malsain cette façon de vouloir nous faire croire à tout prix que nous avons BESOIN de tout ça, dans l'unique but des industries de se remplir les poches.
    Je n'ai plus envie de marcher dans ce business, je n'achèterais que ce qui me semble "important" pour moi et je ne me ferais plus avoir en me disant "Oui mais avec ça j'aurais un teint plus beau !"

    RépondreSupprimer
  96. Merci pour cet article, les argument que tu avance font échos a mes expérience et il est vrai que j'ai beaucoup de mal à me voire sans maquillage, il faut dire que ma peau "terne", mon teint très claire et mes cernes n'aident pas... Si tu as des astuce pour amélioré ses points, cela serait vraiment chouette, même si j'ai bien conscience qu'il n'y a pas de solution miracle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réponds à ton message. tu dis avoir quelques défauts mais il se trouve (j'en suis certaine) que tu les amplifie et que sans maquillage ou moins tu es aussi jolie. je dis cela parce que longtemps je n'ai pas pu m'en passer, pensant être "laide" sans. aujourd'hui, j'ai quelques km au compteur (n'ai plus 20 ans) et je ne mets rien à part un peu de rouge à lèvre et parfois un eye line that'all, et bien cela me suffit amplement. et je ne vois pas la différence, je pense être plus objective.
      voilà, peut être, je dis bien^peut être que cette réponse te permettra de te dire que l'on est trop exigeant avec soi-même et que l'on se compare aux jolies des mag ou de la tv, mais celles-ci ont les mêmes petites imperfections que la majorité d'entre nous. on ne les voit pas c'est tout.

      Supprimer
    2. merci beaucoup, je tente de moins me maquiller, pas toujours simple, déjà les première remarques sont venues... "tu as l'air malade", "Tu as une sale tête aujourd'hui, tout vas bien?", "Pour tes stage, tu vas faire un effort hein..." Je suis assez gênée...

      Supprimer
  97. j'aime ta vidéo et ta façon de penser. Moi comme toi je me suis souvent caché derrière le maquillage et c'est depuis ma grossesse que je suis devenu plus naturel et que je commence à mieux m'accepter car j'ai souffert longtemps d'acné et je ne supportais pas de me voir avec mes boutons et cicatrices qui en plus me faisait mal. Aujourd'hui ça m'arrive de mettre un peu de fond de teint et mascara car ça reste malgré tout un plaisir. Sinon je te trouve encore plus belle au naturel vraiment ne change rien. Merci bises

    RépondreSupprimer
  98. Coucou, j'attendais un article comme celui-là, qui dénonçait cet état d'esprit.
    La femme parfaite sans défaut qui ne s'affiche plus au naturel. Les spots publicitaires ça nous parle tous.
    Le but n'étant pas d'avoir un peu parfaite sans défaut car c'est comme si que l'on était à la recherche du graal. Tout le monde sait qu'il y a des périodes plus ou moins difficile dans notre vie: stress, fatigue,cycle,... Je dirais plutôt que l'essentiel est de s'accepter tel que l'on est et ne pas dépendre de ces foutus merdes que l'on vous vend, car bien souvent le fait de masquer sa peau ne fait qu'empirer son état. Genre le camoufle cerne ne résout absolument le problème et peut même empirer. Pourquoi vouloir cacher ses petites rougeurs ? Ca montre que l'on est plein de vie !
    Laisser respirer sa peau, pratiquer un activité sportive, sortir au plein air, manger équilibrer et boire beaucoup, résout pas mal de soucis.
    Il est vrai que la nature ne nous a pas tous gâter mais je préfère investir dans mon alimentation et dans des produits naturels et minimalistes que dans du maquillage misère vous promettant bien des miracles !

    RépondreSupprimer
  99. Bonjour Mini,

    Très bel article qui me fait réfléchir!

    J'avoue que le maquillage du teint, je le vie comme une corvé! Déjà c'est long et j'ai beau faire attention et ne pas touché mon visage avec mes mains au court de la journée, je me retrouve systématiquement avec les mains pleines de font de teint et j'en retrourve partout sur mes feuilles, vetements.... C'est très énervant!!

    Pour les yeux en ce qui me concerne c'est un plaisir, j'ai toujours adoré le liner que je met avec plaisir ainsi que le mascara mais je pense arrête le crayon sous les yeux, je suis moins fan!

    Concernant je rouge a lèvre je ne l'ai jamais vraiment aimé et je ne mets rien d'autre qu'un baume!

    Bref, merci Mini je vais essayé d'arrêter ce FDT qui me gâche la vie en espèrent que mes complexe ne reprennent pas le dessus.

    Merci encore pour tes vidéos pleines de bon sens et bien être!

    Maude

    RépondreSupprimer
  100. Je préfère une fille qui se maquille légèrement de façon à mettre en valeur ses atouts et qui reste très naturelle plutôt que quelqu'un qui ne se maquille pas du tout, et qui porte une frange de couleur et des tatouages, sérieusement ce n'est pas du tout joli quel manque de gout!! ça fait tout sauf naturel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas comme si j'en avais quelque chose à faire de ton avis, en fait. Ce sont mes goûts, et le "bon goût" de la masse publique merci mais non merci ; si ça ne te convient pas, tu fais CTRL + W et tu vas voir c'est magique, ça ferme l'onglet.

      Supprimer
    2. Non mais n'importe quoi !
      Les gens sont tellement dur...

      Personnellement je trouve que la frange que Pauline a faîte met beaucoup son visage en valeur, c'est coloré et ça fait comme un effet " bonne mine ".

      Pauline n'as pas besoin de se maquiller pour mettre ses atouts en valeur, rien que quand elle met des foulards sur ses cheveux, je trouve ça très joli ! Les foulards sont colorés, ça rappelle sa personnalité.

      Enfin bref, heuresement qu'il existe encore des personne comme Pauline, sur cette terre ! Sinon quel monde ce serrais...

      Supprimer
    3. Hihihi..... C'est fou à quel point tu cristallises des rancoeurs ou jalousies ou je ne sais trop quoi! Je ne comprends pas ces personnes qui ne manquent aucun de tes articles et qui cherchent ensuite la remarque acerbe... Pourquoi venir sur ce blog si ce n'est pour avoir des infos et avis (que l'on partage ou pas mais, et alors, c'est TON blog, tu partages TES expériences, tu ne donnes pas de leçon)?
      Aurélie B.

      Supprimer
  101. J'ai arrêté ma pilule il y a un mois et demi. Avant de prendre cette décision, j'ai pris un véritable virage dans ma routine beauté. Je ne me maquille plus, comme toi, et je n'utilise plus que des produits de beauté bios et maisons. Alors oui j'ai parfois la mine chiffonnée et je ne peux pas la cacher derrière une couche maquillage mais peu importe ! Ma peau respire et je préfère ça ^^
    Mnemosine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mnemosine, sans vouloir te faire peur, le vrai pic d'acné poste arrêt pilule se situe entre 3 et 6 mois.
      Pour mois ça aura mis 6 mois... Drame le 6 ème mois, surtout sur le dos et heurtement sur le dos j'ai envie de dire... Je n'ai jamais eu de l'acné à ce point... Dur à vivre et franchement moi qui prône le bio, je suis tombée dans le maquillage bien plus chimique pour tenter de sauver mon amour propre.
      Bon courage
      Lise

      Supprimer
  102. Même si je me maquilles, je trouve que l'idée est très bonne, tu donnes d'excellents arguments et je trouves ta philosophie très appréciable.

    RépondreSupprimer
  103. la question n'est pas de savoir si on aime ou pas le tatouage ou la frange qu'elle porte... les idées sont bonnes sur le no make up même si pour ma part c'est un vrai moment de plaisir, j'adore mettre / faire mes crèmes. J'adore le khol et le mascara. Je ne fais pas du make up un devoir envers les autres puisque la plupart des gens que je croise pensent que je ne me maquille pas tellement c'est sobre.

    RépondreSupprimer
  104. Félicitations pour ta vidéo, ça fait plaisir de voir des gens qui eux aussi réfléchissent sur la société, sur les normes et les idées toutes faites de gens, et qui essayent de passer au-dessus de tous ça, vraiment.
    Réfléchir par soi-même, c'est être libre ! Je suis végétarienne comme toi, et presque végétalienne (plus de lait en tout cas!), je diminue le maquillage de jour en jour, je m'hydrate plus, et comme toi ma peau me dit MERCI !
    Je suis bien d'accord avec le fait que nous les femmes "devons" cacher nos émotions, paraître constamment fraîches et de bonne humeur même quand ce n'est pas le cas, c'est malheureux ! Quand on a mal dormi, on a mal dormi et c'est tout. C'est pas une honte, tout comme les boutons et imperfections comme tu le dis si bien !!

    J'ai également vu hier encore dans les émissions de relooking combien le maquillage est "indispensable", le teint "hyper-important", car une candidate ne se mettait que de la poudre mais pas de fond de teint et c'était "olala ma chérie catastrophe, mets une BB crème au moins" ! ...
    Au moins ta vidéo permettra quelques prises de conscience, je l'espère, et merci de l'avoir fait.

    RépondreSupprimer
  105. je ne me maquille qu'à de très rares occasions (mariage, st sylvestre) et ça reste très léger (eye liner, mascara et gloss) mais quand je le fais je suis toute contente car c'est un peu une métamorphose, c'est amusant mais le reste du temps je n'en éprouve pas du tout le besoin et même ça me dérangerait d'avoir toujours ces produits sur ma peau par contre je n'ai jamais eu de souci, personne ne m'a jamais fait la moindre remarque à ce sujet ni dans mon adolescence ni dans ma vie d'adulte (j'ai 42 ans) peut être parce que j'ai la chance d'avoir une belle peau, un teint mat et des taches de rousseur que j'adore mais par contre je suis très facilement cernée mais tant pis c'est moi, je m'aime comme je suis, je ne ressens aucun besoin de camoufler les marques du temps ou de la vie active. pourtant j'ai un boulot "social' puisque j'enseigne à des étudiants, on est libre de ce maquiller ou pas, je ne me parfume jamais non plus d'ailleurs, les parfums actuels sont tellement synthétiques qu'ils me donnent la migraine mais c'est un autre débat!!

    RépondreSupprimer
  106. Tu es bien jolie sans maquillage, tu as l'air d'avoir une jolie peau... Malgré tout, j'aimais aussi lorsque tu te maquiller légèrement :)
    Personnellement, je trouve que le maquillage embellit, illumine le teint...
    Le maquillage peut cacher aussi certains défauts (pores, boutons, teint terne... Etc).
    En ce qui me concerne, je m'aime démaquiller mais je me préfère maquiller car je trouve mon teint plus joli, plus "frais"... J'aime aussi souligner ce que je préfère chez moi... Les lèvres, mes longs cils...
    Je pense effectivement que l'essentiel est avant tout de se sentir bien dans son corps, sa tête, sans se fier du quand dira-t-on... :)

    Bonne suite !

    RépondreSupprimer
  107. Tu es très belle au naturelle : ne change rien ! Je n'ai jamais compris pourquoi des jeunettes se camouflait alors que leur peau est magnifique ! Je souffre de rosacée depuis des années et maintenant à 40 ans passés je camoufle avec une bb crème spécifique, un coup de mascara et rien de plus et seulement pour respect pour mes collègues .... mais si je n'avais pas ces rougeurs et boutons horribles et énormes qui me font souffrir : je m'en passerai bien ! Merci pour ton blog et tes précieux conseils capillaires ! Biz

    RépondreSupprimer
  108. Certains voient le maquillage comme un masque, une façon de se cacher et se maquillent plus par "obligation" que pour le plaisir, mais c'est uniquement pour les personnes qui ne s'assument pas déjà au naturel. Pour d'autres (comme moi), c'est une façon de s'exprimer, c'est personnel, c'est dessiner sur le visage comme un art en fait. En ce qui concerne les hommes, la plupart que je connais préfèrent le naturel parce que c'est la « vraie beauté ». Ah et le maquillage n'est pas naturel mais les vêtements non plus... Je trouve que le maquillage n'a rien de mauvais si utilisé de la bonne façon.
    Après, il y a des jours où je sors pas maquillée et honnêtement je m'en fiche, on ne s'est jamais moqué de moi en tout cas. Je ne pense pas que de ne pas s'épiler ou ne pas se maquiller c'est se négliger ou manquer d'hygiène, mais je me sens encore plus jolie si je le fais. On peut être joli(e) et se sentir beau/belle avec peu d'efforts mais ça n'empêche pas d'en faire plus si ça nous plait.

    RépondreSupprimer
  109. Ta vidéo m'a énormément plu... Et elle tombe vraiment au bon moment dans ma vie.
    Je ne me suis jamais beaucoup maquillé, un peu de crayon et de mascara à la limite, et encore ça fait bien 1 an que je ne me maquille plus la semaine, juste le week end quand je sors entre amis ou pour des repas de famille...
    Et je me suis laissée influencer par 2-3 amies qui adore le maquillage, qui regarde des vidéos de youtubeuse beauté à longueur de journée... Et j'ai commencé à les regarder aussi.
    C'était une periode où je doutais de moi (poussé d'acné, j'avais couper mes cheveux long abimé pour mon passage au naturel il y a 2-3 mois) donc j'ai fini par faire un tour à DM en Allemagne et j'ai rempli mon petit panier de fond de teint, primer, blush et autre palette de fard dont je ne me suis jamais servi... Premièrement je ne savais pas m'en servir, et je ne me trouvais pas forcément plus "jolie" avec tout ce tas de maquillage sur le visage. Surtout que par le passé on m'a déjà complimenté sur mon coté "naturel"... Et ça ne m'a jamais dérangé de sortir sans maquillage.
    Donc ta vidéo m'a permis de faire une petite remise en question, me demander pourquoi je me maquille, pour qui, et si c'est vraiment utile...
    Je ne vais pas arreter totalement de me maquiller légèrement, je pense que pour les occasions je vais continuer parce que j'y prend du plaisir.
    J'aurais mieux fait de regarder ta vidéo avant de tout acheter mais bon, vaut mieux tard que jamais :p

    RépondreSupprimer
  110. M E R C I ! pour ton article et ta vidéo !
    Je ne me suis jamais énormément maquillée et depuis quelques semaines j'ai arrêté, un peu pour mon chéri, beaucoup pour moi. Et je me sens beaucoup mieux, je m'aime beaucoup plus aussi. J'utilisais du maquillage pour me cacher, pour être plus jolie. Ce qui voulait dire que je n'étais pas jolie sans maquillage d'après mes critères. C'était presque horrible de me voir le matin quand je n'étais pas encore maquillée.

    Et aujourd'hui ? Eh ben aujourd'hui je me trouve bien mignonne, même le matin ! :D

    RépondreSupprimer
  111. Bonjour/Bonsoir!
    Alors je n'ai jamais eu autant de difficulté de toi pour me faire accepter sans maquillage, probablement parce que je ne me suis jamais vraiment maquillé (je n'ai jamais utilisé de fond de teint pour exemple...). Après je ne suis pas non plus dans le même milieu que toi, et il s’avère que c'est probablement plus accepté dans le milieu des sciences dites pures (si si tu sais le cliché du geek en blouse...) Et chez nous c'est plutôt l'inverse : maquillage = pas pro'
    Bref, sont jamais contents ^^

    RépondreSupprimer
  112. Bonjour,
    Je n'ai pas vu la vidéo mais j'ai lu pas mal de commentaires. De mon côté, je me maquille peu mais j'ai toujours été adepte de l'eye liner noir, et j'ai l'impression que ça fait partie de moi : je me sens mieux avec.
    Pendant longtemps, le matin je ne mettais qu'une crème hydratante et mon trait d'eye liner : ni anti cernes, ni fdt, ni fard à paupières...
    Mais là je vieillis, j'ai presque 45 ans. Et depuis mes 30ans , je mets de l' anti cernes (depuis mes grossesses ) ; et depuis mes 40 ans, je mets du fond de teint ou de la BB crème. J'ai plus de choses à camoufler ; mais je fais attention à ce que mon maquillage ne soit jamais trop chargé.

    Je suis prof , et je constate un tournant dans le maquillage de mes élèves. Elles ont 17 ou 18 ans, ont une belle peau, mais beaucoup d'entre elles mettent du fdt et du rouge à lèvres, ce qui n'était pas le cas quand j'ai commencé à enseigner. Cela va avec une attention beaucoup plus grande aux contraintes de la mode.

    Merci pour ce post en tout cas, c'est toujours bien de rappeler qu'on a le choix !

    RépondreSupprimer
  113. Bonsoir mini,

    Je ne dirai pas "oh tu es mieux avec" ou "oh tu es mieux sans". Je te trouve jolie dans les deux, bien qu'il me semble qu'on ne l'ai vraiment que lorsque l'on se sent bien fans sa peau. Et si pour toi cela passe par une peau nue, alors " oooh tu es mieux sans" !

    Personnellement, je ne vois pas le maquillage d'un peu il aussi sombre.
    Jeune, garçon manqué pur et dur, le maquillage me faisait horreur, la féminité aussi d'ailleurs. Et pratiquant intensivement les arts martiaux, plutôt mourir que de porter un smiley sur le tatami.
    Puis suit à un drame personnel, je suis devenue une Marilyn, à la féminité exacerbée, toujours en fourreau, talon de 12 et jamais sans mon trait de liner, même pour aller chercher le pain (sauf toujours sur le tatami).
    Puis, petit à petit, entre les deux extrêmes, j'ai pu trouver un semblant de paix, coïncidant avec mon passage au naturel, au bio, au calme (merci pour ton blog d'ailleurs).
    Aujourd'hui, je me maquille que très rarement, comme mes talons de 12 et mes robes fourreaux, c'est devenu ponctuel. Je ne l'ai pas banni (il est devenu bio par contre), pas nécessairement minimaliste, mais il n'est plus essentiel. Ce n'est plus un masque pour me cacher du monde, c'est une envie, comme lorsque je decide de porter une belle robe, ou de boire un bon verre de vin.
    Le maquillage devrait être tout au plus une aide dans le reconstruction de l'estime de soi, une étape, mais en aucun cas une nécessité, ni pour le regard de l'autre, ni pour nous même.

    RépondreSupprimer
  114. Je trouve ton article intéressant, mais quelque chose m'échappe vraiment quant à ta position sur ce que veut dire "accepter son corps et sa nature". Pour moi se maquiller c'est la même chose que se faire tatouer ou colorer ses cheveux (ce que tu fais il me semble), on modifie quelque chose qui nous est propre. Comment expliques-tu que tu rejette l'un et défend les autres ? Je précise que je suis une fervente lectrice de ton blog et que ma question n'est en rien provocatrice, mais une véritable envie de comprendre ta vision des choses.

    RépondreSupprimer
  115. Bonsoir Mini !

    Je ne vais pas rentrer dans le débat du maquillage/pas maquillage, car effectivement, c'est une décision personnelle. Certes, je sens que la société nous FORCE à être "parfaites" et cela passe aussi par le maquillage, mais personnellement, si je me maquille, c'est parce que je me préfère ainsi, c'est pour moi, pas pour les autres.

    Je voulais juste te dire que je te trouve sublime. Même sans maquillage tu es très belle, mais... ce n'est pas le cas de tout le monde ! Je suis loin d'avoir une peau parfaite et tes grands yeux clairs. Alors c'est un peu "facile" pour toi d'arrêter le maquillage, mais je crois que nous ne sommes pas toutes prêtes à le faire. Je pense que plus on a d'imperfections, plus on se maquille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et plus on se maquille mal et plus on a d'imperfections... il faut netoyer ses pinceaux ou ses mains... pas trop en mettre , respecter les dates de péremption, sinon pas étonnant d'avoir des boutons , les pores bouchés etc.. si on a une peau à pb il faut prendre du maquillage adapté , non comédogène ,en général la poudre est mieux que le fdt liquide mais ca dépend ,... Etant restée un an en internat et ayant vue des filles se plaindre de boutons alors qu'elle se démaquillait pas (me rendant ma serviette de bain gentiment prêtée avec plein de fdt encore après la douche :s ) ou mal aà la lingette .. prenant des pinceaux crades ou laissant à l'air libre leurs tubes et autres poudres .. bah je comprend mieux pourquoi ya des imperfections sur leur peau ... quand on apprend à se maquiller , l'une des premières étapes c'est le démaquillage

      Supprimer
  116. Ta vidéo est super :) Même si moi personnellement j'adore me maquiller , je sais que maintenant en tant que femme je le fais par envie et non par devoir ou je ne sais quoi (comme quand j'était ado ) comme beaucoup malheureusement. De plus , le maquillage est un art qui selon moi ne se maîtrise totalement que quand on sait ce qui nous vas ou pas , et qu'on le fait pour soit et non parce qu'on a vu une fille sur internet dire que c'etait la mode... ( franchement le fond de teint et la mode du contouring(par exemple y'en a tellement d'autres) c'est super quand c'est maitrisée mais cest rarement le cas ... trop de fdt tue le fdt et le visage , la peau etc..) . Chaque personne est unique , avec des caractéristiques physiques propres et envies tout aussi personnelle donc il n'y a pas qu'une manière de se maquiller... Chacun est libre ,et de ne pas se maquiller aussi . Continue de faire ce que tu fais Mini , c'est formidable :)

    RépondreSupprimer
  117. Coucou.
    Je suis très d'accord avec ça.
    Le maquillage c'est surtout pour se cacher ses imperfections et faire comme les autres, se sentir désirable.
    Moi personnellement je me suis jamais maquillée, j'ai déjà mis du crayon 3-4 fois mais je ne supportais pas longtemps, je n'ai jamais aimé le maquillage, justement pour ça.
    Et je me suis toujours accepté comme cela, sans maquillage, avec mes imperfections, car je suis comme je suis et je n'ai jamais aimé la superficialité.

    RépondreSupprimer
  118. Salut ! Tout d'abord je tiens à te dire que tu es très jolie sans maquillage. Le "bare skin" est plus qu'une façon de faire, c'est un mode de vie, une liberté. Ne plus être prisonnière de sa BB crème (ah oui, c'est comme cela que nous appelons les nouveaux fond de teint !)
    En ce qui me concerne, je ne me cache pas, j'impose mon visage tel qu'il est, et crois moi les hommes et les femmes me regardent malgré tout. Il y a même des moments où je me trouve bien plus belle que certaines qui ont trop forcé sur l'eye liner.
    Boire 2litres d'eau par jour, dormir 8h par nuit, faire du sport, manger sain et équilibré, mais aussi avoir une hygiène bucco dentaire irréprochable et des cheuveux toujours propres s'accomodent parfaitement avec le non maquillage. Sinon on a vite l'air d'un lévrier afghan en perdition ! Remplacer le maquillage par une vie saine permet de relever le défi. Et qui dit pas de maquillage, dit peau nickel donc nettoyage, gommage, hydratation, réparation. Obligatoire.
    Au fil des jours, les pores se resserrent et le teint devient plus lumineux. Car soyons honnête, le premier jour sans maquillage est une sacré étape vis a vis des collègue, amis etc... La rechute peut être rapide car on aura forcément droit à "tu as l'air fatiguée"... Mais avec persévérance on arrive a s'accepter, à se réconcilier avec son visage et à être bien dans sa tête et dans sa peau. On peut même se frotter les yeux (youpi!), porter des chemises blanches immaculée, et ne pas être sans arrêt a la recherche d'un miroir pour voir si "tout vas bien".
    Quant à moi je me maquille quand je veux, c'est à dire casiment jamais ! Mais ça m'arrive, des fois pour une occasion particulière. Bien sûr les compliments fusent ! Alors que quand tu te maquilles tous les jours, tout le monde s'en fou.
    Par rapport aux hommes, mon non maquillage ne m'a jamais empêche de "pécho" je dirai même que ça m'a protégée de certains (ou de la plupart, autre débat) qui préfèrent les femmes superficielles.
    D'ailleurs si j'ai un conseil à ce sujet : "ne vous maquillez pas pour les hommes, ils ne le méritent pas" mais faites la surprise quand c'est le moment !

    RépondreSupprimer
  119. Merci pour ce très bon article. J'ai également ressentit toutes les choses négatives que tu as décrite concernant le maquillage, et je te félicite pour ton initiative personnelle de ne plus en porter.

    Pour répondre à ta demande, voici une artiste italienne consacrée au maquillage totalement hors norme, underground et spectaculaire. Je pense que cela te plaira, si tu ne connais pas.
    => http://www.pureblacklove.com/

    Au plaisir de revenir sur ton blog capillaire <3
    Diatrima

    RépondreSupprimer
  120. Merci pour cet article et cette vidéo qui sont vraiment intéressants.
    Il y a encore quelques années, sortir sans être maquillée était impossible pour moi. Aujourd'hui, j'ai évolué par rapport à ça. J'aime toujours des rouges à lèvres bien vifs et j'aime mettre mes yeux en valeur avec des fards divers mais ce n'est plus devenu une nécessité et j'ai surtout arrêté les fonds de teint car ça commençait juste à me sembler contre nature.

    RépondreSupprimer
  121. Oui oui oui et re oui !

    RépondreSupprimer
  122. Et si on s'en foutait d'être beau/ belle ?

    RépondreSupprimer

Cet article vous a t-il plu ? N'hésitez pas à réagir, donner votre avis, toutes vos remarques m'aident à construire et améliorer mon blog. Je lis attentivement toutes vos suggestions et je réponds à vos questions le plus vite possible !
Vous avez un blog ? Laissez-moi votre lien !

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...